© PA
Le commissaire adjoint de la police métropolitaine, Stephen Kavanagh, a dit que l'utilisation de balles réelles contre les émeutiers violents serait envisagée.

Pour le moment, Scotland Yard écarte l'éventualité d'une intervention de l'armée, pour faire face à la violence. Quelque 16.000 éléments de la police se déploient, dans la nuit de mardi à mercredi, pour tenter de contenir les violentes émeutes qui se sont emparées de plusieurs quartiers de Londres.

Le Premier ministre David Cameron a promis de rétablir l'ordre. Il a convoqué le parlement, qui revient en session extraordinaire, jeudi, pour répondre "aux scènes révoltantes". Plus de 650 personnes ont été arrêtées, à Londres et Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, après les violentes émeutes de ces derniers jours, a annoncé, mardi, la police britannique. 525 personnes ont été interpellées, dans la capitale britannique, où les cellules, dans les commissariats, sont pleines à craquer, après trois nuits de violences consécutives, selon le dernier bilan, fourni, par Scotland Yard.