PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Nucléaire et dent dévitalisée

Nucléaire et dents dévitalisées. Deux sujets qui préoccupent Corinne LEPAGE.

March 15, 2011 on 7:14 pm | In Non classé |

Nucléaire et dent dévitalisée, deux sujets qui préoccupent Corinne LEPAGE.

 

Le grand défi de notre temps n’est plus l’information à laquelle tout le monde peut avoir accès, mais le discernement entre les informations qui sont importantes et celles qui le sont moins. Dans le tumulte de voix inconscientes, que ce soit sur internet mais aussi dans le monde médico dentaire et politique, qui perdent régulièrement le public en leur mettant des bêtises dans la tête ou en les affolant sur des sujets de moindre importance, tout en oubliant les sujets essentiels de santé publique comme le nucléaire et les dents dévitalisées, je tenais à rendre hommage au discernement et à l’intelligence de l’avocate Corinne LEPAGE. Elle s’exprime en effet encore aujourd’hui dans les médias, à l’heure du drame nucléaire japonais et depuis toujours pour la prise de conscience de la folie du nucléaire. Elle a aussi agi dans le passé pour la défense de la prise de conscience de la toxicité des dents dévitalisées. C’est ce que montre le texte fort instructif consultable à l’adresse suivante:


http://michel.raynaud.pagesperso-orange.fr/mem_clpg.htm

 

La science est un outil à double tranchant. Elle peut apporter beaucoup de confort matériel à l’humanité mais elle peut aussi lui apporter beaucoup de malheur, surtout si elle s’éloigne d’une certaine philosophie. Une philosophie qui est avant tout de respecter la vie avec notamment certaines règles que l’on peut trouver dans des écrits religieux. La science pourrait sinon alors éventuellement détruire la vie sur Terre. Il est essentiel d’en prendre conscience et les japonais risquent bientôt d’en prendre conscience de façon très concrète avec les accidents de leurs centrales nucléaires suite au dernier tremblement de terre tsunami. Il y a toujours un enseignement à tirer de la pire des situations. L’accident nucléaire japonais pourrait permettre à l’humanité de prendre conscience que même la civilisation technologiquement la plus avancée du monde n’est à l’abri de l’immense danger que comporte inévitablement l’industrie nucléaire. La France ferait bien d’en tirer rapidement des enseignements, elle qui a le plus de centrales nucléaires du monde par habitant.

Le nucléaire et la dent dévitalisée sont selon moi, deux fruits empoisonnés d’une science qui dans les deux cas a oublié de respecter la même loi « divine » exprimée notamment dans la Bible et qui dit très exactement « l’homme ne séparera pas ce que Dieu a uni ».

 

La science de la physique atomique réussit à fabriquer de l’énergie en séparant des atomes, plus précisément des noyaux d’atomes instables. Lors de cette séparation, un gaz pourrait-on dire, un éther comprimé plus exactement, que notre science n’a pas encore mis en évidence et qui se trouve au milieu des noyaux des atomes radioactifs, se libère tel un gaz, de masse (M), qui se libère dans une zone de moindre pression, à la vitesse de la lumière (C). Cela produit une énorme quantité d’énergie selon la loi E=MC2 plus précisément pour ceux qui se sont intéressés déjà au sujet. L’énergie se transforme en chaleur qui est ensuite transformée en électricité par la technologie. Jusque là ma foi, on pourrait penser que ce procédé est astucieux pour produire de l’électricité.

 

Mais voilà, en agissant ainsi, en séparant les noyaux des atomes, on fabrique des déchets hautement radioactifs. Ces déchets vont émettre des énergies très puissantes sous forme de rayonnements dits ionisants, qui vont pouvoir pénétrer les organismes vivants au plus profond de leurs structures, jusque dans leurs chromosomes, en les déstructurant et en brulant tout au passage. Les cellules les plus robustes seront empoisonnées et se cancériseront éventuellement plus tard tandis que les cellules les plus fragiles vont immédiatement mourir. C’est d’ailleurs ce dernier point qui est exploité par la cancérologie moderne qui irradie les organismes pour tuer les cellules cancéreuses, plus fragiles que les autres. C’est d’ailleurs aussi le même principe pour la chimiothérapie, on empoisonne tout et les cellules cancéreuses plus fragiles meurent les premières. Il n’y a donc pas à s’étonner que les patients guéris ainsi présentent très souvent ensuite des récidives ou de nouveaux cancers et restent aussi très fatigués pour le reste de leur vie.

 

Mais bon, si leur vie dure ensuite au moins cinq ans, ils sont considérés guéris par l’institution médicale, qui facture environ 25 000 euros à la société par traitement de cancer. Une institution qui ne s’est jamais intéressée aux traitements alternatifs bien moins onéreux, donc bien moins lucratifs pour elle et qui n’ont pas autant de désagréments, comme ceux de feu Hulda Clark par exemple. Hulda Clark était une biologiste (professeur d’Université) et naturopathe canadienne qui faisait entre autre enlever toutes les dents dévitalisées de ses patients et guérissait des maladies soi disant inguérissables, comme des cancéreux condamnés par l’institution. Pour cela, elle conseillait généralement d’arrêter tout traitement classique de chimio et radiothérapie. Eh oui, c’est vexant pour nos grands professeurs de médecine, je sais…. Elle n’a donc jamais intéressé l’institution médicale qui en plus lui a fait des procès pour exercice illégal de la médecine, ce qui l’a contrainte à émigrer au Mexique pour ne pas aller en prison. C’est aussi ce qu’ont fait plusieurs médecins et dentistes interdits aux Etats-Unis pour pouvoir continuer à exercer comme le Dr Hal Huggins.

 

Le Dr Huggins était le précurseur mondial dans l’élimination des amalgames dentaires au mercure. Aujourd’hui il prône aussi d’enlever les dents dévitalisées ce qui lui permet ainsi de guérir parfois des cancers. Le Mexique avait aussi sur son sol, la clinique du Dr Issels, un éminent cancérologue allemand qui guérissait beaucoup plus de cancers que ses collègues et qui lui aussi faisait avant tout enlever toutes les dents dévitalisées de ses patients. Le Mexique est semble-t-il très sévère pour les kidnapeurs d’enfants mais très cool avec les personnes qui guérissent des cancers par des méthodes naturelles. C’est un peu le contraire de la France, si on se rappelle ce qui fut fait au Dr Hamer entre autres, qui passa deux années en prison en France juste pour avoir émis de nouvelles idées sur le traitement du cancer…..

 

Pour en revenir au nucléaire, les déchets radioactifs seront donc extrêmement toxiques et cela pour des durées qui se chiffrent en millions d’années, le temps que les atomes perdent totalement leur radioactivité. Pour vous donner un exemple concret des conséquences que cela peut produire, le dernier grand accident nucléaire qui a eu lieu, il y a 25 ans à Tchernobyl, a pollué la Biélorussie pour un million d’années a tel point que les enfants qui naissent aujourd’hui dans les environs de Tchernobyl ont déjà un cœur de vieillard à la fin de l’adolescence et ne vivront donc vraiment pas très vieux par conséquent. Et cela durera environ un million d’années. Le plus grand scientifique russe en physique atomique qui avait assuré au président russe de l’époque, Gorbatchev, que les centrales nucléaires étaient sans danger, s’est suicidé après l’accident nucléaire de Tchernobyl. L’avantage de l’accident de Tchernobyl, si je puis dire, est que Gorbatchev a alors tellement pris conscience de la folie du nucléaire qu’il a stoppé net toute nouvelle construction de centrale nucléaire russe et a engagé un programme de désarmement atomique de son pays.

 

S’il n’avait pas été évincé ensuite du pouvoir, il aurait certainement dénucléarisé totalement ensuite son pays. Le nucléaire est à ce point dangereux qu’on comprend pourquoi des intelligences supérieures qui se sont exprimées à travers des écrits que l’on qualifie de religieux nous avaient d’une certaine façon averti sur le sujet en nous demandant de ne pas séparer ce que Dieu avait uni. Il y a eu d’autres avertissements mais ils sont moins connus. Même si la plupart des religieux se sont imaginés que ce commandement de ne pas séparer ce que Dieu avait uni, faisait référence au mariage qu’ils célébraient, il me semble être une évidence que ce commandement fait avant tout référence à ce que la nature a naturellement réuni.

 

Les noyaux des atomes sont donc bien sûr directement concernés par ce commandement biblique. Le transgresser en séparant les noyaux d’atomes revient à se mettre en contradiction avec une loi biblique. Mais bien sûr ce genre de considération a peu de valeur dans une société majoritairement athée dont les croyances sont plutôt darwiniennes. Des croyances qui voudraient nous faire croire que la vie est apparue du néant et s’est développée par le hasard et par la disparition violente des formes de vies plus faibles. Une croyance qui d’une certaine façon a aussi influencé notre philosophie médicale moderne qui pense que la guérison ne peut passer que par une certaine violence qui consiste à détruire les bactéries et les cellules cancéreuse par exemple.

 

Notre civilisation a trouvé pratique de séparer les noyaux des atomes dans la technologie nucléaire car cela permet de récupérer beaucoup d’énergie dans une petit espace et somme toute assez facilement. Bref l’énergie nucléaire c’est pratique, ça permet de faire du chauffage électrique et d’avoir des cuisinières électriques ce qui consomme beaucoup d’électricité. Comme c’est pratique, cela permet aussi à certaines industries de réaliser de gros profits rapidement. On trouve alors toujours aussi des politiciens corrompus pour défendre le nucléaire, en nous expliquant généralement que nos scientifiques et nos ingénieurs maitrisent totalement cette technologie qui ne présenterait pas de risques notables. L’enseignement de la catastrophe nucléaire japonaise est à ce titre très instructive.

 

Le Japon est en effet le pays au monde où la technologie est la plus sophistiquée et malgré cela, il n’a pas pu éviter aujourd’hui des accidents nucléaires qui sont de véritables catastrophes. Le nucléaire c’est donc pratique certes mais ça détruit la vie plus que tout et pour plus longtemps que tout et à terme cela pourrait rendre la Terre invivable pour des millions d’années. Le nucléaire, c’est donc proprement diabolique. C’est d’ailleurs même étymologiquement diabolique car le mot diable vient du grec diabolein qui signifie diviser ou séparer. Mais à part ça tout va bien…..
Mais tout cela ne sont que des mots et pour bien en prendre conscience je vous suggère vivement de visionner le film « la bataille de Tchernobyl » aux adresses suivantes:

http://www.dailymotion.com/video/x6xbsg_la-bataille-de-tchernobyl-15_news


puis http://www.dailymotion.com/video/x6xbys_la-bataille-de-tchernobyl-2-5_news


puis http://www.dailymotion.com/video/x6xc90_la-bataille-de-tchernobil-3-5_news


puis http://www.dailymotion.com/video/x6xci0_la-bataille-de-tchernobyl-4-5_news


puis http://video.planet.fr/video/iLyROoaft6tZ.html

(je n’ai pas trouvé la dernière partie sur dailymotion)


et ensuite regardez ce petit film


http://videos.sortirdunucleaire.org/spip.php?article301


et lisez un peu cela

 http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=dossiers&soussousmenu=EPRrevelations2&page=index


pour comprendre que nos centrales nucléaires peuvent tout à fait rencontrer les mêmes accidents que celui de Tchernobyl .


Vous comprendrez alors que nos grands scientifiques médiatiques français sont bien le reflet d’une science insensée qui passe à côté des véritables dangers de l’humanité, quand elle ne tient pas compte de la folie du nucléaire.

De même, quand vous regarderez les films indiqués ensuite dans ce texte vous comprendrez que nos grands médecins français passent aussi aujourd’hui à côté des véritables solutions pour la santé de la population quand ils oublient de prendre en compte la problématique « dent dévitalisée ».

 

En effet, dans le registre séparations pratiques diaboliques, on trouve aussi la dent dévitalisée. Il n’y a pas qu’elle d’ailleurs car il y a aussi les O.G.M. où on s’amuse à séparer les gènes des plantes alimentaires notamment. On trouve aussi aussi nombre de médicaments de la médecine moderne qui se sont inspirés de la séparation chimique du principe actif des plantes médicinales. Mais il y a aussi et surtout la dent dévitalisée qui est encore bien plus grave que tout cela car en plus on introduit de la mort dans les organismes vivants. Au début du vingtième siècle, la science des dentistes a permis pour supprimer la douleur dentaire d’extirper le nerf de la dent, avec au passage les vaisseaux sanguins. On produit ainsi une dent dite dévitalisée ou morte. En agissant ainsi on sépare le tissu mou du tissu dur de la dent. On sépare donc ce que la vie, ou Dieu, c’est comme on veut, a uni naturellement. On transgresse donc la fameuse loi exprimée dans le paragraphe précédent.

 

Mais en plus on transgresse une seconde loi implicitement contenue dans la Bible qui dit de ne pas mélanger la mort avec la vie. Il existe plusieurs passages sur le sujet mais le plus connu est le passage de la Bible où il est dit d’emmener les morts à l’Hadès et de ne pas les laisser au milieu des vivants. Tout ce qui est mort est soumis à des processus de putréfaction très toxiques pour les organismes vivants, c’est pourquoi ne serait-ce que d’un point de vue strictement biologique, la mort doit être séparée du vivant. La dent dévitalisée est la seule exception qui ait été faite à cette règle par notre médecine moderne, car la dent dévitalisée a eu depuis toujours beaucoup de succès auprès des patients, inconscients qu’ils étaient et sont en général toujours de l’effet destructeur de la dent dévitalisée sur la santé.

 

En effet, la dent dévitalisée c’est pratique, c’est sûr, car ça évite d’extraire des dents, donc d’avoir des dentiers en général. Seulement voilà, ça dévitalise les organismes généralement plus que tous les autres poisons chimiques et ça pourrait bien être aujourd’hui la première cause de cancers et de maladies graves dans la civilisation occidentale. Les enfants dont les parents ont des dents dévitalisées auront les dents tordues, d’autres maladies génétiques et seront très dévitalisées. En France, on a le plus de dents dévitalisée d’Europe, huit français sur dix environ sont concernés, même les enfants et on y a aussi comme par hasard, le plus de malades, de mal de dos et de cancers d’Europe. Certains médecins qui se sont penchés sur le sujet pensent que la dent dévitalisée est un poison bien plus grave que toutes les autres empoisonnements dont on parle régulièrement dans les médias.


Bref, la dent dévitalisée, ça pourrait bien détruire plus que tout notre civilisation si le nucléaire ne la détruit pas avant. Mais à part ça tout va bien………

Mais tout cela ne sont que des mots et encore une fois pour bien en prendre conscience je vous suggère vivement de visionner les films aux adresses suivantes:

http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_00.avi
http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_01.avi
http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_02.avi
http://michel.raynaud2.free.fr/vds_darmon/bd_final_03.avi
toutes ces vidéos issues du site www.sante-dents.com

 

Quand on prend conscience de tout cela, que peut-on faire ?

Sachez tout d’abord que dans les enseignements spirituels on y parle de karma que l’on pourrait traduire comme une conséquence juste de nos actes, même si parfois le rapport de cause à effet n’est pas toujours facile à comprendre et paraît même un peu mystérieux. S’il existe le karma collectif des peuples, il existe aussi le karma individuel.
Au sujet du nucléaire, je vous conseille donc de ne plus être complice d’une consommation électrique effrénée qui est le principal argument des politiciens pour la folle nucléarisation de notre pays. L’électricité ne doit être réservée qu’aux applications nobles qui d’ailleurs sont peu consommatrices (télé, ordinateur, éclairage) surtout tant que l’électricité française sera surtout d’origine nucléaire.

 

Il faudrait donc éviter de la gaspiller pour le chauffage et la cuisine qui sont très consommatrices d’électricité. Je vous conseille aussi de participer activement à l’information sur le danger du nucléaire en soutenant le réseau « sortir du nucléaire » notamment. Ainsi vous protégerez la vie et par conséquent et pour des raisons qu’il faudrait développer mais qui sont assez mystiques, la vie vous protégera…. Au niveau national, il faudrait arrêter immédiatement toutes les centrales nucléaires quelles qu’en soient les conséquences car de toutes façons les conséquences qui résulteraient de ne pas les arrêter seraient encore pires. Lors d’un accident nucléaire, on s’est aperçu que certains résistaient mieux que d’autres. Ce sont certainement ceux qui ont le plus de vitalité. Et qu’est ce qui dévitalise surtout les organismes…. les dents dévitalisées bien sûr…. Il vaut donc mieux s’en débarrasser bien sûr….


Si un accident nucléaire devait survenir, les autorités conseillent de prendre de l’iode pour saturer sa thyroïde en iode non radioactif. Mais bon, si ça protège un peu la thyroïde, ça n’a aucun effet sur le Stromtium radioactif qui se fixe dans les os, ni le Césium radioactif qui se fixe dans les muscles, ni sur les autres radioéléments qui vont un peu partout. Il existe aussi un autre produit qui pourrait en partie inactiver la radioactivité et dont je parle dans le texte suivant : http://dent.devitalisee.free.fr/?p=109 . Hulda Clark avait remarqué avec ses appareils, qu’il inactivait le Polonium radioactif. C’est aussi un produit que j’utilise pour effacer les mémoires toxiques des dents dévitalisées quand les personnes restent toujours malades malgré les extractions de dents dévitalisées.
Mais bon, ne rêvons pas trop quand même car le mieux à faire, face à la radioactivité, est de partir le plus vite possible et le plus loin possible pour au moins un million d’années.


Au sujet des dents dévitalisées, il faut faire un peu la même chose. Les enlever au plus vite quelque en soit les conséquences car de toutes façons les conséquences qui résulteraient de ne pas les enlever seraient encore pires que de les garder. Il serait temps aussi de soutenir cette information qui est même persécutée par l’Ordre français des dentistes qui ne s’est pas gêné pour m’interdire d’exercer parce que je la mettais en application. Mais bon, c’est comme tout, il y a toujours un côté positif la dedans car grâce à cela, j’ai un peu plus de temps pour vous informer sur le sujet…..

Bruno Darmon, Dr en chirurgie dentaire, drbrunodarmon@yahoo.fr



20/03/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres