J’ai reçu ce commentaire dans ma boîte vocal suite aux deux articles sur l’école à la maison, elle n’arrivait pas à le publier du à un bug probablement avec mon anti-spam, et je me suis permis plutôt de vous le partager ici. Une autres preuve qu’il y a bel et bien une alternative à l’école traditionnel, et qu’en plus, ça fonctionne très bien.

Merci Angela pour ce beau et encourageant témoignage! :)

Jo ^^

Je suis très heureuse de lire ses articles sur ton blog!! Effectivement, je suis tout à fait d’accord avec ses réflexions puisque j’ai enseigné à la maison pour mes 3 enfants. Ils n’ont jamais été envoyé à l’école durant leur primaire et secondaire. Et aujourd’hui, ce sont des êtres très épanouis et qui suivent leurs intérêts. Voici les raisons qui nous ont emmenées en tant que famille vers cet apprentissage hors du commun :

 

* pour favoriser un lien d’attachement respectueux avec mes enfants
* pour vivre l’École de la Vie et non la Vie à l’École
* pour leur permettre de vivre leur enfance dans leur jeu et de ne pas devenir de petits adultes avant le temps
* pour inculquer la curiosité dans l’apprentissage et non à performer ou à vouloir dépasser les autres
* pour avoir la liberté d’expérimenter selon leurs intérêts
* pour devenir des personnes autonomes et libres dans leur choix
* pour apprendre à se connaître, retrouver son identité propre et de ne pas s’associer à un groupe,
musique, mode, etc.

C’est ça la liberté des apprentissages, ce n’est pas de bourrer le crâne avec toute sortes de philosophies ou de théories même pas non plus essayer d’inculquer notre façon de penser. Ça doit plutôt venir d’eux et les aider à répondre à leurs questions ainsi que les guider tout simplement. Maintenant, qu’ils sont grands nous avons de superbes belles conversations avec beaucoup de respect et d’échange.

C’est sûr qu’il ne faut surtout pas les garder dans l’ignorance puisqu’ils ont fait les matières de base mais sur une période libre, aléatoire et avec une petite discipline. Et en plus, il ne faut pas forcer puisque même si ils n’excellaient pas dans tel domaine, je savais que si un jour il devait sans servir alors son apprentissage s’approfondira par lui-même.

Nous avons vécu de belles expériences familiaux et maintenant ils ont pris chacun leur direction selon leur choix, leur passion et ce qu’ils veulent vivre. Permettez-moi de vous les présenter :

** Mon fils de 20 ans est un passionné des insectes et de ce fait il est un « spécialiste » en entomologie (même s’il n’a pas le bout de papier pour l’étiqueté). Il est très actif au sein de l’Association des entomologistes amateurs du Québec en étant le webmestre du site et organisateur du congrès ( //www.aeaq.ca/ ), fait de l’élevage d’insecte pour la vente, est un collectionneur et son projet d’avenir, faire l’élevage pour la nourriture aux reptiles et plein d’autres projets.

** Ma fille de 18 ans est une passionnée de la littérature et maintenant du théâtre. Elle a décidé de vivre l’expérience soit d’expérimenter la scolarisation au cégep. Mais elle devait obtenir son diplôme du secondaire, ce qu’elle a fait à la maison en étudiant pendant 8 mois sans arrêt et qu’elle a réussi à obtenir ce petit bout de papier inutile, comme elle le dit si bien : « ça n’a été que bourrage de crâne puisque les notions que j’ai étudié sont anéantis dans ma mémoire ». Elle a  commencé le cégep en automne 2010 en arts et lettres et a bien su s’adapter pour quelqu’un qui n’avait jamais mis les pieds dans une école. Elle continuera sa 3e session cet automne mais elle ne le fait pas pour obtenir un DEC, pas du tout, mais tout simplement pour vivre cette expérience et acquérir des nouvelles connaissances dans son domaine. Elle avoue qu’elle est déçue du système scolaire avec tous les règlements, les protocoles, aucune place à la créativité et  les analyses techniques mais elle a aussi rencontré des professeurs passionnés avec des cours très intéressants et qui ont su bien transmettre les connaissances, son cours préférée a été la philosophie. Ses projets d’avenir sera de devenir une auteure libre et elle veut aborder la spiritualité et les bonnes valeurs pour le diffuser auprès des jeunes. Voici un aperçu de sa sensibilité et autonomie en naviguant sur son site internet ( //parfumduneplume.e-monsite.com ).

** Ma dernière fille de 17 ans
et non la moindre puisque étant une enfant Extra-Ordinaire soit une dysphasie très sévère avec des traits d’autiste et un retard léger. C’est notre rayon de Soleil et elle adore les animaux mais me demande beaucoup d’énergie. Faire l’école à la maison a été pour elle très bénéfique puisque ceci lui a permis de na pas développer des problèmes de comportements comme ceux qui sont dans des écoles spécialisées et n’a jamais été sous aucuns médicaments comme le Ritalin.

J’ai adoré le commentaire sur l’autre post sur l’école à la maison de « Kaerio » et je dirais même , que l’éducation, quel soit à la maison ou dans une institution, devrait-être un endroit qui favorise la curiosité, les recherches et les intérêts de l’enfant. Mais pour se faire, il faudrait que ça soit dans un environnement moins conformiste qu’une classe rectangulaire avec des pupitres et chaises identiques mais ça devrait être plus ouvert, plus créatifs, plus convivial et à l’extérieur des murs. Le plus important c’est que l’enseignement devrait être en petit groupe ce qui serait beaucoup plus facile et humain pour le guide (professeur) de bien connaître ses apprentis (élèves), leurs faiblesses, leurs forces et être à l’écoute de leurs questionnements et les guider afin qu’il expérimente par eux-mêmes.

J’admire le vécu relater sur l’autre post de la famille « Rainbow33 » puisque selon moi, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises routes puisque c’est l’éducation des parents qui fait la différence peu importe que l’enfant soit à l’école ou non. C’est ce que j’ai toujours discuté auprès de mes enfants, que ce n’est pas parce que nous faisions l’école à la maison que nous avions la meilleure solution mais ceci était un chemin différent que nous avions choisi en famille. Un parent, un guide, un professeur, une personne extérieure peut apporter à l’enfant des bonnes valeurs, une ouverture d’esprit, les guider pour qu’il devienne un Être Conscient, favoriser sa curiosité et s’affirmer afin qu’un jour cet enfant puisse s’épanouir et chercher à son tour les réponses à ses questions et devenir un Être avec un Grand Coeur.

Je vous transmet une réflexion de Charles E. Caouette (professeur honoraire du département de psychologie de l’Université de Montréal) que j’admire :

« L’enfant a besoin, à son niveau, de sentir que sa vie a un sens, qu’il est relié aux autres, qu’il est partie prenante de l’humanité et qu’il est en lien avec un absolu, peu importe le nom que nous lui donnons, mais qui est conscience, énergie et amour. »

Et l’éveil se fait de plus en plus au Québec suite aux questionnements et réflexions d’un jeune professeur qui a décidé de dire tout haut ce qui ne va plus dans nos écoles. Voici le site internet la Déséducation et l’index de plusieurs vidéos intéressants à regarder :
( //ladeseducation.ca/visionner )
Et les solutions avec la Rééducation avec d’autres vidéos :
( //ladeseducation.ca/lareeducation/visionner )

Et je vous donne aussi le lien pour voir le jeune sur la photo dans l’article ci-haut soit Loïc Reid-Gaudet et de sa mère Marike :
( //ladeseducation.ca/lareeducation/se-remettre-au-monde )

Et aussi la vidéo avec la jeune fille de 19 ans Idzie Desmarais vers 3m46 :
//ladeseducation.ca/lareeducation/les-nouvelles-inspirations-educatives )

Et voilà!! Je voulais en toute simplicité vous partager notre vécu et notre expérience en tant que famille qui a décidé de faire l’École de la Vie et non la vie à l’école.

Bonne journée!!

Angela