PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Nagorny Karabakh: l'Azerbaïdjan demande l'aide des Etats-Unis

Nagorny Karabakh: l'Azerbaïdjan demande l'aide des Etats-Unis

(Ont-ils vraiment besoin que le Diable en personne vienne mettre sa griffe dans cette région ? Ou tout cela était-il planifié ? On sème la merde et après on attend qu'on nous appelle à l'aide ? Demander l'aide de Washington c'est collaborer avec l'impérialiste ! PDD)

Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a demandé dimanche l'aide de Washington pour trouver une solution "fondée sur la loi internationale" au conflit larvé avec l'Arménie dans la région séparatiste du Nagorny Karabakh.

Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a demandé dimanche l'aide de Washington pour trouver une solution "fondée sur la loi internationale" au conflit larvé avec l'Arménie dans la région séparatiste du Nagorny Karabakh.

L'Azerbaïdjan attend des Etats-Unis "qu'ils travaillent étroitement avec nous et d'autres" à résoudre cette crise, a-t-il déclaré à la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton.

"C'est un problème très important pour nous, et la principale menace pour la sécurité régionale", a insisté M. Aliev.

"Nous voulons trouver une solution fondée sur la loi internationale, et nous voulons la trouver dès que possible", a-t-il poursuivi: "Notre peuple souffre".

"Les problèmes que vous évoquez sont importants pour nous", lui a répondu Mme Clinton avant le début de leur tête-à-tête.

Le Nagorny-Karabakh, peuplé majoritairement d'Arméniens et rattaché à l'Azerbaïdjan pendant la période soviétique, a proclamé son indépendance après une guerre qui a fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés entre 1988 et 1994, mais n'est pas reconnu par la communauté internationale.

Plusieurs escarmouches récentes entre soldats azerbaïdjanais et séparatistes arméniens ont suscité un regain de tension, alors que Bakou et Erevan ne parviennent pas à se mettre d'accord sur le statut de la région, seize ans après le cessez-le-feu.

Au récent sommet du G8 à Toronto, la France, la Russie et les Etats-Unis se sont prononcés pour une "solution pacifique" à ce conflit larvé. Ils ont invité le président Aliev et son homologue arménien Serge Sarkissian à "commencer d'élaborer un accord de paix".

Les Etats-Unis "ne tiennent pas la stabilité pour acquise" au Nagorny-Karabakh, a souligné à la veille de la visite de Mme Clinton Phil Gordon, le sous-secrétaire d'Etat américain chargé de l'Europe. C'est pourquoi "l'un des buts du voyage de la secrétaire d'Etat est de parler aux deux parties pour faire avancer le processus".

La première visite à Bakou de la secrétaire d'Etat s'inscrit dans une tournée entamée à Kiev et Cracovie, qui doit la mener dimanche soir à Erevan, puis lundi à Tbilissi.



04/07/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres