PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Plusieurs centaines de personnes auraient embarqué dans l’après-midi du 11/9

Un vol de la compagnie « El al » rempli de passagers a décollé de JFK pour Tel-Aviv le 11 septembre 2001

L'information doit être prise au sérieux car elle émane d'un site Web tenu par le journaliste Wayne Madsen, connu pour ses recherches sur le 11-Septembre et son engagement pour la vérité. Plusieurs centaines de personnes auraient embarqué dans l'après-midi du 11/9 à l'aroport JFK de New York, direction Tel-Aviv. Le rapport de la Commission sur le 11/9 n'a rien dit à propos de ce vol étrange survenu alors qu'aucun avion civil n'était autorisé au-dessus des USA depuis 9h45 le matin, peu après le début des attaques. Voici les informations glanées et remise dans leur contexte par le Wayne Madsen Report.

 

Un Boeing 747 de la compagnie israélienne El Al

 


Un vol de la compagnie El al rempli de passagers a décollé de JFK pour Tel-Aviv le 11 septembre 2001

Wayne Madsen Report, Online Journal, le 16 mars 2010

Le site Wayne Madsen Report a appris par deux personnes de El Al qui ont travaillé pour la compagnie israélienne à l'aéroport JFK de New York que le 11/9, quelques heures après que la Federal Aviation Administration (FAA) ait fait atterrir tous les vols civils nationaux et internationaux entrant et sortant des USA, un Boeing de EL Al plein de passagers a décollé de JFK direction l'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv.

Les deux employés de El Al à l'origine de cette information ne sont pas des Israéliens, mais des immigrants équatoriens en règle qui ont travaillé aux USA pour la compagnie aérienne.

L'avion est parti de JFK à 16h11 et son décollage a, selon les informations fournies par les deux employés de El Al, été autorisé directement par le Département américain de la Défense (DoD). Des officiers US se trouvaient sur place à JFK et ont eux-mêmes contacté les autorités aéroportuaires et le contrôle aérien pour permettre son décollage. D'après le rapport de la Commission sur le 11/9, le secrétaire d'État aux Transports Norman Mineta avait [pourtant] interdit tout vol civil dès 9h45 le matin du 11-Septembre.

Les bandes audio du contrôle aérien de New York contenant les enregistrements des contrôleurs aériens durant l'heure et demie qui a suivi les attaques ont été détruites par un responsable du contrôle aérien qui n'a même pas été inculpé de crime pour cette destruction de preuves physiques relatives à la pire attaque terroriste dans l'Histoire américaine. Le ministère des Transports a expliqué par la suite que la destruction de ces enregistrements résultait d'une "mauvaise estimation".

Le vol d'El Al a décollé deux jours avant que tout autre vol commercial puisse reprendre, le 13 septembre. Les vols "privés" ont été autorisés seulement à partir du 14 septembre. Mais le 13 septembre, un avion charter Lear emmena trois Saoudiens, dont un membre de la famille régnante, de Tampa à Lexington dans le Kentucky. Le 14 septembre, un vol charter de la compagnie Northstar Aviation emporta quatre Saoudiens de Providence, Rhode Island, jusqu'à Paris.

Le 22 août 2005, le Wayne Madsen Report (WMR) écrivait : quatre citoyens américains étaient sur le vol "ben Laden", celui qui avait emporté  les membres de la famille Ben Laden en Arabie saoudite et en Europe neuf jours après le 11/9. Les vols nationaux postérieurs au 11-Septembre transportant des membres de la famille ben Laden hors des USA, avec la bénédiction de Bush à la Maison Blanche ne furent pas les seuls cas où des Américains ont embarqué avec la famille qui a engendré le leader d'"al-Qaida" ben Laden.

Le WMR a obtenu une liste de passagers d'un vol charter privé de la compagnie Aero Services parti le 20 septembre 2001, direction l'aéroport du Bourget au nord de Paris, puis Genève et enfin Jeddah en Arabie saoudite (aéroport international du Roi Abdulaziz – OEJN). On trouve dans cette liste un certain nombre de "ben Laden" mais aussi quatre Américains dont un officier de police de Los Angeles nommé Jason Blum qui se rendait de Los Angeles au Bourget. Une précédente liste montrait déjà ce même Mr Blum dans un vol "ben Laden" au départ de Boston. Cette nouvelle liste prouve qu'il a accompagné les ben Laden jusqu'au Bourget. Les trois autres américains de cette liste de passagers sont J.P. Buonono, Joseph Allen Wyka et Ricardo V. Pascetta

Beaucoup a déjà été écrit sur les vols "ben Laden" et ceux des Saoudiens durant les jours qui ont suivi le 11/9, mais le vol El Al, l'après-midi du 11 septembre 2001, est le premier cas d'Israéliens quittant les USA alors que tous les vols commerciaux étaient bloqués à terre.

Certaines informations indiquent que le FBI a saisi des bandes de la FAA relatives aux événements du 11/9, ces bandes se trouvaient au centre de contrôle aérien de New York (ARTCC ) à Islip, Long Island. Le ARTCC est responsable des vols au départ de JFK.

Wayne Madsen Report, Online Journal, le 16 mars 2010

 

Traduction GeantVert pour ReOpenNews



26/03/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres