PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Zemmour

Zemmour, tronche de souffreteux d’un histrion miséreux.

L’humanité de soi est une construction permanente du statut de personne chez l’individu qui se dépasse vers le meilleur au-dessus de son individuation naturelle et animale. C’est donc la réponse positive à l’élan humain en nous par la mise en route consciente des valeurs spirituelles et intellectuelles qui interpellent chacun comme vocation d’amélioration de soi grâce à l’estime de soi, la grandeur d’âme, l’amour de notre essence humaine...

Il n’y a pas d’homme sans un travail global de croissance ontologique et morale, il n’y a pas d’humanité sans un effort permanent sur soi contre les pulsions sombres, haïssables qui absorbent l’individu, le figent dans l’individualité et la mesquinerie.

Entre galéjades histrioniques et théâtralisme excentrique pour exciter les foules à se défouler de leurs angoisses sociales, Zemmour est une tronche marquante de la meute des blattes de la télévision-poubelle qui sert le fumet fienteux de l’imbécillité discoureuse et méchante aux cohues des claustrations phobiques de l’extrême droite inavouée pour assouvir leurs bas instincts de badauds et ainsi aider une certaine strate sociale en mal de spectacle grivois par perte de sens, à satisfaire ses poussées de horde. Et comme la télé est question d’image, l’on saisit clairement les sentiments de Zemmour, par sa tête de souffreteux de scène, son misérabilisme histrionique qui s’agite pour plaire à ses patrons et sa « race judéo-leucoderme ». En notre temps où la démocratie, dans la libération du droit d’expression surtout à travers le champ télévisuel, se confond au plus ténébreux populisme culturel pour manipuler le peuple selon le plus vasouillard des obscurantismes bourgeois, les Zemmour peuvent régner par l’ineptie et leurs préjugés de complexés.

Avec les flagorneurs qui s’improvisent, aujourd’hui, moralistes sociaux en ménageant les pires prédateurs de l’économie pour blâmer les marginalisés et les paupérisés via la plus bouffonne des sociodicées, les grandes chaînes de télévision sont vraiment à l’avant-garde de la déshumanisation.

Camus appelait à juste titre, « amuseurs cyniques » ces rejets des médias qui prolifèrent dans l’espace public ! Dans la ténèbre de l’idéologie dominante qui consacre les caniches suceurs et les chiens gueulards de la télévision pour conspuer ses ostracisés, l’entendement populaire est pris au piège de molosses verbeux comme Zemmour qui, au service da la ploutocratie maîtresse des grands médias publics et privés, s’érige vraiment en agent d’aliénation et d’avanie contre tout un pan de la république.

Singe acrobate du cirque télévisuel, Zemmour nous livre la triste et pauvre prestance d’une certaine blancaille passablement sioniste qui voudrait faire de tous les arabes et noirs sans oser le dire, la négraille républicaine d’une classe du pouvoir économique et politique malade jusqu’au médullaire.

Vive Zemmour et la télé-abêtissement !

Vive le talent et le zèle zemmourrance de molosse médiatique de classe et de race !

CAMILLE LOTY MALEBRANCHE



25/04/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres