PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Mort de Ben Laden: Ni cadavre, ni témoin, ni preuves ! (eva R-sistons)

//www.photodemerde.fr/wp-content/uploads/2009/05/25052009-chat-ben-laden-pdm.jpg

//www.photodemerde.fr/wp-content/uploads/2009/05/25052009-chat-ben-laden-pdm.jpg

blog.superhero.fr

Le chat Ben Laden

 

Mort de Ben Laden:

Après le show anglais,

voici le show américain !

Par eva R-sistons

 

Cocorico ! On l'a eu ! Les télespectateurs sont gâtés, pas moyen de penser un seul instant à la crise du capitalisme financier ! Après le mariage princier en Angleterre, le show du foot français, voici la mort de l'ennemi public N°1 des citoyens conditionnés par les médias aux ordres ! Et ce n'est pas un poisson d'avril, mais de mai ! 

 

Moi, j'en étais restée à la mort de Ben Laden, confirmée d'ailleurs par Mme Benazir Bhutto juste avant sa mort. Ah, les bavards, on n'aime pas ! Savez-vous quel est le point commun de la Princesse Diana, de Kennedy, de Mme Bhutto, de Jackson ? Trop bavards ! Ils connaissaient le vrai visage du Nouvel Ordre Mondial paradisiaque qu'on nous prépare, tous pucés, tous pressurés, tous esclaves, tous nucléarisés, tous génocidés... Et de surcroît, le chanteur venait de se convertir à l'Islam, un acte impardonnable à l'heure où l'on prépare pour les veaux un juteux choc de civilisations pour la Haute Finance ! 

 

Or donc, tout le monde est content. Nous, parce qu'on s'amuse bien, on a le film des opérations, des polémiques sur une fausse photo de visage tuméfié (déjà), et puis Bush parce qu'on a eu Ben Laden "mort ou vif", et plus mort que vif, Obama parce que lui qui reprochait la guerre d'Irak alors qu'il fallait, disait-il, capturer Ben Laden, a eu ce qu'il voulait. Et ça tombe bien, un bonheur ne venant jamais seul, au moment où il commence sa campagne électorale de 2012. Déjà, les médias se pâment : "L'Amérique saura se souvenir qu'Obama a eu Ben Laden !". "C'est un grand moment d'unité que tout le monde célèbre aux Etats-Unis" ! Il est pas formidable, Obama, hein ?

 

D'ailleurs, on se charge de le rappeler: Obama est le Commandant en chef de la glorieuse Amérique ! Fiers d'être Américains, qu'on vous dit !!!! "La Communauté internationale - laquelle, au fait ? - salue cette action des Etats-Unis" (France24) ! Et pour enfoncer le clou, Obama lance un historique : " L'Amérique arrive toujours à ses fins ! La prospérité pour tous (qu'en pensent le tiers des Américains réduits à la pauvreté ?), la sécurité pour tous, répandre les valeurs de Justice dans le monde (et ce n'est pas de l'ironie !), parce que nous sommes une Nation avec la Liberté, la Justice, sous le patronage de Dieu !" Et pour qu'il n'y ait pas de malentendu, Obama ajoute : "Il ne s'agit pas de guerre contre l'Islam (vraiment ?), Ben Laden n'était pas Musulman mais un meurtrier sanguinaire". Un meurtrier que les Américains ont quand même soutenu en Afghanistan lors de la guerre menée par l'URSS (d'ailleurs sur incitation fallacieuse de la CIA, pour embourber le pays rival de l'Amérique)... 

 

Or donc, on apprend maintenant que la mission officielle de la CIA, planquée en Virginie, n'était pas de capturer Ben Laden, mais de le tuer. Et alors, c'est ça la démocratie américaine ? "Irréprochable" comme celle de Sarkozy, sans doute !  Et en plus, à peine tué, Ben Laden est englouti dans la mer. Personne n'a rien vu, on nous annonce quand même que l'ennemi public N°1 du monde s'est défendu, qu'il a reçu une balle dans la tête après un échange de tirs ("à priori", commente prudemment France24), et que pour respecter les rites musulmans, on s'est dépêché de procéder aux "funérailles".  Un Musulman à l'eau, dare-dare, sans cérémonie, sans témoin, aucune preuve, tout est englouti dans la mer... Et on va croire à cette fable ? Il est vrai que capturé vivant, il aurait été loquace, et justement, les bavards on n'aime pas. Et pour corser le tout, c'est un prisonnier de Guantanamo (vous savez, la base qu'Obama avait promis de fermer) qui a donné le nom d'un messager (?) permettant de localiser la cache de Ben Laden, et même une jolie jolie photo circule, présentant le visage tuméfié de Ben Laden, photo déjà identifiée comme fausse, la tragi-comédie est complète !


 

//www.businessnews.com.tn/images/album/BN2645oussama-ben-laden-020511.jpg

//www.businessnews.com.tn/images/album/BN2645oussama-ben-laden-020511.jpg

La fausse photo de Ben Laden mort

 

 

Pourquoi tout ce cirque ?

 

Alors, pourquoi tout ce cirque ? Un cirque qui, d'ailleurs, permet aux incrédules de se remémorer la tragédie du 11 Septembre, au cas où ils l'auraient oubliée, avec les deux avions remplis de terroristes barbus fonçant sur les tours les plus célèbres du monde. Boum ! Sont pas méchants, les Islamistes ? Bonnes gens, envoyez vos enfants venger l'affront !

 

Il faut d'abord sinon amuser la galerie, du moins l'occuper. Fastes du mariage anglais pour rêver, coulisses du foot français, et maintenant une page de western typiquement hollywwodienne, sauf que le cadavre a disparu. Envolé ! Ni vu ni connu. Juste une jolie jolie rumeur pour unir le monde autour de la grande menace du siècle, au cas où il l'aurait oubliée. Coup double: On distrait, on occupe, et... on fait oublier au peuple ses malheurs, on détourne son attention des VRAIS problèmes du moment. Avec encore et toujours une préoccupation : Bonnes gens, les auteurs de vos malheurs ne sont pas tout enhaut, mais près de vous, très près de vous ! Du boulot pour Marine Le Pen qui a besoin d'arguments pour faire parler d'elle et pour gagner les coeurs des citoyens désabusés. Et pour tous les populistes qui, à travers le monde, assoient leur popularité sur la prétendue menace des Musulmans. 

 

La "crise" est là, et bien là. Et pendant que les Parlements abrogent toutes les lois protectrices, les unes après les autres, pendant qu'on privatise tout et qu'on programme l'austérité pour les peuples, via les Strauss-Kahn ou les Ouattara du FMI, ou tout simplement pendant que, dans une extrême discrétion, on met en place le Codex Alimentarius qui achèvera de nous ruiner la santé, voici une jolie page de Far-West. Il s'agit, bonnes gens, de détourner notre attention des questions essentielles et des auteurs de nos malheurs.

 

Tous unis pour résister au Nouvel Ordre Mondial anglo-saxon ! C'est ce que je ne cesse de réclamer. Mais là, justement, les Médias courtisans nous disent, eux : "Tous unis, tous soudés contre le terrorisme... islamiste !". Et le terrorisme d'Etat, alors ?

 

D'autres buts ? Bien sûr. Obama prépare sa réélection. Et d'autres guerres pour mériter son prix Nobel. Tous unis sous la bannière américaine contre les terroristes, continuons les glorieuses aventures impériales à travers le monde ! C'est du spectacle, de l'émotion, de l'information, et pendant ce temps les Patrons de multinationales ou de Médias scélérats s'en mettent plein les poches. Tant pis pour les ruines, les blessés, les morts, les orphelins, les veuves... et les futurs malformés.

 

Il faut justifier les prochaines guerres, au Pakistan, en Syrie ou ailleurs ! Amis Lecteurs, la guerre contre le terrorisme est relancée ! Eclipsée par le foot ou par les mariages royaux, elle prenait du plomb dans l'aile. Voilà de quoi la raviver, images du 11/9 et portraits de Ben Laden à l'appui ! Et alors quoi, vous trouvez qu'il n'y a pas trop de guerres ?? Mais voyons, il n'y en a jamais trop contre les méchants terroristes qui infestent la planète ! Hein, vous trouvez qu'on n'a rien à faire en Afghanistan ou en Afrique ? Mais bonnes gens, nous protégeons vos libertés ! (Il y a de quoi faire, on est en train de les perdre toutes les unes après les autres). Nous protégeons les civils ! (Mais pas au Bahrein !).

 

Allez, l'industrie de l'armement, qui est celle qui rapporte le plus à nos gentils dirigeants, a encore de beaux jours devant elle ! D'ailleurs, on annonce déjà que la guerre contre le terrorisme doit continuer, plus que jamais. Par exemple, Shimon Peres, qui ne manque pas une occasion de l'ouvrir, nous dit : "Le monde sera MEILLEUR sans terrorisme ! Mais cela ne signifie pas la fin du terrorisme, de tous les dangers !"

 

Puisqu'on nous le dit... Ils sont si sincères, nos dirigeants !

 

Et maintenant que Ben Laden a disparu, et sans laisser la moindre trace svp, si on traduisait devant la Cour Pénale Internationale les vrais auteurs des malheurs des peuples ? 

 

Et si la vraie guerre était celle... contre le terrorisme d'Etat ?

 

Il est temps, enfin, de ne pas se tromper de cible...

 

Eva R-sistons

 

//r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Ben Laden, Afgahnistan, Obama, Pakistan, Iran, Irak, Cour Pénale Internationale, Mme Bhutto, terrorisme, Shimon Peres, 11/9, Bahrein, Médias, FMI, 11/9, Ouattara, Strauss-Kahn, Codex Alimentarius, Bush, CIA, Musulmans, Jackson, Diana, Kennedy, terrorisme d'Etat, Finance, guerre, multinationale, Prix Nobel..

 

//www.monpanierdeletchis.fr/wordpress/wp-content/uploads/040913_ben_laden.jpg

//www.monpanierdeletchis.fr/wordpress/wp-content/uploads/040913_ben_laden.jpg

 

 Ben Laden est mort en décembre 2001, selon des vétérans américains + vidéos

 A l'heure où, une nouvelle fois, ressurgit le grand méchant loup (Ben Laden menace la France pour sa politique afghane), nous republions  cet article paru voici  le 27 octobre 2010, enrichi de deux vidéos:

- L'une de Benazir Bhutto qui annonçait la mort de Ben Laden un mois avant son propre assassinat

- L'autre, extraite d'un débat avec le géopolitologue Gérard Challiand qui affirme la même chose.

Gordon Duff: les États-Unis reconnaissent ouvertement que Ben Laden est mort depuis longtemps.

 Gordon Duff, un ancien Marine US parle de sa honte et du déshonneur qu’ont représenté pour lui, et représentent encore aujourd’hui, les continuelles évocations par Bush et maintenant par Obama, de l’ennemi public numéro un, Oussama Ben Laden. Il revient sur le gâchis innommable de cette guerre faite au nom d’un simulacre de chasse à l’homme, puisque les administrations américaines successives, les Services Secrets et tant d’autres personnes même bien moins informées savent depuis longtemps que ben Laden est mort en décembre 2001 après avoir toujours nié être l’organisateur des attentats du 11-Septembre.



Gordon Duff


Des années de mensonge : les États-Unis reconnaissent ouvertement que Ben Laden est mort depuis longtemps.

par Gordon Duff, Veterans Today, le 5 décembre 2009

Ben Laden absent du rapport de McChrystal et du discours d’Obama: "La traque de ben Laden", une honte nationale.

Il y a des années que le commentateur conservateur, l’ancien Colonel de Marine Bob Pappas, explique que Ben Laden est mort à Tora Bora et que l’affirmation du Sénateur Kerry selon laquelle Ben Laden a pu fuir avec l’aide de Bush est un mensonge. Nous savons maintenant que Pappas voyait juste. Entendre la Secrétaire d’État Clinton lors de son passage au Pakistan parler de Ben Laden était terriblement embarrassant. Ben Laden est mort le 13 décembre 2001 et maintenant enfin, Obama, McChrystal, Cheney, et tous ceux qui ne sont pas complètement stupides finissent par avouer ce qu’ils savaient depuis des années.

Cependant, puisque nous avons perdu entre 200 et 300 hommes au sein de nos meilleures troupes d’opérations spéciales alors que nous savions Ben Laden mort, quelqu’un va-t-il pour autant passer derrière les barreaux ? Et vu que nous avons dépensé 200 millions de dollars pour ces "Special Ops" à la recherche d’un homme dont on savait qu’il était mort, qui donc ira en prison pour cela ? Bush, Rumsfeld et Cheney, pour des raisons que l’on sait maintenant d’ordre POLITIQUE, parlaient continuellement d’un homme qu’ils savaient décédé, mais qui ira en prison pour cela ? Pourquoi en 2004, des vidéos qui s’avérèrent contrefaites ont-elles été brandies comme des preuves issues du Renseignement pour faire basculer des élections [américaines] à l’issue incertaine ?  C’est un acte criminel, s’il en fut.

En 66 pages, le Général Stanley McChrystal ne mentionne pas une seule fois Oussama Ben Laden. Il n’y en a que pour "le Mollah Omar" à présent. Lors de son intervention à West Point, le Président Obama n’a jamais mentionné Oussama Ben Laden non plus. Pour le Colonel Pappas, c’est très clair : le vice-président Cheney "a laissé tomber" Ben Laden il y a longtemps. Ce dernier a été tué par des soldats américains il y a plusieurs années.

L’Amérique sait qu’Oussama Ben Laden est mort le 13 décembre 2001. Après cette date, son nom a servi moins à unir l’Amérique qu’à la diviser, à piper les dés. Une fois le cas de Ben Laden réglé, nous aurions pu commencer la reconstruction d’une Nation légitime en Afghanistan, au lieu d’affronter une insurrection sans fin que nous avons nous-mêmes inventée.

Sans une politique intoxiquée par de fausses informations nous aurions pu apporter une solution diplomatique pour l’Afghanistan dès 2002, ce que nous nous refusons à faire encore aujourd’hui, et investir l’argent dans la reconstruction du pays. Cette dépense-là représente 5 cents sur un dollar, comparé à ce que nous dépensons dans une guerre contre un ennemi que nous avons nous-mêmes créé en exploitant son ignorance

Le mensonge concernant Ben Laden est un des actes les plus honteux jamais commis contre le peuple américain. Nous ne savons même pas s’il était vraiment notre ennemi. En tout cas, il n’a jamais été le personnage dépeint par Bush et Cheney. En fait, les familles Bush et Ben Laden ont toujours été proches, et cela, depuis des années.

Quel genre d’homme était Oussama Ben Laden ? L’allié des Américains contre la Russie, fils d’une riche famille saoudienne, il s’est rendu en Afghanistan pour aider les Afghans à défendre leur liberté. L’Amérique l’a alors célébré comme un héros. Les transcriptions des propos du véritable Ben Laden le montrent beaucoup plus modéré que nous le prétendons, fâché contre Israël et contre le gouvernement américain, mais n’affichant aucune colère envers les Américains et ne proférant aucune des menaces alléguées. Tout cela appartient au domaine public, pour qui souhaite s’informer.

Dans quelle mesure la tragédie de l’Amérique est-elle liée au destin de ces deux enfants de familles fortunées, longtemps liées par l’argent et l’amitié, les clans Bush et Ben Laden ?

L’un des deux fils est mort au milieu de montagnes éloignées de tout, l’autre vit dans une banlieue de Dallas espérant que personne ne soit envoyé pour venir le chercher. L’un est vétéran de combat, l’autre n’a jamais montré de courage si ce n’est depuis son confortable bureau sécurisé. L’Islam a pu voir en Ben Laden un grand leader. À présent on l’a pratiquement oublié.

Qu’a décidé l’Amérique à propos de Bush ?

Nous le savons : Ben Laden a toujours nié être impliqué dans les attentats du 11 Septembre pour lesquels en réalité il n’a jamais été inculpé. Non seulement quand il était encore en vie a-t-il nié y avoir participé, mais il l’a fait à quatre reprises, et en condamnant vigoureusement ceux qui ont perpétré ces attaques.

Cela est du ressort du domaine public, enfin public dans tous les pays sauf le nôtre. Au lieu de cela, nous avons fabriqué des films et payé des acteurs qui devaient ressembler plus ou moins à Ben Laden, lesquels acteurs ont contredit les déclarations connues de Ben Laden, jouant Ben Laden longtemps après sa mort.

Ces vidéos ont servi à justifier des budgets, des lois répressives, la torture et le vol pur et simple.

Pendant des années, nous avons reproché au gouvernement pakistanais de ne pas pourchasser un individu que tous savaient mort. Dès le 15 décembre 2001 au Pakistan, les journaux font état de sa mort. Comment pensez-vous que notre allié se soit senti alors qu’il se faisait continuellement tirer l’oreille après ses échecs répétés à capturer et à livrer quelqu’un qui n’existait plus ?

Quel effet pensez-vous que cela a pu avoir sur la crédibilité de l’Amérique au Pakistan et dans tout le monde musulman ? Étions-nous vus comme des criminels, des menteurs ou simplement comme des imbéciles ? Qu’est-ce qui vaut mieux ?

Cela aussi est une trahison.

Dans quelle mesure la mort de Ben Laden, la défaite et l’annihilation de la capacité de nuisance d’Al-Qaïda influeront-elles sur les évaluations du Renseignement, partiellement basées sur l’activité de Ben Laden, mais aussi d’Al-Qaïda en Irak qui non seulement n’a jamais existé, mais que l’on savait par ailleurs parfaitement impossible ?

Combien d’"experts du Pentagone" sont coupables de ces crimes, tous ces officiers retraités qui ont vendu leur honneur en nous envoyant en guerre pour ce que l’on sait maintenant être un très sale tour de politique intérieure, sans rapport avec la sécurité nationale ?

Je ne suis pas toujours d’accord sur tout avec le Colonel Pappas. Je crois que son engagement politique a parfois tendance à obscurcir son jugement. Cependant, si nous sommes d’accord en ce qui concerne Ben Laden, nous ne le sommes pas sur ce que cela signifie. D’après moi, envoyer des hommes se faire tuer au front en se basant sur un mensonge est une trahison.

Falsifier des renseignements militaires secrets et dépenser des milliards de dollars pour des opérations militaires inutiles est une abomination. Pensez-y: c’est pure folie que de donner ces milliards pour des contrats à ses amis du Parti républicain afin d’aller remplir les caisses de campagne, et tout cela à partir de renseignements falsifiés. Cela s’est fait pendant des années.

Nous avons passé huit ans à poursuivre un mort, dépensant des milliards, envoyant des agents du FBI, de la C.I.A., des Forces spéciales de nageurs de combat de l’US Navy, des Unités de reconnaissance de la Navy, des Unités de Forces spéciales, dont beaucoup y ont laissé la vie, payant le prix d’une campagne politique visant à faire accepter l’explosion de la dette du pays, à enrichir une bande de copains du même bord et des profiteurs de guerre, et à faire applaudir une clique de fanfarons au Pentagone et leurs planqués de patrons à la Maison Blanche.

Combien de lois passées grâce à un mort ?

Combien de centaines de personnes torturées pour rechercher un mort ?

Combien de morts pour rechercher un mort ?

Combien de milliards dépensés à poursuivre un mort ?

Chaque fois que Bush, Cheney ou Rumsfeld se sont tenus devant des soldats et ont parlé de la traque du défunt Ben Laden, ce fut une honte, un déshonneur. Mentir aux hommes et aux femmes qui mettent leur vie en jeu n’est pas une plaisanterie.

Qui donc va répondre aux familles qui ont perdu un proche à cause de ces calculs politiques et financiers cachés derrière le prétexte de la traque de Ben Laden ?


traduit par C.Doure pour ReOpenNews


Note ReOpenNews : Gordon Duff est un ancien soldat des Marines, et désormais principal éditorialste sur le site Veterans Today :

//www.veteranstoday.com

Source: //www.reopen911.info décembre, 2009   22

Url de cet article:

 //www.internationalnews.fr/article-les-veterans-us-ben-laden-est-mort-en-decembre-2001-59811062.html

Lire aussi:

Eric Laurent: « Ben Laden n'a jamais revendiqué les attentats » (31' 30)The Death of bin Ladenism (New York Times 2002)

FOX News Report: Bin Laden Already Dead (dec 2001)

The Fake bin Laden Audio Tape

Benazir Bhutto says Osama is dead

Bhutto’s assassination: who gains? By f. Willam engdahl

Ambitions anglo-américaines derrière l'assassinat de bhutto

Pakistan: behind the assassination of benazir bhutto

The destabilization of pakistan, by michel chossudovsky

(//whatreallyhappened.com/WRHARTICLES/osama_dead.php)


Telegraph, 12/28/2001

 

La vidéo de la déclaration de Mme Bhutto ici :

 

 Par Eva R-sistons - Publié dans : Rétablir la vérité -  



02/05/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres