PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Viol des Enfants: la Fin du Silence?

Viol des Enfants: la Fin du Silence? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Écrit par MaRa 

  http://www.femme-medecine.ch/index.php?option=com_content&task=view&id=601&Itemid=142

14-10-2010
WARNING

Ce dossier est éprouvant. Ne le consultez pas si vous pensez ne pas pouvoir le supporter (c'est-à-dire si vous vous sentez fragile en ce moment) - mais préférer ne pas savoir pour conserver une paix de l'esprit de toute façon illusoire fait bien l'affaire des réseaux et entités qui se nourrissent de haine, viols, cruauté et meurtres rituels.

 

"Que vaut la parole d'un enfant face au système judiciaire (français dans ce cas, mais la question se pose pour les autres pays, y compris bien sûr la Suisse) ? Quelle est sa chance d'être entendu quand il est confronté à des actes de violence sexuelle?..." .

Emission spéciale de la rédaction nationale, France-3,
présentée par Elise Lucet (français, sous-titrages anglais).

 

“Viols des Enfants: la Fin du Silence?” (vidéos)
Part. 1/9 - Part. 2/9 - Part. 3/9
Part. 4/9 - Part. 5/9 - Part. 6/9
Part. 7/9 - Part. 8/9 - Part. 9/9


Cette enquête a duré un an et demi et elle a été menée avec tact et intelligence. Elle corrobore et vient s'ajouter à :
- ce que dénonce David Icke dans Les Enfants de la Matrice (Ed. Louise Courteau), dans le chapitre "Souffrez petits enfants" (10-12-10: je m'étais trompée de titre, celui-ci est le bon),
- ce qu'a révélé Don Bradley dans ses écrits (Anglais - scanner les archives),
- ce contre quoi se bat aussi Stan Maillaud (et la raison de sa clandestinité forcée): "L'Affaire Vincent" (vidéo) + le récent livre de S. Maillaud et "Les Réseaux de l'Horreur" (mises-à-jour du 10-12-10),
- ce qu'a révélé le journaliste belge, Marcel Vervloesem, qui a fourni à la "Justice" des preuves irréfutables (les CD-ROM de Zandvoort), et qui risque de mourir en prison, où il a été jeté à cause de faux-témoignages (qui ont été avérés comme tels ensuite, mais lui est toujours en prison),
- et bien d'autres, qui parlent tous de la même chose :
Viols, tortures, meurtres, réseaux mafieux, complicité des hiérarchies policières, judiciaires, médicales... avec les criminels (souvent des proches qui abusent de leurs jeunes enfants, qui les prostituent dans des cercles clandestins au cours de rituels sataniques, les obligent à assister à des meurtres d'enfants et, parfois, à tuer eux-mêmes d'autres enfants), obstruction aux enquêtes, disparition de preuves irréfutables, écartement de témoins importants, internements abusifs de mères des enfants-victimes, restitution des enfants à leur(s) bourreau(x), "suicides", disparitions...

Et ce que ces enfants qui ne se sont jamais rencontrés évoquent aussi, ce sont les déclarations de leurs tortionnaires - qui disent venir d'une autre planète, ou d'une autre dimension (différence qui ne doit certainement pas être facile à comprendre pour ces petits terrorisés).

Le filet se resserre autour de ces non-humains ("Panique chez les ignobles", comme dit Stan Maillaud) mais il reste encore à faire.

En serez-vous?...

MaRa

PS: cette émission a été tournée en 1999. Je viens de l'apprendre grâce à ce site, dont le webmaster avait posté un commentaire juste après, et qui a aussi posté les autres vidéos du petit Vincent, plus bas sur la page. Il écrit notamment (légèrement réédité):

Ce reportage est pratiquement inconnu du grand Public qui pourtant a eu lieu en 1999, tard le soir, sur une chaîne PUBLIQUE !! C'est un débordement causé probablement par une présentatrice qui avait soif de vérité et qui jouissait à l'époque d'une certaine liberté. Mais ensuite, elle a été orientée dans une autre direction afin que la trappe qu'elle avait ouverte et qui doit impérativement être inconnue du grand Public se referme sans que l'œil du peuple ne s'en aperçoive. (...)

“Martine Bouillon* a été mutée en province par le Conseil Supérieur de la Magistrature (dans lequel siège le Président de la République) le lendemain matin de la projection tardive du documentaire. Sous le prétexte “d'atteinte à la délicatesse”. Le haut-magistrat qui lui a assigné l'ordre de mutation a été mis en examen par la suite pour pédopornographie, mais il a été blanchi. Martine Bouillon se refuse désormais à tout commentaire sur cette affaire, déclarant seulement qu'elle “a des personnes à protéger”.

 

* nde: Martine Bouillon était substitut du Procureur du Tribunal de Bobigny...

 

Les Réseaux de l'Horreur - Part. 1/11
(Le lien de chaque video suivante s'affiche sous l'écran)



14/12/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres