PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Un groupe d’une cinquantaine de femmes, dont 30 Libanaises, entend rallier Gaza à bord d’un navire chargé d’aides, le "Mariam".

Blocus de Gaza : Israël multiplie les menaces contre le Liban

dimanche 20 juin 2010 - 10h:54

L’Orient-le-Jour


Il existe des "mécanismes appropriés" pour envoyer de l’aide, dit l’ambassadrice israélienne. Elle apelle le Liban "à faire preuve de responsabilité et à empêcher ces bateaux de partir pour la Bande de Gaza".

La représentante israélienne à l’ONU a estimé dans une lettre adressée à l’organisation que l’État hébreu était en droit d’user de "tous les moyens" pour éviter que des militantes se rendent par bateau du Liban à Gaza, ont affirmé samedi les médias israéliens. Dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, citée par des radios et les sites Internet de plusieurs journaux, l’ambassadrice Gabriella Shalev indique qu’Israël soupçonne ces militantes d’être liées au Hezbollah.

"Israël se réserve le droit en conformité avec la législation internationale d’avoir recours à tous les moyens nécessaires pour empêcher ces bateaux de violer le blocus maritime imposé à la bande de Gaza", a indiqué le site du journal Haaretz, citant la lettre de Mme Shalev.

"Il semble que quelques bateaux ont prévu de partir du Liban pour naviguer jusqu’à la bande de Gaza qui est sous le contrôle du régime terroriste du Hamas", a-t-elle ajouté. "Alors que ceux qui organisent cette opération affirment qu’ils veulent (...) apporter une assistance humanitaire au peuple de Gaza, la véritable nature de ces actions reste douteuse", a-t-elle écrit.

Un groupe d’une cinquantaine de femmes, dont 30 Libanaises, entend rallier Gaza à bord d’un navire chargé d’aides, le "Mariam". Aucune date de départ n’a encore été avancée.

Le Hezbollah a souligné vendredi qu’il n’était pas impliqué dans le projet. "Le succès de telles entreprises est lié à leur caractère civil et populaire, voilà pourquoi nous tenons depuis le début à ce que le Hezbollah en reste éloigné, tant au niveau de la coordination que du soutien logistique, ou de la participation. Nous ne faisons pas cela parce que nous ne sommes pas généreux, mais parce que nous ne voulons pas donner à l’ennemi un prétexte supplémentaire pour s’attaquer aux navires", a affirmé le communiqué publié par le parti de Dieu.

À Jérusalem, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a prévenu le Liban qu’il serait "responsable" si "une confrontation violente et dangereuse" avait lieu. Un haut responsable de la défense a averti qu’Israël tiendrait le Liban pour responsable si le Hezbollah était impliqué dans la cargaison d’aide.

Les États-Unis ont officiellement averti le Liban, vendredi, de ne pas prendre à la légère les mises en garde israéliennes concernant les navires Naji el-Ali et Mariam. Le conseil américain est simple : la marine israélienne arraisonnera ces navires et emprisonnera les activistes.

Les pressions de la communauté internationale sur Israël pour améliorer le sort des 1,5 million d’habitants du territoire palestinien se sont intensifiées après l’assaut meurtrier de la marine israélienne le 31 mai contre une flottille humanitaire internationale qui tentait de "briser" ce blocus.

20 juin 2010 - L’Orient-le-Jour



22/06/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres