PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Tariq Ramadan vante l'« exemple turc » pour rassurer les Occidentaux

Tariq Ramadan vante l'« exemple turc » pour rassurer les Occidentaux

Dans ce long article diffusé par le réseau Global Viewpoint du Los Angeles Times, Tariq Ramadan, professeur d'études islamiques à Oxford, fait l'analyse des derniers événements en Egypte, et de l'évolution des Frères musulmans. Il décrit le clivage au sein de l'organisation fondée par son grand-père en 1928 :

« La direction du mouvement -la génération des fondateurs est aujourd'hui très agée- ne représente plus totalement les aspirations des jeunes membres, qui sont plus ouverts sur le monde, veulent des réformes internes et sont fascinés par l'exemple turc. Derrière la façade hiérarchique unifiée, des influences contradictoires sont à l'oeuvre. Personne ne peut prédire dans quelle direction évoluera le mouvement ».

 

« Tout peut arriver », ajoute-t-il, entre le courant « littéraliste », donc plus traditionnel du mouvement islamiste, et « la voie turque ».

Le modèle turc, c'est l'AKP, le parti de la justice et du développement du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, une formation aux fondements religieux mais qui dit respecter les principes laïcs de la constitution kemaliste de la Turquie, et est parvenue au pouvoir par les urnes. Pour les plus optimistes, l'AKP serait l'équivalent de ce que fut la Démocratie chrétienne au XX° siècle, lorsque ce courant conservateur aux racines religieuses était l'une des tendances dominantes en Europe occidentale.

Tariq Ramadan choisit son camp quand il écrit :

« L'exemple turc doit être une source d'inspiration pour nous ».

 

Cette prise de position répond aux angoisses occidentales face à une possible prise de contrôle des événements égyptiens par les Frères musulmans en cas de chute du régime du président Moubarak.

Tariq Ramadan souligne qu'en décidant de s'aligner derrière Mohammed El-Baradei, l'ancien patron de l'Agence pour l'énergie atomique de l'ONU, les Frères musulmans « ont donné le signal qu'il n'était pas temps de faire des demandes politiques qui pourraient effrayer l'Occident, pas plus que le peuple égyptien. La prudence est le mot-clé ».

Il n'est pas sûr que Tariq Ramadan ait réellement rassuré en écrivant que personne ne peut prédire qui l'emportera entre les deux tendances qui traversent les Frères musulmans égyptiens. Mais incontestablement, le « modèle turc » fait son chemin dans le monde arabe : des islamistes devenus démocrates sous la surveillance d'une armée forte et légitimiste.



14/02/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres