PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Un avion pour Gaza

Un groupe pro-Palestinien basé aux Etats-Unis enverra un avion chargé d’aide vers la bande de Gaza, défiant ainsi le blocus par air, terre et mer imposé par Israël, a indiqué un responsable ce dimanche.

 

(JPG)
Une vue de l’aéroport international Yasser Arafat en mai 2006. Les pistes d’atterrissage dans le seul aéroport international de l’enclave côtière sont gravement endommagées après des années de bombardements aériens - Photo : MaanImages/Hatem Omar

« Nous avons l’intention d’envoyer un avion vers Gaza, un peu de la façon dont ont été envoyés des bateaux — sans passer par l’espace aérien israélien ou égyptien, » a dit Paul Larudee, un organisateur du mouvement Free Palestine basé en Californie et qui organise le vol.

Les autorités à Gaza soutiennent cette initiative et sont en train de choisir un lieu d’atterrissage a aussi indiqué Larudee.

L’aéroport international de Gaza et qui porte le nom de l’ancien président Yasser Arafat n’est pas envisagé, a-t-il dit.

En attendant, les responsables du mouvement Free Palestine rechercheront un avion conçu pour des atterrissages et décollages dans des conditions approximatives, tels que ceux utilisés en Alaska et autres lieux manquant des installations appropriées pour des avions, a encore indiqué Larudee.

Le projet consiste à envoyer un avion léger au printemps de 2011, après le prochain voyage de mer.

« Briser le blocus par avion peut être bien plus faisable que par la mer. Un avion ne peut pas être pris à l’abordage tandis qu’il est en vol, et les avions adéquats peuvent atterrir presque n’importe où à Gaza, » dit un communiqué du groupe sur son site Web.

En mai, les commandos de la marine israélienne ont piraté une flottille de six-bateaux chargés d’aide humanitaire dans les eaux internationales au large de la côte de Gaza. Neuf citoyens turcs, dont un ressortissant américain, ont été assassinés dans l’opération. Israël a osé prétendre que ses soldats avaient essuyé des coups de feu, ce que le Free Gaza Movement a toujours nié.

Le blocus militaire contre Gaza est imposé par l’Egypte et Israël depuis maintenant plusieurs années. Israël affirme que le siège empêche des armes d’entrer dans l’enclave côtière, mais les Palestiniens aussi bien que les Nations Unies et les groupes de défense des droits de l’homme disent qu’il procède d’une politique de punition collective contre la population civile, en plus du mouvement du Hamas.



07/09/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres