PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Les Israéliens s’attaquent impunément aux oliviers palestiniens

Les Israéliens s’attaquent impunément aux oliviers palestiniens

Publié le 26-11-2009


Les attaques israéliennes d’oliviers palestiniens se multiplient d’année en année, souligne l’association israélienne Yesh Din, en signalant que sur 69 plaintes déposées par elle ces 4 dernières années, pas une seule n’a donné lieu à la moindre poursuite contre les saccageurs.

Normal, direz-vous. L’Etat israélien organise lui-même le déracinement des oliviers et autres arbres fruitiers palestiniens (voir l’excellent film "les Citronniers") ; il ne va pas se mettre à poursuivre en justice les colons qui les saccagent.

Tout de même, relève le correspondant de Haaretz, Chaim Levinson, qui reprend un rapport publié par Yesh Din sur le sujet.

"L’association des droits de l’homme, Yesh Din indique qu’aucune des 69 plaintes déposées au cours des 4 dernières années pour des dommages causés aux oliviers palestiniens de Cisjordanie n’a abouti. Mardi, l’association a rendu public un rapport à ce sujet qui fait spécifiquement référence aux dommages causés au vergers d’oliviers, centraux dans la vie quotidienne des villageois palestiniens.

La saison de la moisson d’olives arrive à sa fin, cette semaine, presque partout en Cisjordanie, exception faite des régions les plus élevées. Des attaques ayant pour cible les arbres récoltés par les Palestiniens, oliviers en particulier, mais aussi amandiers, les figuiers, les citronnniers etc – ont été en augmentation ces dernières années.

Au cours des 4 dernières années, Yesh Din a porté plainte à 69 reprises et la police a enquêté en Cisjordanie. L’accusation touche des centaines et des centaines d’arbres dans de nombreuses régions, depuis Susya au sud des Collines d’Hébron jusqu’à Salem dans le nord de la Samarie.

Selon ce rapport, 27 affaires pour lesquelles des plaintes ont été déposées ont été documentées entre janvier et octobre de cette année. En dépit des rapports de l’armée israélienne selon lesquels la récolte des olives s’est déroulée « tranquillement » pendant les mois de septembre et d’octobre, l’association des droits de l’homme a rapporté des douzaines de cas au cours desquels des centaines d’arbres palestiniens ont été endommagés.

Selon ces rapports pas une seule des 69 affaires en question n’a abouti à des poursuites contre les suspects. Quatorze cas sont toujours en cours d’étude. Quatre autres en cours d’estimation de la part de la police et des procureurs généraux, et on attend une décision pour savoir si les autorités vont appuyer les charges contre les suspects.

« Des dommages continuels faits aux vies quotidiennes des familles palestiniennes n’obtiennent pas de réponse de la part des autorités de l’application des lois », commente Lior Yavne qui a dirigé la recherche de Yesh Din.

« La répétition, au fil des ans par Yesh Din de l’absence de résultats d’enquêtes sur les violations commises par des citoyens israéliens contres des Palestiniens montre que près de 92% des enquêtes échouent, et que les affaires sont classées sans qu’aucune accusation ne soit portée ». « Les dommages causés aux arbres comme le taux d’échec des enquêtes menées par la police de Judée-Samarie est de 100% », note l’association.

http://www.haaretz.com/hasen/spages/1130480.html

(Traduit par Carole SANDREL)

CAPJPO-EuroPalestine




28/11/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres