PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Où va-t-on ? Vers la Guerre sans fin, promise par Bush?

Solution finale contre l'Iran ?

Article placé le 22 juin 2010, par Christophe Zeigt (Genève)

Le Tam-tam assourdissant de la Défaite de la Musique étouffe les Tambours de la Domination qui battent le rappel pour la guerre qui vient.

Une invincible Armada est en marche pour une attaque contre l'Iran.

Une puissante force navale et aéronavale, comprenant 12 destroyers, deux porte-avions ainsi que des sous-marins à propulsion nucléaire, dont trois sous-marins israéliens armés de missiles nucléaires, vogue vers la mer Rouge, itinéraire le plus direct vers le golfe Persique depuis la Méditerranée.

iran

« L'objectif serait d'acheminer des troupes, des munitions et des véhicules blindés, dans le cadre d'ultimes préparatifs avant d'engager un conflit militaire avec l'Iran. » Mecanopolis 20 juin 2010

Qui donne ces précisions « plusieurs milliers de soldats égyptiens ont été déployés le long du canal de Suez, de sorte à veiller à la « sécurité du passage des navires ». « Le trafic dans le canal a été interrompu pendant plusieurs heures pour permettre le passage des navires de guerres, de même que la totalité des activités de pêche dans la zone ont été arrêtées ainsi que la circulation sur les ponts au-dessus du canal. »

Bien évidemment « Aucun média occidental n'a pour l'heure relayé ces informations» qui font pourtant les gros titres de la presse israélienne.

À l'heure actuelle, six de ces navires de guerre se trouvent déjà dans le Golfe Persique, ainsi, dès mercredi, tous le dispositif sera opérationnel sur ce nouveau Theatrum Belli.

La base navale géante de Diego-Garcia qui accueille les bombardiers géants américains est en état d'alerte maximale

Même lors de la guerre contre le Japon au cours de la seconde boucherie, jamais les USA n'avait aligné une telle armada avec une puissance de feu capable d'anéantir toutes les infrastructures de l'Iran en moins d'une heure.

Tout est donc en place pour la mise à mort de la Perse, par une frappe nucléaire israélienne vengeresse, Holocauste nucléaire caschere : c'est sans doute pour ça que dans l'Israël, depuis quelques temps, on sécréte de la Mémoire-de-l'Holocauste-Nazi, en quantité double ou triple.

À dater de ce moment tous les autres non-événements, fouteballe et dîners de cochons, vont nous sembler dérisoires. Allons nous organiser la résistance derrière nos écrans de fumée d'ordinateurs ? Quelle amère ironie.

D'ailleurs le projet de loi du sénateur Joe Lieberman visant à donner au président américain Barack Obama tout pouvoir de fermer des pans entiers d'Internet en « période d'état d'urgence », prendrait tout son sens de restriction encore et encore, du peu de liberté qui nous restait : la liberté de l'Impuissance vociférant.

Et pourtant, l'Iran ne possède aucune capacité connue en matière d'armes nucléaires, a signé le traité de non prolifération des armes nucléaires

Pourtant , 16 agences de renseignements américaines avaient déjà conclu que l'Iran n'a pas de programme d'armes nucléaires, et n'en a pas depuis au moins cinq ans.

Le Conseil de sécurité, n'en a cure, le conseil de Sécurité qui refusa catégoriquement d'adopter la plus infime motion condamnant l'Israël pour l'attaque sur la Flottille de la Liberté pour Gaza, dans les eaux internationales, a voté le 9 juin, une quatrième série de très dures sanctions contre la République islamique d'Iran, dont un embargo sur les armes, qui équivaut à un feu vert pour une intervention militaire.

Aussitôt depuis sa Maison Blanche, l'idole des Jeunes, monsieur Obama, drapé dans le linceul tout blanc de son Nobel de la Paix, a pris un accent martial pour juger que cette résolution, permettrait enfin « d'adopter les sanctions les plus sévères auxquelles le gouvernement Iranien n'a jamais été encore confronté » et qu'il se fait fort d'envoyer un message «sans équivoque» à Téhéran, sur « l'engagement de la communauté internationale pour stopper la propagation des armes nucléaires . »

Comme de bien entendu, l'Egypte de Moubarak et les Emirs Saoudiens marchent main dans la main avec les Américains et Israël. L'Egypte est cette putain qui bloque les vivres des gazouis, mais ouvre largement son canal pour le passage de l'Armada des affameurs.

Il y a pire, l'Iran condamnée par l'ONU se trouve tragiquement seule car abandonnée aussi par la Russie et la Chine !

En effet la Fédération des maffieux de Russie et la République populaire des capitalistes de Chine, ont cédé aux pressions américaines et ont voté en faveur de la résolution !

Nos admirateurs du pouvoir actuel en Russie, avec son nationalisme de pacotille, vont rapidement déchanter, en constatant les limites de la Résistance du Gouvernement de Poutine et Medvevev.

Qui ont déjà laissé transiter, je le rappelle, par le territoire russe des convois d'armes américains à destination de l'Afghanistan. Juste après les évènements en Géorgie : preuve qu'ils ne sont vraiment pas rancuniers.

La Chine et la Russie sont des « tigres de papier ».

Les ploutocraties de Chine et de Russie sont homogènes au nouvel ordre mondial, et les intérêts supérieurs du Capital, qu'ils servent tous, ont de ces sortes d'exigences « coopératives »!

Limites de la vision dite « géopolitique », qui fait se mouvoir les « grandes puissances » comme des pièces intangibles sur un échiquier éternel, en vertu d'un jeu aux régles immuables, gravées une fois pour toutes dans le Marbre de Clio.

Or il n'y a pas de puissances en-soi, il y a des classes ou cliques dominantes et qui organisent leur politique selon leurs besoins en tant que formations sociales.

Chez nous, ici, (chez eux plutôt), en Hexagonie, dans l'Israël-France, telle est la signification véritable de la Kouchnerisation des affaires étrangères à la France, par le gouvernement des putes soumises du Fouquet's.

La résolution du Conseil de Sécurité attaque directement au cœur même de la structure des alliances militaires, en empêchant la Russie et la Chine de vendre des armes stratégiques et conventionnelles et des technologies militaires à leur allié de facto. En signant, ils ont entériné leur rôle stratégique de dernier ordre, et montré la limite de leur résitance de puissances mondiales rivales aus USA, sur l'échiquier géopolitique eurasien.

Immédiatement après l'adoption de la résolution du Conseil de sécurité le 9 juin, plusieurs reportages de la presse russe ont indiqué que la vente des missiles russes S-300 à l'Iran serait gelée. Du coup la Russie va se trouver commercialement contrainte de vendre son matériel militaire à des pays situés dans l'orbite US-OTAN

Or, sans l'aide militaire russe, l'Iran devient une proie facile.

Ce qui ne signifie pas que les choses pourront se passer aisément. L'Iran, 73 millions d'habitants, avec son histoire qui couvre des milliers d'années, est une composante organique de la stabilité mondiale. Et, quelle que soit sa puissance, l'impérialisme israélo-américain ne peut s'affranchir des lois de l'Histoire et briser une puissance de cette taille sans modifier profondément les rapports de forces mondiaux.

Où va-t-on ? Vers la Guerre sans fin, promise par Bush?

Felix Niesche, pour Le petit Quimonte illustré



24/06/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres