PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

SEISME EN AUTRICHE : Un million de fidèles prêts à quitter l’Eglise

Friday, March 19, 2010

Church Survivor

19 mars 2010
 
SEISME EN AUTRICHE : Un million
de fidèles prêts à quitter l'Eglise
 
Golias, par Christian Terras
 
Selon une enquête réalisée par l'institut de sondage autrichien « Integral », 17 pour cent des 5,6 millions de catholiques autrichiens, soit un million de fidèles, déclarent s'apprêter à abandonner l'Eglise catholique en raison du scandale des abus sexuels du clergé.A l'instar de sa voisine allemande, l'Eglise d'Autriche est confrontée actuellement à une nouvelle vague de dénonciations d'anciens élèves d'écoles et internats catholiques assurant avoir été victimes de la pédophilie des prêtres qui les encadraient.
Dans le même temps, le quotidien conservateur autrichien « DIE PRESSE » indique dans son propre sondage que 38 pour cent des catholiques autrichiens (soit plus de 2 millions de fidèles) font savoir que leur opinion sur l'Église catholique a changé « fondamentalement » à cause des nombreuses affaires de pédophilie récemment révélées.
Précisons que les catholiques autrichiens sont enregistrés par l'État comme membres d'une Église. Or lorsqu'il déclarent officiellement leur « sortie d'église », ils se soustraient à l'obligation de payer l'impôt ecclésiastique exigé pour être référencés « catholique ».Ils sont rayés des listes ! Théoriquement, ils ne peuvent alors plus communier ni se marier à l'Église !
La situation présente inquiète le plus haut responsable de l'Église autrichienne, le cardinal-archevêque de Vienne, Mgr Schönborn. En effet, depuis l'année 2000,plus de 400 000 Autrichiens ont déjà abandonné effectivement l'Église catholique avec pour résultat la réduction du pourcentage de catholiques référencés : 66 pour cent contre 78 pour cent en 1991. Avec le million de fidèles qui se déclarent prêts à franchir le Rubicon ecclésial , le nombre de catholiques enregistrés pourrait s'établir alors à 49 pour cent des 5,6 millions de fidèles potentiels de l'Église catholique. Une crise énorme en perspective.
Une situation qui affole Mgr Schönborn non seulement sur les conséquences pastorales à la base d'une telle hémorragie mais aussi sur le plan financier. En effet,le reversement de l'impôt ecclésiastique diminuant d'une manière importante, c'est tout le budget de l'Église autrichienne qui s'en trouve affecté. Un contexte d'autant plus délicat que le flot des révélations de pédophilie du clergé catholique ne cesse de monter encore aujourd'hui (voir, entre autres, l'affaire de l'abbaye de Kremsmûnster).Des scandales qui coïncident avec le 15 ème anniversaire de « l'affaire Groer », du nom du cardinal- archevêque de Vienne, à l'époque Mgr Groer, qui reconnut ,en 1995, avoir abusé de plusieurs enfants et ce durant des décennies !
L'actuel titulaire du poste, Mgr Schönborn, a décidément bien du mal à faire table rase du passé !
On imagine volontiers les cauchemars que peut faire le cardinal Schönborn, archevêque de Vienne. Et ce qu'il pourra dire à Joseph Ratzinger lorsque ce dernier lui reprochera sans doute - même si cela est fait très courtoisement selon l'habitude du pape - d'avoir soulevé la question du célibat ecclésiastique...