PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

Rapport sur les violations israéliennes des droits humains

vendredi 18 février 2011 - 11h:24

 

PCHR du 10 au 16 février 2011

 

 Les Forces d’occupation israéliennes (FOI) poursuivent leurs agressions méthodiques contre les Palestiniens et leurs biens dans les Territoires palestiniens occupés (TPO).

 

Pendant cette semaine du 10 au 16 février :

 

 

 Un civil palestinien a été tué par des jeunes juifs à Jérusalem ;

  • les FOI ont continué de prendre pour cibles des travailleurs, agriculteurs et pêcheurs palestiniens dans les zones frontalières dans la bande de Gaza :
    • 4 travailleurs palestiniens, dont un mineur, ont été blessés ;
  • les FOI ont continué d’utiliser la force contre les manifestations non violentes en Cisjordanie :
    • 2 civils palestiniens, dont un mineur, ont été blessés ;
    • 3 civils palestiniens ont été arrêtés ;
  • les FOI ont conduit 47 incursions dans les communautés palestiniennes en Cisjordanie et une, limitée, dans la bande de Gaza :
    • elles ont arrêté 19 civils palestiniens, dont 4 mineurs et une femme ;
    • elles ont harcelé une famille palestinienne à al-Khader, près de Bethléhem ;
  • Israël a maintenu un siège total sur les TPO et l’isolement de la bande de Gaza du monde extérieur :
    • les soldats israéliens postés sur les check-points en Cisjordanie ont arrêté 3 mineurs palestiniens ;
    • ceux postés au passage de Beit Hanoun (Erez), dans la bande de Gaza, ont arrêté un civil palestinien ;
  • les FOI ont poursuivi leurs activités de colonisation de la Cisjordanie, et les colons israéliens leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens :
    • les FOI ont rasé des cultures et arraché 53 arbres à Jérusalem-Est ;
    • elles ont ordonné à des civils palestiniens d’évacuer 20 dunums de terre (2 ha) près du mur d’annexion à Kharas, près d’Hébron ;
    • les colons israéliens ont arraché 250 plants d’arbres fruitiers à Beit Ummar, près d’Hébron ;
    • les colons ont arraché 12 plans d’oliviers à Nabi Saleh, près de Ramallah.
(JPG)
Les FOI tirent à coups de lacrymogènes sur les manifestants qui se sont rassemblés pour protester contre le mur d’annexion.

 

 Violations israéliennes recensées durant la semaine du 10 au 16 février 2011

1 - Incursions dans les zones arabes et agressions contre les civils palestiniens et leurs biens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza

 

Jeudi 10 février

 

1 h du matin, les FOI entrent dans Beit Ummar, au nord d’Hébron. Elles mènent leur raid dans la ville, fouillent des maisons et arrêtent un Palestinien, Malek Khaled Slaibi, 15 ans.

 

2 h, incursion dans ‘Aqqaba, à l’ouest de Tubas, fouilles de maisons et arrestations de 3 frères :

 

  • Ra’fat, 23 ans ;
  • Ziad, 21 ans, et
  • Eyad Yousef Abu ‘Erra, 19 ans.

6 h 30, dans Beit Dajan, à l’est de Naplouse. L’armée patrouille dans les rues et photographie un certain nombre de maisons anciennes, l’immeuble du Conseil local et la vieille mosquée du village, et se retire. Pas d’arrestations.

 

10 h, incursion dans Qarawat Bani Zaid, au nord-ouest de Ramallah, pas de raids sur les maisons, ni d’arrestations.

 

18 h, dans Beit Liqya, à l’ouest de Ramallah, où des enfants se regroupent et se mettent à jeter des pierres sur les véhicules de l’occupant. Aussitôt, les soldats tirent à balles d’acier enrobées de caoutchouc sur les enfants, et des bombes sonores et des grenades lacrymogènes. De nombreux enfants respirent les gaz. Puis les soldats quittent le village. Pas d’arrestations.

 

19 h, incursion dans ‘Izbat Shoufa, au sud de Tulkarem. L’armée pose un check-point dans le centre du village, arrête et contrôle tous les civils palestiniens pendant quelques temps et se retire, sans raid à l’intérieur des maisons, ni arrestations.

 

Au même moment, incursion dans Far’oun, même secteur, avec patrouilles dans les rues, sans arrestations.

 

Vendredi 11 février

 

Incursions avec patrouilles dans les rues, sans raids dans les maisons ni arrestations :

 

  • 13 h, dans Beit Reema, au nord-ouest de Ramallah ;
  • 14 h, dans ‘Azzoun, à l’est de Qalqilya, où l’armée garde en détention 3 mineurs pendant quelques temps ;
  • 14 h 20, dans Hijja, à l’est de Qalqilya, l’armée se poste à l’entrée du village et garde 2 civils pendant une heure ;
  • 15 h, dans Shwaika, en périphérie nord de Tulkarem ;
  • 17 h 45, dans Far’oun, au sud de Tulkarem ;
  • 18 h, dans Khirbat Abu Falah, au nord-est de Ramallah, et
  • 21 h, dans al-Bireh.

Samedi 12 février

 

00 h 55, les FOI entrent dans ‘Azzoun, à l’est de Qalqilya, patrouillent dans les rues avant de se retirer, sans arrestations ni raids sur les maisons.

 

1 h 30, incursion dans Madama, au sud de Naplouse, où l’armée arrête 2 Palestiniens, dont un mineur :

 

  • Mahmoud ‘Aamer Nassar, 16 ans, et
  • ‘Abdul Karim Ghassan Ziada, 24 ans.

9 h 05, dans Qalqilya, l’armée patrouille et pose un check-point. Puis elle pénètre chez un photographe et y convoque 3 Palestiniens pour interrogatoire : Ashraf Hourani, Anwar al-Hajj Hassan et Bashar Ameen al-Hajj.

 

12 h 15, du haut de leurs miradors situés au nord de Beit Lahiya, les FOI tirent sur des ouvriers en train de récupérer des matériaux de construction sur l’ancienne colonie “Elli Sinaï”. Mahran Rezeq Tanboura, 25 ans, de Beit Lahia, prend une balle dans le genou gauche alors qu’il est à 200 mètres de la frontière.

 

13 h, les FOI tirent à nouveau : ’Aashour Mohammed Shkhaidem, 29 ans, de Beit Lahia, prend lui aussi une balle dans le genou alors qu’il est à 200 mètres de la frontière.

 

15 h, incursion dans Kufor al-Dik, à l’ouest de Salfit, sans arrestations ni raids dans les maisons.

 

Dans la soirée, depuis leurs miradors situés à l’est de Gaza ville les FOI tirent sur des ouvriers qui récupèrent des matériaux à l’est de al-Shuja’iya, banlieue est de Gaza ville. Mohammed Sa’id Eshtaiwi, 16 ans, de al-Zaytoun, banlieue de Baza ville prend une balle dans la jambe gauche alors qu’il est à 800 mètres de la frontière.

 

18 h, incursion dans Zeita, au nord de Tulkarem, patrouilles dans les rues, mais sans raids ni arrestations.

 

19 h, même opération dans ‘Izbat Nasser, un quartier dans l’est de Tulkarem.

 

Dimanche 13 février

 

  • Minuit trente, les FOI entrent dans Bitounia, à l’ouest de Ramallah, patrouillent, puis se retirent ;
  • 4 h 20, idem dans Habla, au sud de Qalqilya ;
  • puis à 9 h, dans ‘Arraba et dans Ya’bad, au sud-ouest de Jénine ;
  • 18 h 10, dans Qarawat Bani Hassan, au nord-ouest de Salfit ;
  • 20 h, dans Bedya, même secteur, et
  • 23 h, dans Zeita, au nord de Tulkarem.

Lundi 14 février

 

1 h, incursion dans Hares, au nord de Salfit, l’armée s’introduit dans certaines maisons, les fouille et arrête 2 Palestiniens, dont un mineur :

 

  • Sameh Sameer Sultan, 17 ans, et
  • Sufian Waleed Daoud, 19 ans.

1 h 20, incursion dans ‘Azzoun, à l’est de Qalqilya, fouilles de certaines maisons et arrestations de 3 Palestiniens :

 

  • Ahmad Muthanna Hussein, 20 ans ;
  • Ubai Hamza Hussein, 19 ans, et
  • Tha’er ‘Abdul Rahim Radwan, 13 ans.

2 h 30, dans la ville de Tulkarem, l’armée fouille l’appartement de Muhannad Mahmoud Saladin, 31 ans, et l’arrête.

 

9 h 50, même scénario que le samedi 12, à la frontière nord de Beit Lahiya. Suleiman Salem Abu Rkab, 20 ans, de Beit Lahia, prend une balle dans la jambe bgauche alors qu’il est à 200 mètres de la frontière.

 

Midi, incursion dans ‘Izbat Shoufa, au sud de Tulkarem, pas d’arrestations.

 

21 h, idem dans al-Jiftlek, au nord de Jéricho.

 

22 h 40, incursion dans Deir Ghassana, au nord-ouest de Ramallah, avec patrouilles dans les rues. Des enfants se rassemblent et jettent des pierres sur l’occupant qui réagit en tirant à balles caoutchouc, lançant des bombes sonores et des lacrymogènes sur les enfants, dont nombre d’entre eux vont inhaler les gaz.

 

23 h 30, dans al-Khader, au sud de Bethléhem, fouilles de maisons, et arrestation de Ra’fat Ibrahim ‘Eissa, 22 ans.

 

Même moment, dans Tulkarem, sans raids dans les maisons ni arrestations.

 

Mardi 15 février

 

Minuit, les FOI entrent dans Beit Umar, au nord d’Hébron, fouillent certaines maisons et arrêtent 2 Palestiniens, dont un mineur :

 

  • Mohammed Saleh Za’aqiq, 15 ans, et
  • Rami Ibrahim Sabarna, 23 ans.

Minuit, incursion dans ‘Aaboud, au nord-ouest de Ramallah, sans raids ni arrestations.

 

Une heure, dans Jabal Jouhar, quartier du sud-est d’Hébron, où l’armée fouille la maison de Sameeh No’man Da’na, 43 ans, et l’arrête. Et dans le quartier voisin d’al-Masharqa al-Fouqa, où l’armée pénètre chez ‘Alyaa’ Mohammed al-Ja’bari, 23 ans, et l’arrête. Il faut préciser que cette femme arrêtée est la soeur de Mar’ei Mohammed al-Ja’Bari, qui fut prisonnier des FOI pendant sept ans.

 

2 h 30, incursion dans Ya’bad, au sud-ouest de Jénine, l’armée pénétre dans la maison de Mohammed ‘Ali ‘Amarna, ramenant son fils, ‘Ali, de 20 ans, qui était retenu prisonnier depuis sept mois. L’armée fouille la maison et sort un engin mystérieux qu’elle fait exploser à l’extérieur de la maison. Elle pénètre ensuite dans les deux maisons voisines et arête deux Palestiniens :

 

  • ‘Aziz Samer Qalaq, 20 ans, et
  • Jihad Mohammed ‘Amarna, 20 ans.

11 h 20, incursion dans Deir Jareer, au nord-est de Ramallah, patrouilles dans les rues, sans arrestations ni raids sur les maisons.

 

12 h 15, idem dans Singel, au nord de Ramallah.

 

22 h 35, dans Marka, au sud de Jénine, l’armée fouille deux maisons et convoque deux Palestiniens pour interrogatoire :

 

  • Zayed ‘Abdul Qader Nafe’, 24 ans, et
  • Samer Mahmoud Mousa, 36 ans.

Mercredi 16 février

 

Minuit trente, les FOI entrent dans Kufor Ra’ei, au sud-ouest de Jénine. Elles s’introduisent chez Hafez Hassan Melhem, 80 ans. Elles l’emmènent pour qu’il les guide chez son fils, Mansour, 27 ans, qui habite à 200 mètres de là. Elles fouillent la maison de Mansour et l’interrogent. Elles le préviennent aussi de n’avoir aucune activité contre elles. Mansour a été prisonnier des FOI dans le passé pour ses activités au Jihad islamique. Puis, l’armée fouille la maison de Hani Ahmed Harazallah, sans arrestations.

 

  • 1 h 15, incursion dans le camp de réfugiés de Tulkarem, l’armée patrouille dans les rues du camp quelques temps et se retire, sans raids ni arrestations ;
  • même moment, idem dans le camp de réfugiés de Nour Shams, à l’est de Tulkarem ;
  • 5 h, idem dans Shwaika, périphérie nord de Tulkarem.

Un Palestinien assassin par des jeunes juifs à Jérusalem

 

Vendredi matin, 11 février, Hussam Hussein al-Rwaidhi, 24 ans, de Jérusalem, est assassiné par des jeunes juifs alors qu’il rentre à son domicile.

 

Selon les investigations conduites par le PCHR : vers une heure et demie, al-Rawaidhi rentre chez lui, venant de son travail à Jérusalem-Ouest. Alors qu’il marche, accompagné d’un ami, Khader al-Joulani, dans une rue de Jérusalem-Ouest, un jeune juif lui donne un coup de couteau au visage. Aussitôt, d’autres jeunes juifs se regroupent et se mettent à les tabasser. Al-Rawaidhi va mourir de ses blessures quelques heures plus tard. Dans son témoignage au PCHR, Khader al-Joulani declare :

 

« Alors que nous quittions notre travail, nous avons été surpris par deux jeunes juifs. Ils se sont mis à nous provoquer et à nous insulter. L’un des deux a sorti un couteau et a frappé avec Hussam au visage. D’autres jeunes juifs sont arrivés et nous ont tabassés. J’ai été blessé au cou. Quand nos agresseurs se sont enfuis, j’ai demandé de l’aide dans un restaurant tout proche, mais le personnel a refusé de nous aider. J’ai appelé la police. Une ambulance est arrivée et a évacué Hussam à l’hôpital, mais il y est mort quelques heures plus tard. »

 

Les FOI ont gardé le corps d’al-Rwaidhi à l’Institut médico-légal israélien. La police israélienne a appelé le père de la victime et l’a informé qu’elle rendrait le corps au check-point de Qalandya, à minuit. Elle lui a ordonné aussi d’enterrer la victime en présence de 10 parents, maximum. Les FOI ont livré le corps à la famille le mercredi matin, 16 février, et al-Rwaidhi a été enterré le même jour, à 4 h 30.

 


2 - Usage d’une force démesurée contre les manifestations non violentes contre la colonisation et la construction du mur d’annexion

 

Durant la dernière semaine, les FOI ont continué d’user de la force contre les manifestations non violentes organisées par les Palestiniens et des militants des droits de l’homme, internationaux et israéliens, pour protester contre la construction du mur d’annexion et la colonisation de la Cisjordanie. Deux Palestiniens, dont un mineur, ont été blessés. Des dizaines d’autres manifestants ont souffert de l’inhalation des lacrymogènes ou ont pris des coups de la part des soldats. De plus, les FOI ont arrêté 3 Palestiniens.

 

Bil’in, à l’ouest de Ramallah : le vendredi 11 après la prière, la manifestation non violente hebdomadaire se dirige vers le mur d’annexion en construction. Les soldats postés près du mur bombardent les manifestants à coups de lacrymogènes et de grenades assourdissantes, tirent à balles d’acier enrobées de caoutchouc. Deux Palestiniens, dont un mineur, sont blessés :

 

  • Mohammed Fat’hi Abu Rahma, 19 ans, est touché par un corps de grenade au pied droit, et
  • Mohammed Shawkat al-Khatib, 16 ans, est blessé de la même manière à la main droite.

De plus, de nombreux manifestants souffrent de l’inhalation des lacrymogènes.

 

Ni’lin, à l’ouest de Ramallah : ce même jour, même manifestation non violente à Ni’lin, contre la construction du mur sur les terres du village. L’affrontement avec l’armée a lieu près du mur où les soldats interviennent avec la même violence. Un Palestinien, non identifié, est touché par un corps de grenade lacrymogène au pied droit. De plus, de nombreux manifestants respirent les gaz lances par l’occupant.

 

Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah : même jour, même manifestation non violente contre la confiscation de terres du village, dans la région de Wad al-Raya, entre les villages de Nabi Saleh et Deir Nizam, au profit des colons israéliens de Halmish. Quand les manifestants arrivent sur les lieux, l’armée réagit avec la même violence. De plus, 3 Palestiniens sont arrêtés :

 

  • Jalal Ibrahim Tamimi, 52 ans,
  • Rayan ‘Othman Tamimi, 33 ans, et
  • Helmi Muneer Tamimi, 29 ans.


    3 - Maintien du bouclage des TPO

 

Israël a maintenu un bouclage serré sur l’ensemble des territoires palestiniens, de même que ses restrictions aux déplacements des Palestiniens, dans la bande de Gaza comme en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est occupée.

 

Bande de Gaza

 

Mouvements des personnes et des biens aux postes frontière

 

Rafah International

 

Ce poste frontière est resté fermé depuis le 29 Janvier en raison de la crise politique en Égypte. 56 Palestiniens sont toujours coincés à l’aéroport du Caire. Toutefois le 13 février, un Palestinien et le corps d’un patient décédé ont pu rentrer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



20/02/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres