PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Nos enfants sont en danger!

Mise au Point - Hyperactivité: gare aux additifs et colorants alimentaires!

http://www.tsr.ch/video/emissions/mise-au-point/488956-hyperactivite-gare-aux-additifs-et-colorants-alimentaires.html#id=488956

 

Nos enfants sont en danger!

 

Ne nous voilons plus la face, les assiettes de nos enfants sont polluées de quantités industrielles de colorants, conservateurs, stabilisateurs, exhausteurs, métaux, métaux lourds, antibiotiques, hormones de synthèse, pesticides, engrais, agents d'enrobages. Il n'y a qu'à lire les étiquettes, pour se dire qu'il y a un grave problème.

Ce qui est dit ci-dessus est valable pour les enfants autistes, les enfants hyperactifs et souffrant de déficits d'attention, bref nos enfants sont la première génération à être plus malade que leurs ainés, ce qui est totalement anormal.

 

HYPERACTIVITE-DEFICIT D'ATTENTION:

 

Voici une nouvelle preuve de notre magnifique société de consommation… Il y aurait 7 millions de petits américains sous ritaline, un médicament de la classe des amphétamines….Ce médicament qui est un stimulant des personnes ne souffrant pas d'hyperactivité a la capacité de “calmer” les enfants hyperactifs et aussi de leur permettre de se concentrer, d'être moins dispersés et de progresser dans leurs apprentissages scolaires.  Elle augmente la concentration de dopamine dans le cerveau.

 

Pour plus de précisions, merci de vérifier sur internet.  La ritaline est un médicament qui supprime le symptôme mais dès qu'on l'arrête, l'hyperactivité revient immédiatement. En aucun cas, la ritaline guérit un enfant hyperactif. L'hyperactivité aurait augmenté selon certains de plus de 700 % en 10 ans.  En Suisse, c'est le canton de Neuchâtel qui fait office de statistique pour l'hyperactivité et le déficit d'attention.  Il y aurait selon les statistiques du canton de Neuchâtel, plus de 600 % d'augmentation de ce trouble. Ma fille Eléonore a eu des traits autistiques ou plus précisément une régression autistique. Les symptômes qu'elle a présentés ont beaucoup de points communs avec certains symptômes de l'hyperactivité et du déficit d'attention, le point commun étant entre autres du au fait que ces enfants n'ont pas une dopamine qui fonctionne adéquatement dans leur cerveau et donc qui ne leur permet pas d'avoir des gestes cohérents.

 

Concernant le régime alimentaire, on peut préciser certains points:

 

Certains enfants hyperactifs semblent avoir de la difficulté à métaboliser la vitamine B12 ou à l'assimiler. Rappelons que certaines vitamines B sont métabolisées dans l'intestin, d'où l'utilité d'avoir une bonne flore intestinale.  La restauration de la paroi de l'intestin grêle et de la flore intestinale permet souvent une correction de ce problème.En attendant l'amélioration de la flore intestinale, il est bon de les suppléer avec un complexe contenant toutes les vitamines du groupe B. Ce qui est mentionné là est une éventuelle preuve que le déséquilibre de la flore intestinale est responsable de bien des choses et que la source du déficit d'attention et de l'hyperactivité se situent dans l'intestin grêle. Pour cela lire mon article sur les médicaments protecteurs de la paroi intestinale.

Je tiens ces propos d'une pharmacienne.

 

Certains enfants hyperactifs sont carencés en fer (consulter un médecin pour une investigation). L'aluminium se lie à la ferritine et peut la bloquer. Or les vaccins regorgent d'aluminium. L'aluminium bloque également la sérotonine et l'acétylcholine. Pour de plus amples précisions sur les méfaits de l'aluminium, on peut lire mon article sur la vaccination et l'aluminium.

 

Selon une pharmacienne allemande, Hertha Hafer qui a écrit “la drogue cachée” Edition du Madrier, les enfants hyperactifs ou souffrant d'un déficit d'attention seraient intoxiqués par les phosphates alimentaires: Certains E,  genre E 338 à E 341 etc (les colorants, le additifs, les conservateurs, les antiagglomérants, les stabilisateurs, l'acide citrique, les boissons comme le coca, le lait de vache, l'aspartame, le glutamate monosodique que l'on trouve en grande quantité dans la nourriture asiatique, excepté la nourriture japonaise, la lécithine de soja, etc etc)

 

LES PHOSPHATES ALIMENTAIRES SE LIENT AUX METAUX LOURDS DANS

L'ORGANISME.

 

Les phosphates alimentaires bloqueraient la nor-adrénaline qui permet la communication entre le cerveau intellectuel et celui des émotions. De plus, le colibacille, bactérie intestinale qui doit rester en équilibre avec le reste de la flore adore les terrains riches en phosphates. Le colibacille en surnombre dans le colon est néfaste pour le cerveau, surtout si la paroi de l'intestin est hyperperméable. Le sanukehl coli D6, une préparation homéopathique du laboratoire Sanum vient bien à bout des colibacilles en surnombre. Prendre 8 gouttes le matin à jeûn pendant un à trois mois. Refaire aussi la flore intestinale. Pour cela aller voir mon article sur les médicaments de la paroi du grêle.

 

Liste des produits incriminés: Supprimer: Ice Tea, Fanta (acide citrique + sucre), lécithine de soja (en grande quantité dans le chocolat) et les oeufs (phosphates), le coca (acide phosphorique, qui augmente la sensation de soif, les mars, les barres au chocolats, le nesquik, le nutella, le chewing gum, le riz précuit, la levure chimique pour gâteaux

Tous les produits contenant les additifs suivants: E322, (la lécithine de soja est pratiquement toujours issue d'OGM), les E338 à 341, E 450 /bi-di-triphosphates contenus dans tous les fromages pour enfants style vache kiri, E1410,E1414,E1442 (diamidon phosphaté).

 

Diminuer les oléagineux, les légumineuses, les jaunes d'oeufs, le lait de vache. Pour les enfants qui ne seraient pas intolérants aux produits laitiers, la crème ne contient pas de phosphates. Certaines personnes supportent très bien les oeufs s'ils ne mangent pas d'autres phosphates. Les oeufs contiennent d'excellents acides gras pour le cerveau et notamment pour le cerveau en développement.

 

http://www.javance.org/alimentation.htm

 

Dans ce cas, il est donc prudent de lire toutes les étiquettes en faisant nos courses et de privilégier les aliments simples, d'éviter les plats cuisinés qui regorgent de ces substances.

Si l'on donne du magnésium à ces enfants, il est prudent de ne pas donner de glycérophosphate de magnésium, car comme son nom l'indique, il contient des phosphates. Privilégier, la dolomite, une roche contenant du calcium et du magnésium ou du pidolate de magnésium. Faire attention d'éviter aussi toute préparation contenant du lactose. Ex: l'orotate de magnésium.

 

La dolomite, roche contenant du calcium et du magnésium est à conseiller car les phosphates entraînent le calcium et le magnésium.

 

Comme dans le cas de l'autisme régressif, privilégier les bonnes graisses, les oméga 3. (Un bon rapport oméga 3 et oméga 6)

 

Mettre du vinaigre de vin sur les crudités, car le vinaigre neutralise les phosphates

Eviter les pommes (acide malique) et le citron (acide citrique) qui engendrent l'alcalose et sont en synergie avec les phosphates.

 

Régime sans gluten et sans lait de vache. (pas forcément nécessaires pour les enfants hyperactifs qui supportent peut- être mieux le pain que certains enfants autistes, c'est une question de degré de la perméabilité de l'intestin grêle).

 


Les enfants hyperactifs et souffrant de déficit d'attention devraient impérativement éviter tout produit sucré artificiellement. Le pire étant le sucre blanc.

 

Eléonore est vraiment avérée intolérante au gluten et au lait de vache. Or, certains enfants ne peuvent l'être qu'à l'une ou à l'autre protéine. Consulter quelqu'un qui vous aidera à faire la distinction. On ne va pas priver de gluten (pain, pâtes) ou de lait un enfant qui le supporte bien.

 

Faire faire une activité physique canalisante, du type natation, car l'activité physique stimule la dopamine et harmonise la noradrénaline et une activité favorisant le développement du cerveau des émotions tel que le chant, la musique, la danse, le dessin.

 

Certains adultes qui avaient des pensées permanentes incanalisables dans la tête (hyperactivité cérébrale) ont arrêté de manger des phosphates avec comme résultat quasi instantané que ces pensées qui tournaient comme des petits vélos se sont très rapidement calmées. Il suffit parfois de manger tous les jours du chocolat contenant de la lécithine de soja synthétique (elle est souvent OGM) pour l'hyperactivité cérébrale devienne incontrôlable avec dérèglement de la noradrénaline. (pour autant que lesdits adultes soient intolérants aux phosphates, ce qui a pour conséquence de systématiquement dérégler la noradrénaline).

 

L'histoire d'une petite fille de 7 ans est éloquente. Marion (nom d'emprunt) n'arrivait pas à se concentrer surtout concernant l'apprentissage de la lecture. Dès qu'elle lisait un mot, elle levait systématiquement la tête, semblait penser à autre chose et ce n'est qu'après plusieurs secondes qu'elle lisait le second mot de la phrase et ainsi de suite, sa lecture semblait donc très décousue. Elle se tortillait comme Eléonore dans tous les sens, et rampait souvent sur le sol, surtout quand elle était fatiguée. Car les apprentissages semblaient la vider de son énergie. Elle avait aussi tendance à marcher sur la pointe des pieds, (ce qui est également une manifestation de certains enfants autistes). Elle était par ailleurs très douce et très concernée par la souffrance des autres, une vraie sensibilité. Mais les difficultés d'apprentissage faisaient qu'elle avait de la peine à s'intégrer dans sa classe et comme ce qui arrive souvent, sa maîtresse perdait patience. Ce qui est normal quand on a toute une classe à gérer et que l'on se sent démuni devant la souffrance de certains élèves. La maîtresse proposa aux parents de mettre leur fille sous ritaline…. (sans commentaire!).

 

Les parents hésitèrent, se posèrent de multiples questions et essayèrent finalement d'entamer un régime sans phosphates alimentaires (cf le livre de Hertha Hafer). Il donnèrent à leur fille des oméga 3, restaurèrent sa flore intestinale sur les conseils d'un naturopathe et surtout ne firent aucune exception à son régime alimentaire. Les produits laitiers furent remplacés par un peu de fromage de chèvre (avant cela, elle se gavait littéralement de lait de vache, plus de un litre par jour et une dizaine de yaourts), et une supplémentation en calcium et vitamine D sur le conseil de leur médecin de famille.

 

Qu'elle ne fut pas leur surprise de voir leur enfant se concentrer de plus en plus aisément, cesser de marcher sur la pointe des pieds et ne plus se tortiller dans tous les sens. La maîtresse a très vite remarqué la nette amélioration et Marion ne lève plus la tête quand elle lit.  Et cela déjà après deux mois de traitement. Aux dernières nouvelles, Marion ne veut plus manger d'aliments qui ne lui conviennent pas. Quelques exceptions à des goûters d'anniversaire ont fait revenir rapidement certains symptômes. (notamment l'agitation motrice).

 

Une de mes amies me racontait récemment avoir commencé un régime avec moins de gluten et de chimie dans les aliments pour l'ensemble de sa famille (3 enfants).  Très vite, le petit dernier qui semblait un agité dès la naissance, devint nettement plus calme et surtout beaucoup plus concentré. Elle remarqua en revanche que dès qu'elle confiait ses enfants à la grand-mère qui continue à offrir des bonbons à ses petits enfants,  le dernier rentrait très agité à la maison. Mon amie a décidé que dorénavant ses enfants ont droit à quelques bonbons par semaine, mais plus trois paquets comme de coutume. Et elle vérifie la provenance des bonbons, en effet il y en a qui contiennent pas moins de 9 composants chimiques!

 
Il n'est pas question de priver nos enfants de tout ce qu'ils aiment. On peut faire de la très bonne pâtisserie sans phosphates et sans gluten. Le chocolat noir sans lécithine de soja de la marque Evernat est délicieux. (En Suisse, les chocolatiers Rohr font du très bon chocolat sans lécithine de soja) Mais il est grand temps que les mamans regardent d'un peu plus près ce que l'on met dans l'alimentation de leurs enfants.

 

Pour plus de précisions, on peut se référer à l'article de ce blog, l'alimentation sans gluten et sans produits laitiers et les médicaments protecteurs de la paroi intestinale. Lire aussi de l'agence france presse, le témoignage du maman d'un enfant hyperactif en Norvège, très amélioré par l'arrêt du lait de vache.

 

Beaucoup d'enfants ont vu leur vie scolaire changer. Alors pourquoi ne pas essayer?!

Il est clair que l'alimentation sans phosphates ne guérit pas définitivement un enfant souffrant d'hyperactivité et de déficit d'attention dans le sens que dès que ce dernier en remange, ses symptômes reviennent, mais si le fait de ne plus manger de phosphates permet à un enfant de pouvoir à nouveau se concentrer, et d'éviter ainsi la ritaline, alors, il est clair que ça en vaut la peine. De toute manière on ne prend aucun risque à essayer.



20/10/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres