PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Obama déclare l'état d'urgence sur la Libye: Invasion du pays qui mettra le feu aux poudres?

26 février 2011

 

Le président Obama a publié un ordre exécutif vendredi soir qui impose des sanctions immédiates sur le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, ses fils et ses complices dans le massacre de civils.

 

Dans une lettre accompagnant l'ordonnance, Obama a déclaré une situation d'urgence nationale sur la situation.

 

"J'ai décidé que les actions du colonel Mouammar Kadhafi, de son gouvernement, et de ses proches, constituent une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis. L'ordre déclare une situation d'urgence nationale pour faire face à cette menace ", a écrit M. Obama dans la lettre au président de la Chambre John Boehner.

 

Dans une déclaration émise par la Maison Blanche en même temps que l'ordre, Obama a parlé de violation de la part du gouvernement libyen contre les droits de l'homme, de la brutalité envers son peuple, et de menaces scandaleuses.

 

«En toute mesure, le gouvernement libyen de Mouammar Kadhafi a violé les normes internationales et les règles de la décence et ils doivent être tenus responsables,". "Nous resterons fermement avec le peuple libyen dans leur demande aux droits universels et un gouvernement qui saura répondre à leurs aspirations. Leur dignité humaine ne peut être niée."

 

Plus tôt vendredi, à la Maison Blanche, le secrétaire Jay Carney a dit que des mesures plus punitives contre le régime de Kadhafi ont été envisagées. "  Les mesures que nous prenons ne sont pas les seules mesures que nous sommes prêts à prendre, si des mesures supplémentaires sont nécessaires", a ajouté M. Carney.

 

Les prochaines étapes possibles comprennent une zone d'exclusion aérienne sur la Libye, comme cela a été préconisé par les sénateurs, les experts de Washington et plus de 200 organisations arabes.  Les derniers membres du personnel de l'ambassade des États-Unis en Libye ont été évacués vendredi et le bâtiment de l'ambassade a été fermé, bien que l'administration Obama n'a pas encore rompu ses relations avec le régime Kadhafi et a appelé son chef à démissionner.

 

«Le drapeau est encore hissé, l'ambassade n'est pas fermée, mais les opérations sont suspendues", a déclaré le sous-secrétaire d'État pour la gestion. "Nous n'avons pas rompu les relations diplomatiques." 

 

Il n'y a pas encore de déclarations faites sur la façon dont les sanctions auront une incidence sur le 100€ millions d'investissement fait par Al-Saadi Kadhafi, l'un des fils du dictateur, dans une société de production qui doit produire un film intitulé: "L'homme des glaces: Confessions d'un Tueur à gage de la mafia," avec Mickey Rourke.


Source:

 

( Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, s’est prononcé contre les sanctions, avertissant que le peuple libyen en souffrirait plus que le régime de Kadhafi.
 

Il a également suggéré samedi que la communauté internationale agit par crainte concernant les réserves de pétrole de la Libye et non son peuple. « Nous appelons la communauté internationale à agir avec conscience, justice, et en rapport avec les valeurs universelles, et non pas selon ses préoccupations pétrolières, » a-t-il dit. )



27/02/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres