PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

" Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens finiront par le croire. " Josef Goebbels



L'Iran n'est peut-être pas cette nation d'irréductibles 'fascistes' ou 'antisémites' que les pouvoirs politique et médiatique tentent de faire croire à la population occidentale...



Etre juif en Iran
envoyé par ermenegildozegna. - L'info internationale vidéo.

Certes la République Iranienne n'est pas parfaite, mais la pensée unique semble vouloir faire incarner à son dirigeant, Mahmoud Ahmadinejad, le rôle du Diable, un peu comme avec Hugo Chavez. A partir du moment où un dirigeant politique ne se soumet pas, ne se met pas de lui-même dans le rang, en conformité avec les prises de positions politiques dictées par les dirigeants 'occidentaux', c'est la diabolisation assurée. Calomnier, mentir, jusqu'à ce que ces mensonges finissent par imprégner la mémoire collective en association avec un sujet abordé.

" Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens finiront par le croire. " Josef Goebbels

Le 26 octobre 2005, Reuters écrivait :

" Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré mercredi qu’Israël devait être rayé de la carte, a rapporté l’agence de presse officielle IRNA, décevant les espoirs que l’Iran tempère son hostilité à l’égard de l’État juif. Le soutien à la cause palestinienne est un pilier central de la République islamique qui refuse officiellement de reconnaître le droit d’exister d’Israël. "


C'est ce que les médias occidentaux alignés n'ont cessé de répéter tous azimuts. Pourtant les faits sont très différents. Le président Ahmadinejad n’a jamais déclaré qu’il voulait "rayer Israël de la carte", mais qu’il adhérait aux propos de l’Imam Khomeiny, selon lesquels un jour le régime sioniste disparaitrait. Voici ce qui a été dit précisément dans son discours :

[...] Notre Imam bien aimé [Khomeiny] disait que le régime d’occupation devait être effacé des pages du temps, et c’était là un propos très sage. Nous ne pouvons faire de compromis sur la question de la Palestine. Il est possible de créer un nouveau front, à l’intérieur d’un ancien front. Mais ce serait une défaite et quiconque reconnaît la légitimité de ce régime a, de fait, signé la reddition du monde musulman. Notre cher Imam visait le cœur de l’oppresseur du monde dans son combat, c’est-à-dire le régime occupant. [...]

Jamais il n'est question de "rayer Israël de la carte" ! Le régime d'occupation, à savoir le sionisme, n'est pas Israël (ou la Palestine). Tout comme le sarkozysme (si on peut l'appeler ainsi) n'est pas la France. Et voilà comment via un tour de passe-passe les médias ont fait dire à un dirigeant politique des propos qui ne sont pas les siens. Laissez mijoter quelque temps, et pour la plupart de la population, Ahmadinejad a appelé à "rayer Israël de la carte".

Ce n'est pas la première et la dernière fois que les médias alignés se font les portes-parole de la fourberie et de la propagande. Donc sachez-le, à présent tout citoyen qui critique la politique du gouvernement Sarkozy représente un dangereux extrémiste appelant à "rayer la France de la carte". Pathétique... En outre c'est ce qui s'est passé en 2005.

Pour rappel, lors de la conférence Durban II le 21 avril 2009, le 'clown' qui a fait son cirque au sein de la salle du Palais des Nations Unies (ici à 1:40) n'est autre que Raphaël Haddad, président de l'Union des Etudiants Juifs de France (UEJF), qui n'avait évidemment pas 'préparé son coup', comme chacun(e) l'aura deviné. Puis nous assistons au départ des représentants politiques européens, 'presque spontanément' là aussi, sous les yeux de Richard Prasquier - Président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) - survolté et encourageant le départ des félons. Tout ceci était soigneusement préparé comme une partition musicale ou le jeu des chaises vides, quels que soient les propos tenus par le président iranien. Il fallait 'marquer le coup' ! Créer une diversion médiatique plutôt que de parler du discours lui-même. Un théâtre au quotidien.





Il n'est pas ici question de Judaïsme, de foi, de croyances, d'altruisme. Les Juifs en tant que tels n'y sont pour rien dans cette mascarade. C'est le sionisme qui est montré du doigt, l'idéologie politique, et son influence au sein de la classe politique dirigeante, de fait jusqu'au niveau européen ou international. Qu'y a-t-il à reprocher au discours du président iranien ? .oO( intégralité en bas de page )Oo.

Après l'Afghanistan, l'Irak et bien d'autres, c'est au tour de l'Iran de représenter la menace numéro un.
Mais dans combien de temps les consciences vont-elles enfin s'éveiller ?


Ici un résumé des oeuvres illégales, illégitimes, injustes, immorales des Etats-Unis (grands frères d'Israël / veto ONU) à l'encontre de nombreux pays dans le Monde depuis des décennies. L'Iran n'est pas épargné. Mais l'envers du décor, les médias alignés ne l'évoquent jamais.



27/12/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres