PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

"Le temps est venu de rendre des comptes", déclare Amnesty International

Gaza : Manifestation demain, à l’appel d’Amnesty International

Publié le 28-09-2009


"Le temps est venu de rendre des comptes", déclare Amnesty International, qui appelle à manifester dans toute la france mardi 29 septembre, avec un point d’orgue à partir de 18 H, Place de l’Opera, à Paris, "pour l’application des recommandations de la mission Goldstone, afin que justice soit faite".

Communique :

"Venez nombreux place de l’opéra à Paris (2ème) à 18h00 apportez votre soutien à l’action d’Amnesty International et exprimez votre solidarité en faveur des victimes de l’opération israélienne Plomb durci.

Alors que le Conseil des droits de l’homme de l’ONU s’est emparé du rapport Goldstone sur les crimes de guerre commis lors de l’opération « Plomb durci », Amnesty International organise une journée de mobilisation à travers la France le 29 septembre prochain avec comme point d’orgue une mise en scène artistique et militante place de l’Opéra à Paris.

Emilie Benoist, artiste plasticienne, a imaginé la toile de fond de cet événement lors duquel les militants d’Amnesty International appelleront à un embargo total sur les armes et à la justice pour les victimes de la guerre de Gaza.

En présence de :

- Geneviève Garrigos, Présidente d’Amnesty International France,
- Michel Fournier, Responsable de la Région Moyen Orient
- Michel Morzière, Responsable de la Coordination Israël-Territoires occupés palestiniens
- Benoit Muracciole, Responsable de la Campagne Control Arms.

Et avec le soutien de Stéphane Hessel dont un message sera transmis.

Dans le cadre de cette journée de mobilisation Amnesty International :

- Demande à la France d’œuvrer au sein du Conseil de sécurité des Nations unies à l’instauration d’un embargo sur les armes en direction d’Israël, du Hamas et des autres groupes armés palestiniens.

- Demande au Président de la République française d’user de toute son influence afin que le Conseil de Sécurité de l’ONU se saisisse de ce rapport et si cela s’avérait nécessaire, que des auditions complémentaires soient exigées et instruites auprès des parties belligérantes.

Sabah Abu Halima montre les brûlures sur sa main qu’elle a subie dans une attaque au phosphore blanc sur sa maison à Sayafa le 4 Janvier 2009, au cours de laquelle son mari Sa’adallah Matar Abou Halima et quatre de leurs enfants - Abderrahim, 14 ans, Zeid, 11, Hamza, 10, et Shahed âgée de 15 mois - ont tous été tués. Elle a dit à Amnesty International : « Tout a pris feu. Mon mari et quatre de mes enfants ont brûlé vifs devant mes yeux, ma petite fille, Shahed, ma seule fille, a fondu dans mes bras. Comment une mère peut-elle regarder ses enfants brûler vifs ? Je n’ai pas pu les sauver. Je brulais. Maintenant, je ne cesse de brûler, jour et nuit, je souffre terriblement ».© Amnesty International, Mission d’AI à Gaza (2009)

Les conclusions du rapport concordent avec celles d’Amnesty International, qui a elle-même enquêté sur place sur le conflit de vingt-deux jours qui, du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009, a fait 1 400 morts parmi les Palestiniens et neuf parmi les Israéliens.

La plupart des Palestiniens tués par des soldats israéliens étaient des civils non armés, dont quelque 300 enfants.

Trois civils et six soldats israéliens ont été tués par des tirs de roquettes palestiniens (et quatre autres soldats par des « tirs amis » imputables aux forces israéliennes).

Les forces israéliennes ont aussi mené des opérations de destruction massive et injustifiées à Gaza, laissant des quartiers entiers en ruine, et utilisé des Palestiniens comme boucliers humains.

Amnesty International se félicite des recommandations énoncées par la mission pour que les victimes obtiennent les mesures de justice et de réparation qui leur sont dues et que les auteurs de ces crimes ne restent pas impunis. Si elles sont appliquées, elles offrent de grands espoirs de justice et de responsabilisation.

Une salle de classe détruite dans la bande de Gaza, le 19 Janvier 2009.© Amnesty International.

Tous Place de l’OPERA mardi 29 septembre à partir de 18 h pour demander que justicie soit faite et pour exiger la levée du blocus inhumain contre Gaza !

Source : http://www.amnesty.fr/index.php/amnesty/s_informer/actualites/le_temps_est_venu_de_rendre_des_comptes

CAPJPO-EuroPalestine



29/09/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres