PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Une nouvelle loi du Congrès donne le droit au gouvernement américain de détenir tout citoyen, sans accusation préalable, sans limite de détention, au nom de la sécurité nationale

mardi 7 juin 2011

Une nouvelle loi du Congrès donne le droit au gouvernement américain de détenir tout citoyen, sans accusation préalable, sans limite de détention, au nom de la sécurité nationale

 
La dictature militaire d'Obama et maintenant, la détention de tout citoyen soupçonné de près ou de loin de menace à la sécurité nationale.  Le gouvernement américain vient de se doter du droit d'emprisonner et de détenir indéfiniment un citoyen qui sera considéré, selon leur définition, comme un terroriste. 


Le 23 octobre 2008, la Loi pour la prévention de la radicalisation violente et du développement du terrorisme domestique (HR 1955) a été adoptée au parlement américain.  Cette loi apporte de nouvelles mesures de sécurité pour prévenir le terrorisme, mais elle élargie surtout la définition du mot "terrorisme domestique".  Voici des "thèmes de propagande" qui ont été identifiés comme étant potentiellement menaçant pour la sécurité nationale et l'expansion américaine.  Tout citoyen qui s'associe à de telles idéologies ou qui s'adonne à de l'activisme politique impliquant ces énoncés pourrait être considéré comme un terroriste domestique!

  • L’abandon de la dette internationale ;
  • les droits civiques ; l’opposition au pouvoir des entreprises ;
  • la dislocation politique et socioéconomique ;
  • la quête insatiable de profit du capitalisme ;
  • la destruction de l’écologie mondiale ;
  • l’assistance aux individus et aux cultures indigènes ;
  • la concentration injuste et illégitime des pouvoirs public, d’Etat et privé ;
  • l’indifférence capitaliste aux besoins des faibles et des spoliés.
  • Le commerce international comme outil de l’hégémonie américaine en matière économique, culturelle et politique.
  • L’aversion pour le mal infligé aux animaux et à la biosphère ;
  • La préservation de << notre mère la terre >> contre les dégradations crapuleuses et l’exploitation ;
  • La préservation de la vie sauvage ; la restauration des écosystèmes endommagés.
  • La vénalité des entreprises comme principale menace contre la planète et la vie qu’elle accueille ;
  • Le fait que les multinationales exploitent les travailleurs, combattent les syndicats et violent les droits de l’homme dans les pays émergents.


08/06/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres