PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

jeudi 30 juin 2011 - 17h:04

PCHR du 23 au 29 juin 2011 //www.info-palestine.net/article.php3?id_article=10836


Les Forces d’occupation israéliennes (FOI) poursuivent leurs agressions méthodiques contre les Palestiniens et leurs biens dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).

Durant la semaine du 23 au 29 juin :

  • les FOI ont continué d’user la violence contre les manifestations pacifiques en Cisjordanie :
    • un Palestinien a été blessé ;
    • 2 militants des droits de l’homme et 6 Palestiniens ont été arrêtés ;
  • des navires israéliens ont ouvert le feu sur des bateaux de pêche dans la bande de Gaza :
    • un bateau de pêche a été endommagé et
    • 2 pêcheurs ont été arrêtés, et libérés par la suite ;
  • les FOI ont conduit 31 incursions dans les communautés palestiniennes de Cisjordanie :
    • elles ont arrêté 21 Palestiniens, dont 7 mineurs, un député du Conseil législatif palestinien, un militant des droits de l’homme et un journaliste ;
  • Israël a maintenu son siège total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :
    • les FOI ont arrêté 3 Palestiniens sur les check-points militaires en Cisjordanie ;
    • elles ont arrêté un jeune homme handicapé physique au passage frontalier de Beit Hanoun (Erez), dans la bande de Gaza ;
  • les FOI ont poursuivi leurs activités de colonisation de la Cisjordanie et les colons israéliens leurs agressions contre les Palestiniens et leurs biens :
    • au moins 100 tombes ont été rasés par les bulldozers dans un cimetière à Jérusalem-Est ;
    • les FOI ont démoli deux basses-cours dans le village d’Arab al-Rashaida, près de Bethléhem ;
    • elles ont saisi un terrain près d’Hébron pour y construire une piste pour avions ;
    • elles ont détruits des réseaux d’irrigation près d’Hébron ;
    • elles ont arraché 300 oliviers à Deir Estia, près de Salfit.
(JPG)
Des soldats israéliens en train d’arrêter un militant des droits de l’homme pendant une manifestation contre la construction du mur d’annexion à Nabi Saleh, près de Ramallah.

 

Violations israéliennes recensées durant la semaine du 23 au 29 juin 2011

Incursions dans les zones palestiniennes et attaques contre les civils palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

Jeudi 23 juin

Une heure du matin, les FOI entrent dans Burham, au nord-ouest de Ramallah, patrouillent dans les rues quelques temps et se retirent.

1 h 30, incursion dans Madama, au sud de Naplouse, où l’armée fait un raid sur la maison d’Asadallah Wajeeh al-Qit, 23 ans, et l’arrête.

3 h, les FOI entrent dans Abu Dis, à l’est de Jérusalem. Elles pénètrent chez Hussam Taleb Jaffal, 19 ans, et l’arrêtent. Les soldats le rouent de coups alors qu’il souffre déjà de graves problèmes de santé suite à un accident de voiture.

6 h, les vedettes gardes-côtes à l’ancre au large de Rafah ouvrent le feu sur Mohammed Mohammed al-Bardawil, 22 ans et sur son frère Isma’il, 18 ans, à bord de leur bateau alors qu’ils sont en pêche à 2,8 miles de la côte. Le moteur est touché et hors d’usage et la coque est sérieusement endommagée. Les 2 pêcheurs sautent à l’eau et nagent en direction de la vedette israélienne. Il sont capturés et conduits à Ashdod où ils sont interrogés par un officier de la marine israélienne qui les relâche vers 19 h.

10 h 30, incursion dans Raba, au sud-est de Jénine. L’armée fait irruption dans de nombreuses maisons et convoquent 8 Palestiniens pour interrogatoire, dont un mineur.

17 h, dans Beit ‘Aur al-Tahta, à l’ouest de Ramallah.

Vendredi 24 juin

11 h, l’armée d’occupation entre dans Jainsafout, à l’est de Qalqilya, patrouille dans les rues, interpelle et questionne les Palestiniens. Puis se retire.

13 h 45, incursion dans Hijja, à l’est de Qalqilya.

13 h 50, dans Baqat al-Hatab, au nord-est de Qalqilya.

15 h, dans Beit Siera, à l’ouest de Ramallah.

Dans l’après-midi, les FOI, accompagnées d’un détachement clandestin, entrent dans Silwan, au sud de la vieille ville de Jérusalem. Elles tentent de prendre d’assaut une tente de sit-in dans le quartier d’al-Bustan. De nombreux Palestiniens se rassemblent et lancent des pierres sur l’occupant pour l’empêcher d’agresser la tente. Aussitôt, les soldats israéliens lancent des lacrymogènes sur tout le secteur.

Ils arrêtent également ‘Ali Sabri Abu Diab, 15 ans.

21 h 30, incursion dans Bir Zeit, au nord de Ramallah.

Samedi 25 juin

2 h 55, les FOI entrent dans Yasouf, à l’est de Salfit. Elles font irruption au domicile de Tha’er Na’im ‘Obaid, 20 ans, et le convoquent pour interrogatoire.

9 h, incursion dans Kharabtha al-Misbah, à l’ouest de Ramallah, où l’armée se met à patrouiller dans les rues. De jeunes Palestiniens se regroupent et lancent des pierres sur les véhicules de l’occupant. Aussitôt, les Israéliens tirent à balles caoutchouc, lancent des lacrymogènes et des bombes assourdissantes sur les enfants. Nombre d’entre eux souffrent de l’inhalation des gaz.

21 h, incursion dans le camp de réfugiés d’‘Ein al-Sultan, au nord-ouest de Jéricho.

23 h 30, incursion dans Jéricho.

Dimanche 26 juin

Minuit, les FOI entrent dans ‘Izbat al-Jarad, un village à l’est de Tulkarem. Bilal Mahmoud al-Hatta, 28 ans, chauffeur de taxi, remarque des véhicules militaires israéliens, garés devant une maison près de chez lui, alors qu’il rentre à son domicile. Il voit des soldats israéliens discuter avec un vieille voisine à lui, aussi il se dirige vers eux. Les soldats lui ordonnent d’aider sa voisine à ouvrir la porte du garage de sa maison et il le fait. Les soldats s’emparent alors d’une voiture avec une plaque d’immatriculation israélienne, prétendant qu’elle a été volée. Ils arrêtent aussi al-Hatta.

3 h, incursion dans Sa’ir, au nord-est d’Hébron. L’armée opère sur la maison d’‘Omar Mahmoud Jaradat, 17 ans, et l’arrête.

7 h, les mêmes vedettes que le jeudi 23, stationnées au large de Beit Lahiya, font feu sur des bateaux en pêche. Pour leur sécurité les pêcheurs rentrent à terre. Pas de victime.

11 h, incursion dans Nabi Elias, à l’est de Qalqilya.

12 h 15, dans Ematin, au nord-est de Qalqilya.

17 h 15, dans al-Mentar, au nord d’‘Azzoun qui se trouve à l’est de Qalqilya. L’armée patrouille dans le secteur et interpelle Mohammed Sameer Abu Haniya, 17 ans, le retenant jusqu’à 18 h.

Dans la soirée, les FOI entrent dans al-‘Eisswaiya, au nord-est de Jérusalem, et se mettent à tirer au hasard des lacrymogènes et des bombes assourdissantes.

Conséquences : ‘Ali ‘Awni Abu Ghoiush, 15 ans, et Ahmed Ra’ed Mhaisen, 15 ans, souffrent de brûlures. Et sont arrêtés.

Lundi 27 juin

1 h du matin, les FOI entrent dans al-Hajri, au sud d’Hébron, font irruption dans la maison de Midhat Mohammed al-Titi, 18 ans, et l’arrêtent.

2 h, dans Bal’a, à l’est de Tulkarem. L’armée opère sur la maison de Mohammed ‘Abdul Rahim Mansour, 50 ans, et l’arrête. Elle se saisit aussi de son ordinateur portable et de son téléphone portable.

Il faut indiquer que Mansour a déjà été emprisonné par les Israéliens pendant 28 ans.

Mardi 28 juin

Minuit, les FOI entrent dans ‘Azzoun, à l’est de Qalqilya, opèrent sur un certain nombre de maisons et arrêtent 5 Palestiniens, dont 2 mineurs :

  • Ahmed Bassem Shbaita, 17 ans ;
  • Ma’th Bilal Swaidan, 19 ans ;
  • ‘Omtham Sameer Saleem, 22 ans ;
  • Yousef Hassan Shbaita, 49 ans, et
  • Sameer Saher Saleem, 13 ans.

1 h, incursion dans le quartier de Khillat Hadour, dans l’est d’Hébron. L’armée fouille la maioson d’Ussama Naji al-Hashlamoun, 22 ans, et l’arrête.

2 h 15, dans le quartier de Rafidya, dans l’ouest de Naplouse. Les FOI interviennent sur deux maisons, de Fu’ad Nazem al-Khuffash, 36 ans, et de Firas Ahmed Jarrar, 37 ans, et les arrêtent tous les deux.

2 h 15, dans Kufor Qallil, à l’est de Naplouse. L’armée fouille la maison de Nawaf Ibrahim al-‘Aamer, 49 ans, qui est journaliste, et l’arrête.

2 h 30, dans Salfit. L’armée investit et fouille la maison de Nasser ‘Abdul Jawad, député du Conseil législatif palestinien au groupe Changement et Réforme, affilié au Hamas, et l’arrête.

3 h, dans le quartier de Jabl Jouhar, dans le sud-est d’Hébron, où l’armée opère sur la maison de Adham Mohammed al-‘Ajlouni, 24 ans, et l’arrête.

11 h, du haut de leurs miradors situés à la frontière à l’est de Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza, les FOI font feu sur une manifestation pacifique constituée de militants palestiniens et internationaux : 80 personnes dont 6 membres de la solidarité internationale, 13 membres de l’initiative locale de Beit Hanoun, 15 journalistes, 10 agriculteurs et 40 jeunes. Ces derniers faisaient voler leurs cerf-volants sur lesquels des slogans appelaient à la liberté pour la jeunesse palestinienne et à la levée du siège de Gaza. Quand les manifestants se sont approchés de quelque 500 mètres de la frontière, les FOI ont ouvert le feu. Pas de victimes

Mercredi 29 juin

Minuit et demi, les FOI entrent dans Housan, à l’ouest de Bethléhem, fouillent la maison de Na’el Wa’el Shahin, 17 ans, et l’arrêtent.


Usage d’une force démesurée contre les manifestations non violentes protestant contre la colonisation et la construction du mur d’annexion

Durant la dernière période, les FOI ont continué d’user de la violence face aux manifestations non violentes des Palestiniens, militants internationaux et israéliens, contre la construction du mur et la colonisation.

Un Palestinien a été blessé. De nombreux autres Palestiniens et internationaux ont inhalé les lacrymogènes, ou pris des coups par l’occupant. Celui-ci a également arrêté deux militants israéliens, et 6 Palestiniens.

Bil’in, à l’ouest de Ramallah : le vendredi 24 juin, après la prière, la manifestation non violente est organisée comme chaque semaine par les Palestiniens et les militants internationaux et israéliens, pour protester contre la construction du mur israélien qui vole les terres du village. Le Dr Salam Fayad, Premier ministre palestinien à Ramallah, et Mr Mohammed Baraka, membre de la Knesset israélienne, participent à la manifestation.

Les soldats postés dans le secteur tirent. Samer Mohammed Bernat, 36 ans, est touché par une grenade lacrymogène au pied droit. En outre, de nombreux manifestants souffrent de l’inhalation des lacrymogènes, et des coups violents des soldats de l’occupation.

Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : le vendredi 24 juin, la manifestation non violente hebdomadaire des Palestiniens, avec des militants des droits de l’homme étrangers, se dirige vers le mur d’annexion. L’affrontement a lieu avec l’occupant posté près du mur. De nombreux manifestants souffrent des lacrymogènes.

Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : vendredi 24 juin, des dizaines de Palestiniens, d’internationaux et Israéliens organisent la manifestation non violente hebdomadaire contre la confiscation de terres palestiniennes au profit des colons de Halmis dans le secteur de Wad al-Raya, entre les villages de Nabi Saleh et Deir Nizam. Quand les manifestants tentent d’atteindre les terres en question, l’armée tire. De nombreux manifestants souffrent d’avoir respiré les gaz.

Arab al-Ramadin, au sud-ouest d’Hébron : le lundi 27 juin, les FOI se servent de la violence pour disperser des volontaires et agriculteurs qui travaillent sur des cultures palestiniennes menacées par la colonisation dans le village. D’après l’enquête du PCHR, les soldats israéliens s’étaient déjà déployés dans le secteur, c’est-à-dire sur 200 dunums (20 ha) de terres cultivées et qui ont été enclos par les colons israéliens pour les annexer à leur colonie Ashkilot.

L’occupant attaque violemment les agriculteurs palestiniens et volontaires. Il arrête aussi 6 Palestiniens. Les FOI prétendent que ces civils avaient résisté à l’armée israélienne et menacé un colon. Les personnes interpellées sont :

  • Mohammed ‘Ali Hantash, 61 ans ;
  • Tamer Msayef al-Atrash, 25 ans ;
  • Jamal Mohammed Zamel, 53 ans ;
  • Isma’il Nassar Zamel, 24 ans ;
  • Majdi Shihda Zamel, 42 ans, et
  • Aktham Shihda Zamel, 36 ans.


    Maintien du bouclage des TPO

Israël continue d’imposer un bouclage serré sur les TPO et ses restrictions à la liberté de déplacements des Palestiniens dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée.

Bande de Gaza

Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière

Rafah International

Le chargé des passages à la frontière, Hatem ‘Owida, a déclaré le dimanche 26 juin qu’une nouvelle procédure était initiée ce jour-là pour faciliter les mouvements des urgences. Il a demandé à celles et ceux qui avaient déjà fait leurs formalités auprès du ministère de l’Intérieur de confirmer leur enregistrement munis des documents nécessaire. ‘Owaida a précisé que les urgences incluaient les gens munis d’un passeport étranger, les visiteurs, les étudiants, ceux qui ont un permis de séjourner à l’étranger, ceux munis d’un visa pour l’étranger et les patients. Il a ajouté que le problème du poste frontière de Rafah était le très grand nombre de gens voulant voyager. Il estime à 20 000 le nombre de ceux qui vont se déplacer dans les trois mois qui viennent. Des discussions sont en cours avec la partie égyptienne pour augmenter la capacité de passages à ce poste frontière.

 

Cisjordanie

Un bouclage serré est maintenu sur toute la Cisjordanie. Pendant la semaine écoulée, des restrictions supplémentaires ont été imposées par l’occupant sur le passage des check-points par les Palestiniens, dans leur pays.

Jérusalem : des milliers de Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza n’ont toujours pas accès à la ville. De nombreux check-points sont posés tout autour de la ville et à l’intérieur. Les restrictions sont souvent renforcées les vendredis, jours de prière, pour empêcher les Palestiniens musulmans d’aller prier à la mosquée d’Al-Aqsa, dans la vieille ville palestinienne.

Ramallah :

  • jeudi 23 juin, 9 h, les FOI réassurent leur présence au check-point ‘Attara, au nord de Ramallah, elles stoppent les véhicules palestiniens et les fouillent ;
    • 10 h 30, elles montent un check-point à l’entrée de Beit Liqya, à l’ouest de Ramallah ;
  • vendredi 24 juin, 8 h, pose d’un check-point à l’entrée de Nabi Saleh, au nord-ouest ;
    • 14 h, un autre sous le pont d’‘Ein Yabroud, au nord-est
  • samedi 25 juin, 9 h 30, un check-point au carrefour de Beit ‘Aur, à l’ouest ;
  • dimanche 26 juin, 7 h 45, pose d’un check-point au carrefour d’ ‘Oyoun al-Haramiya, au nord de la ville, et
  • 9 h 30, un check-point au carrefoud de Beit ‘Aur à nouveau.

Qalqilya :

  • jeudi 23 juin, les FOI posent 3 check-points autour de la ville ;
  • vendredi 24 juin, 1 h du matin, elles en montent un au carrefour de Jeet, au nord-est, et
  • dimanche 26 juin, 4 check-points autour de la ville.

Jéricho :

  • samedi 25 juin, 15 h, les FOI montent un check-point à l’entrée d’‘Ein al-Dyouk, au nord de Jéricho.

 

Arrestations sur les check-points militaires

-  Jeudi 23 juin, 16 h 30, les soldats israéliens qui patrouille à proximité du mur d’annexion, à Bil’in, à l’ouest de Ramallah, arrêtent Ibrahim ‘Abdul Fattah Bernat, 30 ans.

-  Jeudi 23 juin, 17 h 30, les FOI arrêtent Mousa Rafiq Abu Salah, 28 ans, alors que la voiture qu’il conduisait vient d’avoir un accident près du carrefour de Deir Sharaf, à l’ouest de Naplouse. Une ambulance israélienne arrive et l’évacue vers l’hôpital, sa voiture étant immatriculée avec une plaque israélienne. Quand les ambulanciers israéliens découvrent que le conducteur est palestinien, ils appellent les FOI et la police israélienne, qui l’arrêtent.

-  Lundi midi, 27 juin, les soldats israéliens postés au check-point Container, près de Bethléhem, arrêtent Mohammed Nayef al-Shawabka, 43 ans, de Dura, au sud d’Hébron.

 

Colonisation et agressions contre les Palestiniens et leurs biens par les colons

La colonisation des TPO se poursuit. En toute violation du droit international, et à la vue de tous les États.

-  Jeudi 23 juin, 10 h 30, les FOI entrent dans la zone de Wadi Hassasa, à l’est du village Arab al-Rashaida, à l’est de Bethléhem. Elles obligent les agriculteurs et bergers à s’éloigner des lieux. Vers 11 h 30, les FOI se mettent à démolir deux basses-cours, qui couvrent environ 72 m² et appartiennent à Ibrahim Mohammed Rashaida et ‘Ali Mohammed Rashaida. Ces démolitions sont exécutées sans avis préalables.

-  Jeudi 23 juin, dans la soirée, les FOI se saisissent d’un tracteur appartenant à Mustafa Taha al-Manasra, 49 ans, du village de Wad Foukin, à l’ouest de Bethléhem. Selon les informations recueillies par le PCHR d’al-Manasra, il laboure une parcelle de terre dans la zone de Wadi al-Baqara, près de Housan, quand une jeep de l’armée israélienne arrive. Des soldats en descendent et lui ordonnent d’arrêter son travail, prétendant que cette terre est une terre d’État. Ils l’escortent, avec son tracteur, vers le poste militaire de Kfar Etzion, où ils confisquent le tracteur, mais le relâche.

-  Vendredi matin, 24 juin, des dizaines de colons de la colonie Sousia, au sud-est de Yatta et d’Hébron, attaquent des agriculteurs palestiniens et 3 militants internationaux, tentant de les empêcher de cultiver une terre qui appartient à la famille Houshiya. Quatre agriculteurs palestiniens prennent des coups et une voiture est endommagée.

D’après l’enquête du PCHR, vers 8 h 30, des fermiers palestiniens et 3 militants internationaux travaillent sur une parcelle de terre, quand des dizaines de colons israéliens, dont certains armés, arrivent. Ils agressent les agriculteurs et les internationaux, frappent les Palestiniens, leur causant des ecchymoses sur tout le corps. Ils endommagent aussi la voiture de Nasser Mohammed Nawaj’a. Plus tard, les FOI arrivent sur place et obligent les agriculteurs et les internationaux à quitter le secteur et déclarent la zone, zone militaire fermée.

Les agriculteurs qui ont pris les coups sont :

  • Nasser Mohammed al-Nawaj’a, 28 ans ;
  • Jameel Khalil Houshiya, 58 ans ;
  • Jaber Mohammed ‘Awad, 40 ans, et
  • Mohammed Jaber al-Nawaj’a, 50 ans.

-  Vendredi 24 juin, 10 h 30, des colons investissent le secteur de Jabal al-Tabban, près de Kour au sud de Tulkarem. Ils terrorisent les Palestiniens qui sont dans le secteur. Puis, ils s’en vont.

-  Au même moment, 5 colons israéliens pénètrent sur des cultures palestiniennes à Kufor Qaddoum, au nord-est de Qalqilya. Des Palestiniens informent aussitôt le bureau de liaison palestinienne qui contacte les FOI. Plus tard, celles-ci arrivent et évacuent les colons.

-  Samedi 25 juin à minuit, des bulldozers de la municipalité israélienne de Jérusalem rasent au moins 100 tombes dans le cimetière de Maman Allah, dans la vieille ville de Jérusalem, pour y construire un musée et un parking.

-  Lundi 27 juin, 8 h, les FOI entrent dans la zone de Khillat al-Dar, à l’est de la route de contournement n° 60, au sud d’Hébron. Elles rasent 2,5 dunums de terre appartenant à Mohammed Hussein Erfa’iya. Il faut noter que les FOI avaient publié un ordre de saisie de sa terre pour y construire une piste pour avions.

-  Le même jour, 8 h 30, les FOI investissent la zone d’al-Baq’a, près de cette même route n° 60, à l’est d’Hébron. Les soldats obligent les agriculteurs palestiniens à partir. Vers 9 h 10, ils commencent à saccager les canalisations d’irrigation. Vers 13 h, ils ont démoli au moins 36 kilomètres de tubes plastique et des cultures. Pendant l’opération, les agriculteurs palestiniens tentent d’arrêter un tel carnage. Les FOI arrêtent l’un d’eux, Mowaffaq Mahmoud Jaber, 45 ans. Elles le relâchent sur caution vers 16 h.

Les réseaux d’irrigation qui ont été saccagés appartiennent aux familles Jaber et al-Rajabi. Ces terrains sont les plus fertiles d’Hébron. Au cours des dernières années, les FOI ont pris tout un tas de mesures contre les Palestiniens qui vivent dans le secteur, essayant de les faire partir.

-  Toujours ce lundi 27 juin, 9 h 30, des FOI rasent des des terrains appartenant à la famille al-Nazer, situés au nord-ouest d’Hébron, pour l’agrandissement d’un poste militaire israélien dans le secteur. Les agents du PCHR n’ont pas réussi à arriver jusque sur les lieux, alors que l’opération de l’armée israélienne était en cours.

-  Mardi 28 juin, les FOI rasent au moins 15 dunums (1,5 ha) de cultures appartenant à Kamal ‘Abdul Rahman, du village de Deir Estia, au nord-ouest de Salfit. Elles déracinent en outre au moins 300 oliviers et les emmènent vers une destination inconnue.


(JPG) Document public

Pour plus d’informations, merci de vous rendre sur le site du PCHR, ou de le contacter à son bureau à Gaza ville par courriel : pchr@pchrgaza.org, ou par téléphone : (+972 (0)8 2824776 - 2825893).

 

 

Rapport hebdomadaire pour la période du 23 au 29 juin 2011 : PCHR
traduction pour ce qui concerne Gaza : Jacques Salles, et la Cisjordanie : JPP



02/07/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres