PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Record de longévité : une Indienne brésilienne fête ses 121 ans

Record de longévité : une Indienne brésilienne fête ses 121 ans

 

Maria Lucimar Pereira, Indienne kaxinawá d’Amazonie brésilienne, va fêter son 121ème anniversaire le 3 septembre prochain. Elle est considérée comme la personne la plus âgée du monde.

 

Maria n’a jamais vécu dans une ville et attribue sa longévité à un mode de vie très sain. Elle ne se nourrit que d’aliments naturels issus de la forêt, comme du singe, du poisson, du manioc ou de la bouillie de banane et ne consomme ni sel, ni sucre, ni nourriture industrielle.

 

Stephen Corry, directeur de Survival International, confirme que ce mode de vie a certainement contribué à sa longévité : ‘Nous sommes trop souvent les témoins des effets dévastateurs du changement forcé sur les peuples indigènes. Il est réconfortant de constater qu’une communauté puisse encore conserver des liens étroits avec sa terre ancestrale et en retirer les indéniables avantages’.

 

Maria Lucimar Pereira avec sa famille
Maria Lucimar Pereira avec sa famille
© INSS/Survival

Malgré ses 121 ans, Maria est en bonne santé et reste relativement active. Carlos, le chef de sa communauté, a raconté à un représentant de Survival qu’elle continue de parcourir le village en transmettant son savoir et n’hésite pas à rendre visite à ses petits-enfants qui vivent dans les villages voisins. Elle ne parle que le kaxinawá, n’a jamais appris le portugais et ne se rend qu’exceptionnellement à Feijó, la ville voisine.

 

Son acte de naissance a été confirmé en 1985, établissant qu’elle est bien née en 1890. Mais les gens âgés ne sont pas rares dans son village. Carlos rapporte que sur ses 80 habitants, quatre ont plus de 90 ans. Ils se nourrissent d’aliments naturels, n’utilisent pas de savon ni aucun produit artificiel provenant de la ville.

 

Durant plus d’un siècle, Maria a été témoin des bouleversements dramatiques qui ont affecté les Indiens d’Amazonie. En particulier, le boom du caoutchouc qui, dès la fin du XIXe siècle, a décimé 90% de la population indigène de la région dans une vague effroyable d’esclavage et de brutalité.

Télécharger la fiche d’information au sujet des Kaxinawá (en anglais – pdf, 37 ko).

 

//www.survivalfrance.org/actu/7638

 



10/09/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres