PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Manque d’eau potable, un casse tête pour les habitants

Manque d’eau potable, un casse tête pour les habitants

20 mai 2010 par Joy, Leki ya Bukavu Lu 131 fois Aucun commentaire Envoyer par E-mail

Manque d’eau potable, un casse tête pour les habitants

Preuve que le développement est loin d’être une réalité au Congo Démocratique : en plein 21è siècle, les habitants d’une grande ville comme Bukavu doivent encore se mettre à la queue leu leu pour avoir de l’eau potable.

A Bukavu, dans le quartier Funu et Cimpunda  en commune de Kadutu et dans le quartier Fariala en commune de Bagira, la réalité est telle que décrite par nos photos ci-dessus.

Les habitants doivent se réveiller à 5 heures du matin chaque jour pour accéder en premier au puits d’eau.  « Le monde appartient au plus rapide », s’exclame Papy, un jeune écolier en vacances. « Si nous arrivons après 6 heures du matin, nous devons attendre une ou deux heures pour avoir l’eau. En période de  cours, ça pose vraiment problème. »

Jeunes et vieux, tous veulent avoir de  l’eau et à n’importe quel prix. En bons spécialistes de la débrouille, certains militaires qui vivent dans ces quartiers se pointent à 4h30 et font payer Cinquante francs congolais pour un bidon d’eau puisé.

Et pourtant, ces sources ont été construites par des ONG internationales tels qu’International Rescue Commitee (IRC), GTZ ou encore Acted, pour aider tant soit peu les habitants.

Ces chers militaires justifient leur geste par la nécessité de maintenir l’ordre, avec au passage quelques rackets…

Que vive l’armée républicaine, garante de la sécurité de la population et de leurs biens…



21/05/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres