PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Un médecin refuse d’ausculter un patient car... musulman !

Un médecin refuse d’ausculter un patient car... musulman !

publié le vendredi 25 mars 2011


La sortie du Ministre de l’Intérieur sur une éventuelle interdiction des signes religieux portés par les usagers du service public, y compris à l’hopital, risque de conforter certains médecins dans leurs pratiques illégales de ne pas ausculter les patients musulmans.

 

Un nouveau signalement relatif aux pratiques discriminantes au sein du corps médical est parvenu cette semaine au Collectif Contre l’Islamophobie en France. Un médecin exerçant dans le Val de Marne a refusé d’ausculter un homme du fait de son appartenance religieuse qui se voyait trop à son goût.

 

Arrivé à l’heure et bien reçu par la secrétaire, le jeune homme remplit le dossier en attendant d’être reçu par le médecin. Dès qu’il entre dans le cabinet de ce dernier, plusieurs remarques humiliantes se succèdent sur sa tenue (qamis) et sa barbe. Le jeune homme de confession musulmane, ne souhaite pas envenimer une situation qu’il ne comprend pas et demande si la tenue dérange au point de ne pas être ausculté. Un cinglant « oui » du praticien, le poussera à partir sans délai.

 

Le C.C.I.F, contacté par cette victime de la surenchère islamophobe, qui pousse même les personnes qui ont fait serment de soigner tous les êtres humains, sans distinction aucune, à enfreindre la loi, va saisir le Conseil de l’Ordre des Médecins afin que des sanctions exemplaires soient prises.

 

Une plainte a d’ores et déjà été déposée par la victime à laquelle ne manquera pas de se joindre le CCIF.

Pasteur disait : "Je ne te demande ni ta race, ni ta religion, ni tes origines, mais quelle est ta souffrance". Nous constatons depuis le débat qui a donné lieu à la loi liberticide sur le port du voile intégral, une explosion de l’islamophobie dans toutes les sphères de la société. Le corps médical est loin d’être épargné car plusieurs plaintes nous sont parvenues, dénonçant des pratiques inadmissibles qui peuvent mettre en danger la vie humaine. Tout cela du fait de la religion des patients.

 

Les sorties irresponsables de M. Guéant ne vont pas manquer d’accentuer cette spirale de l’hostilité et de la haine envers les musulmans.

 

Une nouvelle fois, les multiples débats autour de l’Islam, amènent les conséquences dramatiques sur lesquelles nous alertons depuis trop longtemps.

Le président de la République, le gouvernement ignorent superbement ces victimes depuis des années. Pire, ils attisent le climat islamophobe ambiant, et certains membres de ce gouvernement n’hésitent pas, sciemment ou insidieusement, à les désigner à la vindicte populaire.

Ils auront tôt ou tard, eux qui piétinent des principes et des droits acquis au prix du sang, à répondre de leurs actes. Si la justice n’en est pas le maître d’œuvre, ce sera l’histoire.

 

Quant à vous musulmans, debout ! Il est temps d’exister, de relever la tête, de recouvrer votre dignité, d’extirper de vous ce complexe qui vous interdit de dénoncer tous les méfaits dont vous êtes victimes.

Pour cela, outre vos ressources spirituelles, deux voies s’offrent à vous : la saisine de la justice et la sanction de l’urne. Saisissez-vous-en ! Tous vos adversaires, en vous voyant devenir une force électorale, réfléchiront par deux fois avant de vous fustiger comme c’est pour l’heure le cas.

Collectif Contre l’Islamophobie en France



26/03/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres