PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Un expert de l'ONU dénonce la saisie par les forces israéliennes du bateau

Un expert de l'ONU dénonce la saisie par les forces israéliennes du bateau
d'aide humanitaire

GENÈVE - Richard Falk, le Rapporteur Spécial de l'ONU sur la situation des droits humains dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, dénonce la saisie illégale, en haute mer, par un navire de guerre israélien d'un bateau transportant des médicaments et des matériaux de reconstruction pour les gazaouis qui subissent le blocus.

"Cet acte israélien est un instrument du cruel blocus sur toute la population palestinienne de Gaza, en violation de l'Article 33 de la Quatrième Convention de Genève qui interdit toute forme de punition collective sur une population d'un pays occupé" a dit l'expert en droits humains.

Mr Falk a fait référence à un récent rapport sur l'impact des deux années de blocus sur la santé, rapport publié par le Comité International de la Croix-Rouge qui souligne l'importance des actes d'Israël, non seulement la restriction des produits vitaux comme la nourriture, les médicaments et le fioul à un niveau tout juste suffisant pour survivre, mais aussi ce qui n'a jamais été vu auparavant, l'interdiction de l'entrée à Gaza de matériaux de construction et de pièces détachées nécessaires pour réparer certains dégâts très répandus et causés par son attaque sur la Bande de Gaza, attaque qui a
commencé le 27 décembre 2008 et qui a duré 22 jours.

"Un tel modèle de blocus continuel dans ces conditions équivaut à une telle violation sérieuse de la Convention de Genève que ça constitue un crime continue contre l'humanité" a ajouté l'expert indépendant en droits humains.

Le bateau en question avait été inspecté en réponse aux demandes israéliennes avant son départ par les autorités portuaires à Chypre pour déterminer s'il y avait des armes à bord. Aucune n'avait été trouvée et les autorités israéliennes en avait été informée.

Néanmoins, les 21 activistes pour la paix qui étaient à bord ont été arrêtés, gardés en captivité et ont été inculpés "d'entrée illégale" en Israël même s'ils n'avaient pas l'intention d'aller en Israël. Dans le groupe se trouvait des personnalités connues comme l'irlandaise Mairead Maguire, Prix Nobel de la Paix, et l'ancienne membre du Congrès américain, Cynthia McKinney.



07/07/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres