PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains, PCHR du 3 au 9 juin 2010

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

jeudi 10 juin 2010 - 18h:17

PCHR du 3 au 9 juin 2010


Les Forces d’occupation israéliennes (FOI) poursuivent leurs agressions méthodiques contre les civils palestiniens et leurs biens dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).

Durant la dernière semaine du 3 au 9 juin :

  • un civil palestinien et 5 résistants ont été tués par les FOI ;
  • 2 civils palestiniens et un résistant ont été blessés par des tirs des FOI en Cisjordanie ;
  • les FOI continuent d’user de la force contre les manifestations non violentes en Cisjordanie :
    • 4 manifestants, dont un mineur, ont été blessés et 4 journalistes souffrent d’ecchymoses ;
  • les FOI continuent de tirer sur les agriculteurs et travailleurs palestiniens dans les zones frontalières à l’intérieur de la bande de Gaza ;
  • les FOI ont conduit 11 incursions dans les communautés palestiniennes de Cisjordanie et une, limitée, dans la bande de Gaza :
    • elles ont arrêté 22 civils, dont 4 mineurs ;
    • parmi les détenus, il y a 6 militants pour les droits humains, dont 3 Israéliens ;
  • Israël maintient un siège total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :
    • les troupes stationnées sur les check-points militaires de Cisjordanie ont arrêté un civil palestinien ;
  • Israël poursuit ses mesures afin de créer une majorité démographique juive à Jérusalem :
    • les FOI ont retiré les permis de séjour permanents à 4 membres du Conseil législatif palestinien, dans Jérusalem ;
    • elles ont investi et fouillé le club de Beit Hanina ;
    • elles ont fermé la route de Wad HIlwa, à Silwan ;
  • les FOI poursuivent leurs activités pour la colonisation de la Cisjordanie, et les colons israéliens leurs violences contre les civils palestiniens et leurs biens ;
    • 2 mineurs palestiniens ont été blessés par un colon israélien à Hébron. 
       
Une fillette palestinienne dort contre son gros sac alors qu’elle et sa famille attendent de pouvoir aller en Egypte par le passage de Rafah.


Violations israéliennes recensées pendant la période du 3 au 9 juin 2010

1 - Incursions dans les zones palestiniennes et agressions contre les civils palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

Dimanche 6 juin

  Région de Ramallah : vers 3 h 30, les FOI entrent dans Beit Reema, un village au nord-ouest de Ramallah. Elles patrouillent et pénètrent dans une maison pour la fouiller, celle d’Alichandro Tariq al-Barghouthi, 16 ans, et l’arrêtent. Elles fouillent aussi la maison de la famille d’‘Abdul Qader ‘Abed al-Barghouthi, 16 ans, et l’arrête également.

Lundi 7 juin

  Région d’Hébron : vers 1 h 30, incursion dans Beit Ummar, au nord d’Hébron. Fouilles de certaines maisons et arrestations de 3 civils palestiniens, dont un mineur :

1. Tamer Isma’il ’Awadh, 23 ans,
2. Saif Rabeeh Bahar, 26 ans, et,
3. Wassim Jamal Wahadin, 15 ans.

Au même moment, l’armée entre dans le camp de réfugiés d’al-‘Arroub, au nord de la ville. Elles fouillent un certain nombre de maisons et arrêtent 3 Palestiniens :

1. ’Ali Jamal al-Badawi, 18 ans,
2. Nour Ahmed al-Badawi, 19 ans, et,
3. Ahmed Haitham al-Badawi, 18 ans.

   Gaza ville : 3 h 30, les forces navales israéliennes appuyées par l’aviation, positionnées au large de Gaza ville à environ un kilomètre du rivage, ouvrent le feu sur un groupe des brigades des martyrs Al Aqsa - le bras armé du Fatah -. 5 membres du groupe et un pêcheur sont tués. Les corps du pêcheur et d’un membre du groupe sont retrouvés le lendemain.

Il s’agit de Mahmoud Khalil Mohammed Radi, 26 ans, pêcheur habitant le camp de réfugiés de Nusseitat, de Fayez Nahidh Mustafa al-Fairi, 20 ans du camp de réfugiés de Jabaliya, de Na’el Hashem Fakhri Qwaider, 34 ans, de Gaza ville et de Hamed Hussein Ahmed Thabet, 21 ans, du camp de réfugiés de Nusseirat, tous les quatre touchés par balles à la tête et de Ibrahim Mash’our Wajeeh al-Wihaidi, 23 ans, de Gaza ville de plusieurs balles à la poitrine et à la tête.

Les médias palestiniens, reprenant les informations des brigades Al Aqsa, ont annoncé que ces hommes étaient équipés de tenues de plongée et s’entraînaient au large. Les médias israéliens, reprenant les informations des FOI, ont annoncé que la marine avait déjoué une tentative d’infiltration en Israël par la mer.

  Jabaliya : 7 h 10, l’aviation tire un missile sur Ahmed Saleh Salah, 21 ans, habitant la localité de Jabaliya et membre des brigades ’Izziddin al-Qassam - le bras armé du Hamas - alors qu’il s’apprêtait à tirer une roquette artisanale depuis le secteur de Sha’sha’a au nord de la bande de Gaza. Il est sérieusement blessé par des éclats à travers le corps.

A 8 h, du haut de leurs miradors les FOI tirent sur des ouvriers en train de collecter des matériaux de construction dans l’ancienne zone industrielle de Erez. Adham Hussein al-Kafarna, 45 ans, prend une balle dans le pied droit.

Mardi 8 juin

   Hébron : vers 1 h du matin, l’armée entre dans Beit Ummar à nouveau et fouille différentes maisons ; 2 arrestations, dont un mineur :

1. ’Odai Nidal Bahar, 17 ans, et
2. Mahmoud Sa’id Bahar, 20 ans.

Vers 1 h 30, incursion dans Hébron, avec fouilles de plusieurs maisons et arrestation d’‘Imad ‘Aziz al-Ashqar, 25 ans.

Vers 2 h, dans le village de Kharsa, au sud-ouest d’Hébron. L’armée fouille la maison de la famille de Saleem Yousef al-Rajoub, emprisonné dans une geôle israélienne. Pas d’arrestations.

  Bethléhem : incursion dans Za’tara, à l’est de Bethléhem, fouille de la maison de Mahmoud Hassan Zawahra, qui est convoqué pour interrogatoire.

  Jénine : vers 2 h, incursion dans le village de Siris, au sud de Jénine. Fouilles de maisons, pas d’arrestations.

Vers 3 h, l’armée entre dans Ya’bad, au sud-ouest de Jénine où elle fouille un certain nombre de maisons ; elle arrête et contrôle également des fidèles après la prière de l’Aurore, et arrête Shareef ‘Amarna, 26 ans.

   Gaza ville : 13 h, même scénario que la veille, au même endroit, à environ 300 mètres de la frontière : Mohammed Salah Abu Khader, 35 ans, prend une balle dans le pied droit.

Mercredi 9 juin

   Jénine : vers 1 h et demi, les troupes entrent dans la ville et fouillent des maisons, elles arrêtent 4 civils palestiniens :

1. Mohammed Hisham al-Sa’di, 26 ans,
2. Tariq Khalil ’Ejjawi, 22 ans,
3. Mohammed Hisham Abu Tabeekh, 26 ans, et,
4. Islam Ameen Staiti, 24 ans.

   Bande de Gaza : 6 h 30, pour la 3ème fois en moins de 24 heures, les FOI tirent sur les ouvriers qui s’aventurent dans l’ancienne zone industrielle. Pas de victime.

   Khan Yunis : 8 h, les FOI pénètrent à 400 mètres dans Al Qarara, à l’est de Khan Younis. Les bulldozers nivèlent les terres préalablement défoncées. Retour à la frontière à 18 h.

   Bethléhem : vers 9 h, incursion dans le village d’al-Khader, au sud-ouest de Bethléhem où l’armée fouille la maison de la famille d’‘Alaa’ Ahmed Da’dou’, mais pas d’arrestations.


2 - Usage démesuré de la force contre les manifestations non violentes protestant contre la colonisation et la construction du mur d’annexion

Durant cette semaine, les FOI ont continué d’utiliser la violence contre les manifestations pacifiques organisées par les civils palestiniens et les militants internationaux et israéliens pour les droits de l’homme ; ces manifestations veulent protester contre la construction du mur d’annexion et les activités de colonisation israéliennes. 4 civils palestiniens ont été blessés, 4 journalistes souffrent de contusions, et un certain nombre de manifestants souffrent de l’inhalation des gaz lancés par l’armée d’occupation.

   Bil’in, à l’ouest de Ramallah : comme chaque vendredi après la prière, le vendredi 4 juin, les Palestiniens, avec des internationaux et des Israéliens se regroupent en une manifestation non violente. Les manifestants portent une grande maquette du navire turc, Mavi Marmara, qui fut pris d’assaut par la marine israélienne, et brandissent des drapeaux de la Palestine et des 32 pays représentés par les citoyens de la Flottille humanitaire pour Gaza. Les manifestants se dirigent vers le mur, essayant de se rendre sur les terres du village isolées derrière le mur et annexées de fait par Israël. Aussitôt, les troupes d’occupation se mettent à tirer à balles caoutchouc sur les manifestants, lancer des bombes sonores et des grenades lacrymogènes. Conséquences : 3 manifestants sont touchés par des corps de grenade... :

1. Jaber Abu Rahma, 22 ans, touché dans le dos,
2. Jadallah al-Khatib, 50 ans, touché dans le dos, et,
3. Suleiman Khattab, 20 ans, touché à la main droite,

...4 journalistes souffrent d’ecchymoses... :

1. Fadi Mithqal al-Jayousi, 30 ans, cameraman de Palestine Télévision, avec des contusions sur tout le corps et sa camera cassée par les FOI ;
2. Carina Abua, 42 ans, journaliste norvégien, souffre de contusions sur les membres supérieurs ;
3. Haitham Khattab al-Khatib, 34 ans, photographe de l’organisation israélienne B’Tselem, avec des contusions sur tout le corps, et,
4. George Khouri, 32 ans, cameraman d’al-Arabiya Satellite Channel, qui souffre de contusions.

...Les FOI arrêtent également 3 manifestants :

1. Howaida ’Arraf,
2. Eilan Shalif, 72 ans, et,
3. Ashraf Abu Rahma, 29 ans.

‘Arraf et Shalif sont libérés un peu plus tard, alors qu’Abu Rahma reste en détention.

De plus, des dizaines de manifestants sont indisposés par les gaz respirés lors de l’agression israélienne.

   Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : le vendredi 4 juin après la prière, même manifestation non violente après la prière, avec les Palestiniens, des internationaux et des Israéliens, pour protester contre la construction du mur d’annexion. Comme chaque semaine, la manifestation se trouve face à l’occupant près du mur et l’armée aussitôt tire sur les manifestants et lance ses grenades. Une jeune Palestinienne, ‘Eissa ‘Awadh ‘Amira, 17 ans, est blessée par une balle caoutchouc dans le dos. De plus, de nombreux manifestants ont respiré les lacrymogènes, d’autres souffrent d’ecchymoses pour les coups reçus.

  Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : le 4 juin, les Palestiniens accompagnés d’internationaux et d’Israéliens organisent leur manifestation non violente hebdomadaire, pour protester contre la confiscation de terres dans la zone de Wad al-Raya, entre les villages de Nabi Saleh et Deir Nizam. Quand les manifestants essaient d’aller sur ces terres, saisies par les colons israéliens de Halmist, ils se font tirer dessus par l’armée, recevant également les bombes sonores et les lacrymogènes. Nombreux parmi eux souffrent de l’inhalation des gaz.

  Saillant du Latron (sur la route de Jérusalem à Tel-Aviv, à mi-chemin) : à midi, le vendredi 4 juin, rassemblés dans le village de Nouba, de nombreux Palestiniens, internationaux et des Israéliens, avec un certain nombre de dirigeants palestiniens dont Hanin Zo’bi (Haneen Zoubi), députée palestinienne à la Knesset, Qais ‘Abdul Karim et Moheeb ‘Awad, députés du Conseil législatif palestinien, et le Dr Leila Ghannam, gouverneur de Ramallah, manifestent de façon non violente pour le « retour dans les villages du saillant de Latron ». Ils se sont rassemblés dans le village de Nouba, à l’ouest de Ramallah, et défilent vers les murs d’annexion. Quand ils tentent de traverser vers les terres isolées derrière le mur, les troupes israéliennes tirent à balles caoutchouc et lancent des grenades lacrymogènes. De nombreux manifestants sont indisposés par les gaz.

  Al-Walaja, au nord-ouest de Bethléhem : le mercredi 9 juin, de nombreux Palestiniens, des internationaux et des Israéliens, organisent une manifestation non violente en protestation de la construction du mur d’annexion dans le village. Les FOI agressent la manifestation et arrêtent le Dr Mazen Qamsiya, directeur du Centre palestinien pour le rapprochement entre les peuples, et deux manifestants israéliens : Shai Ghalatzi et Yutam Wolf.


 
Le corps d’un des Palestiniens assassinés par l’occupant le 7 juin,
emmené à l’hôpital de Deir al Balah
(AP/Leftiris Pitarakis)


3 - Maintien du siège des TPO

Israël maintient un siège très serré sur l’ensemble des TPO et impose toujours les mêmes restrictions sévères aux déplacements des Palestiniens, dans la bande de Gaza comme en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée.


Bande de Gaza

Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière

Rafah International

Date  : Détails
2 juin  : 499 Palestiniens sortent ;
591 autres rentrent.
3 juin  : 440 Palestiniens sortent ;
387 autres rentrent.
4 juin  : 286 Palestiniens sortent ;
136 autres rentrent.
5 juin  : 565 Palestiniens sortent ;
139 autres rentrent
6 juin  : 439 Palestiniens sortent ;
151 autres rentrent
7 juin  : 396 Palestiniens sortent ;
162 autres rentrent
8 juin  : 508 Palestiniens sortent ;
216 autres rentrent

Karm Abu Salem (Kerem Shalom)

Date  : Importations Qté  : Exportations Qté
2 juin  : denrées alimentaires  :
 : matériel agricole  :
 : denrées diverses  :
 : gaz domestique  :
 : fioul industriel  :
 : aide humanitaire 65 tonnes  :
 :  :
3 juin  : denrées alimentaires 1 242 tonnes  :
 : matériel agricole 138 tonnes  :
 : denrées diverses 391 tonnes  :
 : gaz domestique 200 tonnes  :
 : fioul industriel 336 000 litres  :
 : aide humanitaire 675 tonnes  :
 : essence (Bque Mondiale) 44 500 litres  :
 : diesel (Bque Mondiale) 43 000 litres  :
 :  :
6 juin  : denrées alimentaires 596 tonnes  :
 : matériel agricole 66 tonnes  :
 : denrées diverses 238 tonnes  :
 : gaz domestique 194 tonnes  :
 : fioul industriel 263 000 litres  :
 : aide humanitaire 626 tonnes  :
 :  :
7 juin  : denrées alimentaires 1 068 tonnes  :
 : matériel agricole 145 tonnes  :
 : denrées diverses 229 tonnes  :
 : gaz domestique 195 tonnes  :
 : fioul industriel 240 000 litres  :
 : aide humanitaire 780 tonnes  :
 :  :
8 juin  : denrées alimentaires 620 tonnes  :
 : matériel agricole 148 tonnes  :
 : denrées diverses 282 tonnes  :
 : gaz domestique 200 tonnes  :
 : fioul industriel 248 000 litres  :
 : aide humanitaire 207 tonnes  :

Al-Mentar (Karni)

Ouvert le mardi 8 pour l’entrée de 585 tonnes de céréales, 2 301 tonnes d’aliments pour le bétail et 435 tonnes de matériaux de construction.

Beit Hanoun (Erez)

Date  :
 :
Patients  :
 :
Accompagn.  :
 :
Arabes
d’Israël
 :
 :
Diplomates  :
 :
Presse  :
 :
Internat.  :
 :
Gazaouis  :
 :
Commerç.
2 juin  : 20  : 18  : 0  : 2  : 7  : 24  : 0  : 5
3 juin  : 55  : 57  : 0  : 3  : 24  : 48  : 9  : 3
4 juin  : 1  : 1  : 0  : 1  : 23  : 8  : 2  : 0
5 juin  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0  : 0
6 juin  : 54  : 51  : 0  : 9  : 22  : 15  : 0  : 3
7 juin  : 35  : 38  : 16  : 5  : 12  : 12  : 2  : 12
8 juin  : 54  : 48  : 9  : 3  : 12  : 30  : 2  : 9


Cisjordanie

La Cisjordanie est toujours sous le siège israélien. Et durant cette semaine, l’occupant a ajouté de nouvelles restrictions aux déplacements des Palestiniens.

   Jérusalem : les restrictions demeurent pour limiter les entrées et sorties des Palestiniens de la cité. Des milliers de Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaz n’ont toujours pas accès à la ville. De nombreux check-points barrent toujours les rues, dans et autour de Jérusalem. Les restrictions sont plus serrées encore les vendredis, jours de prière, pour limiter le nombre de Palestiniens à pouvoir se rendre à la mosquée Al-Aqsa. Le jeudi 3 juin, les FOI montent un certain nombre de check-points dans la vieille ville de Jérusalem et renforcent leur présence dans la zone. Le vendredi matin, 4 juin, elles empêchent les civils palestiniens de moins de 40 ans d’aller à la mosquée. Le dimanche, 6 juin, la municipalité israélienne de Jérusalem et le ministère des Transports israélien publient une décision interdisant l’entrée de la vieille ville par la porte d’Hébron. D’après la radio israélienne, la porte sera fermée chaque jour de 9 h à 18 h, sauf pour les habitants de la vieille ville, les propriétaires de magasins dans la zone, et les personnes malades ; les autres peuvent demander des autorisations pour passer par cette porte pendant le temps de fermeture.

   Ramallah : les restrictions aux mouvements des Palestiniens sont toujours maintenues, comme dans toute la Cisjordanie. Les troupes postées sur les check-points de Jaba’ et Qalandya, au sud-est de Ramallah ont imposé des restrictions plus sévères pour le passage des Palestiniens. Et de nombreux check-points volants ont été posés dans la région pour bloquer et fouiller les véhicules palestiniens.

   Naplouse : même restrictions. Le samedi matin 5 juin, sur le check-point de Za’tara, au sud de la ville, restrictions plus sévères décidées par les soldats du check-point. Le dimanche et le mercredi, 6 et 9 juin, idem sur le check-point de Hawara, au sud de Naplouse, direction Ramallah et Jérusalem.

   Qalqilya : l’armée a monté chaque jour des barrages volants sur la route de contournement qui conduit à la ville. Les FOI arrêtent et fouillent les voitures palestiniennes.

Arrestations sur les check-points militaires

   Lundi soir, 7 juin, les soldats d’occupation stationnés sur le check-point entre Bethléhem et Jérusalem arrêtent Mohammed Bader al-Talahma, 20 ans, du village d’al-Burj, au sud d’Hébron.


4 - Mesures visant à créer une majorité démographique juive dans Jérusalem

Les mesures arbitraires contre les Palestiniens de Jérusalem-Est pour les pousser à partir s’étant renforcées, le PCHR consacre cette section de son rapport hebdo pour dénoncer ces violations israéliennes.

   Durant la dernière semaine, les FOI ont annulé les permis de résidence permanents dans Jérusalem occupée de 4 membres du Conseil législatif palestinien, du groupe Changement et Réformes, affilié au Hamas, et les ont expulsés de la ville vers la Cisjordanie. Ces quatre élus sont : Mohammed Abu Tair, Ahmed ‘Atwan, Mohammed Toutah, et Eng. Khaled Abu ‘Arafa ; tous ont été élus membres du CLP aux élections législatives palestiniennes de janvier 2006.

Les 4 membres du CLP ont été arrêtés par les FOI suite à la capture, par la résistance palestinienne, d’un soldat israélien, Gilad Shalit, dans la bande de Gaza en 2006. Ils furent libérés après qu’ils eurent finis leur peine de prison. L’annulation de leur permis de séjour permanent est basé sur une décision de l’ancien ministre de l’Intérieur israélien, Ron Bar’oun, accusés de « non respect de la loyauté due à l’Etat » et d’avoir participé aux élections législatives palestiniennes.

Le 11 septembre 2009, les 4 députés, représentés par l’avocat Hassan Jabarin, avaient déposé un recours devant la Haute Cour israélienne contre la décision du ministre de l’Intérieur israélien. La Haute Cour a tenu plusieurs audiences, mais n’a rendu encore aucune décision. L’ancien procureur général israélien, Mini Mazoz, a déclaré qu’il confirmerait la décision d’annulation des permis de séjour permanents des 4 Jérusalémites, au motif que « trois d’entre eux sont membres d’une organisation qui est classée en Israël comme une organisation terroriste, et qu’ils sont membres de la direction d’une entité politique non israélienne. » [Tout Jérusalem étant considéré par Israël comme faisant partie d’Israël].

Les 4 Jérusalémites :

1 - Ahmed Mohammed Ahmed ‘Atwan, 42 ans, du village de Sour Baher au sud de Jérusalem. Mr Atwan a été arrêté le 9 juin 2006 et emprisonné pendant 40 mois. Après sa libération, il a été interrogé par la police israélienne qui lui a dit que son permis de résidence permanent était annulé ; il a reçu un permis provisoire qui expire le 3 juillet prochain.

2 - Mohammed Mahmoud Hassan Abu Tair, 54 ans, d’Um Touba, village au sud de Jérusalem. Mr Tair a été arrêté le 9 juin 2006 également, et emprisonné pendant 43 mois. A sa libération le 20 mai dernier, il a été interrogé par la police israélienne qui l’a informé de l’annulation de son permis de séjour permanent ; il a reçu un permis temporaire qui expire aussi le 3 juillet prochain.

3 - Mohammed ‘Omran Saleh Toutah, 41 ans, du quartier de Wad al-Jouz à Jérusalem. Mr Toutah a été arrêté le 29 janvier 2007 et emprisonné 42 mois. Libéré le 2 juin 2010, il a été interrogé par la police qui l’a informé de l’annulation de son permis de séjour permanent ; il a également reçu un permis provisoire qui se termine le 3 juillet.

4 - Khaled Abu ‘Arafa, 49 ans, ancien ministre des Affaires de Jérusalem dans le gouvernement dirigé par le Hamas formé en 2006. Mr Arafa a été arrêté le 29 juin 2006 et emprisonné pendant 28 mois, sa libération est intervenue le 27 septembre 2008. De plus, il est également condamné à une peine de prison de 15 mois, suspendue, et à une amende de 7 000 NIS (nouveau shekel israélien, environ 1 500 €). Lors de son interrogatoire, la police l’a informé de l’annulation de son permis de résidence permanent et lui a remis un permis temporaire qui expire le 3 juillet.

   Dimanche matin, 6 juin, les FOI ont bouclé la rue Wad Hilwa, à Silwan, au sud de la vieille ville de Jérusalem, à tous les véhicules. Les bulldozers israéliens ont exécuté des travaux sur la route qui ont causé des fissures et des effondrements. Un projet israélien pour Silwan inclut la création d’un réseau de tunnels passant en dessous du village.

   Jeudi 3 juin, les FOI investissent le Club de Beit Hanina, fouillent le Club sans avoir de mandat de perquisition. Il faut indiquer que les FOI ont tenté à plusieurs reprises de fermer le Club prétendant qu’il hébergeait des réunions organisationnelles pour des activités parrainées par l’Autorité palestinienne.


5 - Activités de colonisation et agressions des colons israéliens contre les Palestiniens et leurs biens

La colonisation se poursuit dans les TPO, en toute illégalité. Et les agressions contre les Palestiniens également.

   Jeudi 3 juin, le matin, un colon israélien tire sur 2 mineurs palestiniens à l’entrée du camp de réfugiés d’al’Arroub, au nord d’Hébron :

Selon l’enquête diligentée par le PCHR, et un témoignage, celui de Mahmoud ‘Aaref Tafesh, 17 ans, il est à peu près 9 h 40 ce jeudi, Mr Tafesh et ses camarades de classe participent à un pique-nique dans une zone boisée, au nord-ouest du camp de réfugiés d’al-‘Arroub. Alors que lui est ses copains - Hisham Jamal al-Titi, 17 ans, Mo’taz Mousa ‘Omran, 16 ans, et Ibrahim Mohammed al-Biss, 16 ans, - arrivent sur la route n° 60 (entre Hébron et Betlhéhem), près d’un mirador de l’armée israélienne, un colon israélien arrête sa voiture à près de 3 mètres d’eux, descend et vide son pistolet sur les jeunes. Résultat, 2 sont blessés :

1. Mo’taz Mousa ‘Omran, 16 ans, gravement blessé d’une balle dans la cuisse droite, et,
2. Ibrahim Mohammed al-Biss, 16 ans, blessé d’une balle dans le ventre.


Document public

Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR : //www. pchrgaza.org, ou de nous contacter à notre bureau à Gaza ville par courriel : pchr@pchrgaza.org, ou par téléphone : (+972 (0)8 2824776 - 2825893).



14/06/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres