PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Rome embarrassée par les enfants de prêtres...

Rome embarrassée par les enfants de prêtres...

http://www.golias.fr/spip.php?article3012

Romano Libero
C'est une rumeur que le Saint-Siège, par la voix du Père Federico Lombardi, porte-parole, s'est empressé de démentir. Elle concerne le sort des fils et filles illégitimes des prêtres catholiques de discipline romaine tenus à la règle du célibat. Elle a été lancée et entretenue par un article de la « Stampa », quotidien italien. Il s'agit des enfants - quel que soit leur âge
actuel - nés d'unions secrètes ou simplement de liaisons, sinon d'une rencontre furtive entre un prêtre toujours dans l'exercice du ministère et une femme.
Ce n'est désormais un secret pour personne - la question des abus sexuels étant l'arbre qui cache la forêt - de nombreux prêtres ont des enfants, surtout en Afrique et en Amérique latine, même si le cas n'est pas exceptionnel ailleurs. Il était d'usage dans l'Eglise, jusqu'à une époque récente, de conseiller aux prêtres de rester dans les ordres et d'ignorer cette progéniture indésirable. Cette attitude fait aujourd'hui scandale en raison d'une plus grande considération accordée aux droits de l'enfant en général. Certains évêques plus soucieux d'authenticité humaine demandaient aux prêtres papas d'assumer cette nouvelle vocation. Le Vatican - et cela ne fait pas l'ombre d'un doute - entend étudier le problème. Depuis l'élection de Benoît XVI, Rome souhaite nettoyer les écuries d'Augias. Participait déjà d'une semblable intention, l'élargissement des pouvoirs de la congrégation du clergé pour faire retourner plus facilement à l'état laïc un prêtre, de
fait hors ministère, ou menant une vie en opposition avec les exigences morales de son état : décision ayant aussi sans doute valeur de menace à l'endroit des prêtres qui prendraient trop de libertés, au moins de façon ouverte et notoire.
L'intérêt subit du Vatican pour ces fils et filles e prêtres tient aussi au fait que des enfants lésés - par exemple de leur héritage - empruntent de plus en plus souvent la voie judiciaire, ce qui est fort gênant pour les autorités ecclésiastiques. Y compris pour leurs finances.




22/08/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres