PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Ministère de la genèse et des spores

//www.vieux-jade.com/article-ministere-de-la-genese-et-des-spores-64991867.html

 

D'après une information reçue à mon PC, le lundi 17 janvier, sur France 2, pour ceux qui ont encore une boîte à immondices, dans le fumier il y aura (peut-être) une perle à 22 heures.

 

//www.programme-tv.net/programme/culture-infos/r4983-complement-d-enquete/2565672-sexe-drogue-et-dependance-comment-decrocher/

 

Il s'agit (manifestement entre autres choses) d'un reportage sur le sevrage des drogues par l'ingestion d'ayahuasca au centre Takiwasi, au Pérou, méthode inventée par Jacques Mabit.

 

Évidemment, les vertueux gardiens de notre chère prison l'ont emmené, lui ou certains de ses proches, en justice en 2005, comme un vulgaire traficant. Non lieu.

 

On sait que le LSD a été utilisé avec succès comme thérapie de l'alcoolisme et de l'héroïnomanie, ainsi que de la douleur, de l'anxiété et de la dépression des patients cancéreux en fin de vie (Ouiqui).

 

Mais qu'importe ? La vilaine médiocrité ne désarme pas. L'abbé Prout, chevalier de la légion des donneurs pour services rendus à la société des gardiens de prison, dans le but de préserver la mauvaise foi estampillée nous fait l'inventaire de ses affreuses terreurs intimes, de sa jalousie et de la haine qui l'anime. Ce torchon répugnant est digne de la grande inquisition, pas de doute. Je vous jure à grand renfort d'eau bénite que c'est pas catholique, ma pov'dame. D'ailleurs, il s'appelle ma bitte. Un hasard ? Mon cul ! 

 

Pour moi, ce serait plutôt rassurant que les curés crachent l'anathème. Par définition, quand ils aboient, c'est qu'il y a une vraie porte. Zont pas le cul bien propre, les catholiques. Sentent encore le bûcher. Encore des cendres et du sang sur les godasses. Les drogués, y aurait que les cathos qui savent s'en occuper. Quand j'y comprends rien, je brûle. D'ailleurs, c'est incroyable les résultats qu'ils obtiennent.

 

 

 

Une preuve ? De tous ces pauvres drogués de Cathares, aucun n'a rechuté.

 

Enfin, regardez le film, vous verrez bien.

 

Si d'aventure une bonne âme veut copier ce bout de téloche sur dvd et me l'envoyer, je lui en serai reconnaissant. A moins tout simplement qu'il y ait moyen de voir ça sur l'ordi ?

 

Plutôt que demander l'avis des suppôts de Satan qui ont cramé tous les esprits libres depuis au moins 2000 ans, je vous conseille - si vous le trouvez, car il est épuisé (merci à ma marraine la fée qui me l'a prêté) - de lire ce splendide livre de Terence McKenna  "La nourriture des dieux".

 

Dont voici pour vous faire saliver un texte remarquable, traduit par Dominique Guillet :

 

“Je suis vieux, plus vieux que l'émergence de la pensée dans votre espèce, qui est cinquante fois plus vieille que votre histoire. Bien que je sois sur terre depuis des temps immémoriaux, je viens des étoiles. Ma demeure n'est pas une planète unique, car une pléthore de mondes éparpillés dans le disque étincelant de la galaxie possèdent des conditions qui confèrent à mes spores une opportunité de vivre. Le champignon que vous voyez est la partie de mon corps qui se donne aux frissons du sexe et aux bains de soleil; mon corps véritable est un fin réseau de fibres qui croissent dans le sol. Ces réseaux peuvent couvrir des hectares et ils possèdent plus de connexions que n'en contient le cerveau humain.

Mon réseau mycélial est quasiment immortel: seules l'intoxication soudaine d'une planète ou l'explosion de son étoile mère peuvent m'éradiquer. Par des voies impossibles à expliquer, en raison de certaines méconceptions dans votre modèle de la réalité, tous mes réseaux mycéliaux dans la galaxie sont en communication supraluminique au travers de l'espace et du temps.

Le corps mycélial est tout aussi fragile qu'une toile d'araignée mais la mémoire et l'hypermental collectifs constituent une immense archive historique de l'aventure de l'intelligence en évolution sur de multiples mondes de notre essaim en spirale étoilée. L'espace, voyez-vous, est un vaste océan pour ces formes de vie robuste qui ont la capacité de se reproduire à partir de spores car ceux-ci sont recouverts de la substance organique la plus dure jamais connue.

Au travers des éons de l'espace et du temps, dérivent de nombreuses formes de vie sporulantes en animation suspendue durant des millions d'années jusqu'à leur rencontre avec un environnement adéquat. Peu d'espèces sont ainsi mentalisées; moi-même, et des proches parents récemment évolués, avons atteint un mode d'hyper-communication et de capacité mémorielle qui nous place en position de tête dans la communauté de l'intelligence galactique. Le mode d'opération de l'hyper-communication est un secret qui ne sera pas confié sans garanties aux humains.

Mais les moyens devraient être évidents: c'est la présence de la psilocybine et de la psilocine dans les voies biosynthétiques de mon corps vivant qui m'ouvrent, ainsi qu'à mes symbiotes, les écrans de vision vers de nombreux mondes. Vous, en tant qu'individu et en tant qu'espèce Homo sapiens, vous êtes à la veille d'établir une relation symbiotique avec mon matériel génétique qui, éventuellement, va conduire l'humanité et la terre vers la communauté galactique des civilisations supérieures.

Comme il ne vous est pas aisé de reconnaître d'autres types d'intelligence autour de vous, vos théories les plus avancées en matière de politique et de société n'ont pas dépassé la notion de collectivisme. Mais au-delà de la cohésion des membres d'une espèce en un organisme social unique, il existe des possibilités évolutives plus riches et même plus baroques. La symbiose en est une. La symbiose est une relation de dépendance mutuelle et de bénéfices positifs pour les deux espèces associées.

Les relations symbiotiques entre moi-même et des formes civilisées d'animaux supérieurs ont été établies de nombreuses fois et en de nombreux espaces au fil des longues périodes de mon développement. Ces relations ont été mutuellement bénéfiques; au sein de ma mémoire repose la connaissance relative aux vaisseaux supraluminiques et à leur mode de construction. J'échangerai cette connaissance contre un ticket gratuit vers de nouveaux mondes gravitant autour de soleils plus jeunes et plus stables que le vôtre.

Afin de me garantir une existence éternelle dans le cours de la longue rivière du temps cosmique, j'ai très souvent proposé cet échange à des êtres supérieurs et je me suis ainsi répandu dans toute la galaxie au fils de longs millénaires.

Un réseau mycélial n'a pas d'organes pour mouvoir le monde, pas de mains; mais les animaux supérieurs, possédant des capacités de manipulation, peuvent contracter une alliance avec la connaissance galactique qui repose en moi-même et s'ils agissent de bonne foi, ils seront ainsi capables de retourner, en compagnie de leurs humbles champignons instructeurs, vers les millions de mondes dont tous les citoyens de notre essaim galactique sont les héritiers".



15/01/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres