PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Loi martiale ??

Loi martiale ?


Grippe A : l’alerte maximale envisagée en France

La décision de passer au niveau 6 pourrait être prise prochainement. Le Figaro fait le tour des mesures qui pourraient être appliquées.

Lundi, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a évoqué la possibilité que la France passe bientôt au niveau 6 du plan de pandémie grippale. Dix nouveaux décès ont été enregistrés depuis vendredi, « avec des personnes qui pour la plupart n’avaient ni facteur de risque, ni problème particulier ». Mme Bachelot s’est empressée toutefois de rappeler que ce plan a été imaginé au moment de la grippe aviaire et qu’il constitue avant tout une « boîte à outils ». « Il y a des outils dans le niveau 6 qui peuvent d’ores et déjà être utilisés, par exemple l’interdiction des rassemblements. Mais ça ne veut pas dire qu’on (les) utilisera forcément tous », a-t-elle expliqué sur RMC. « La décision de passer au niveau 6 est envisagée mais pas pour demain », expliquait de son côté Didier Houssin, directeur général de la santé. En France métropolitaine, 2 762 000 personnes ont été touchées par la grippe A. On dénombre 86 décès (plus 28 dans les collectivités d’outre-mer), 305 cas graves dont 101 sont encore en réanimation parmi lesquels 20 % d’enfants de moins de 15 ans.

 » Ce que prévoit le niveau 6 :

Le ministère de l’Intérieur à la tête des opérations

Le passage au niveau 6 pourrait amener des changements dans l’organigramme de la gestion de la pandémie. Le ministère de l’Intérieur pourrait prendre la main et être appelé à piloter les nouvelles mesures, ces dernières étant toujours décidées dans le cadre de la cellule interministérielle de crise. La Place Bauveau serait également chargée de coordonner les actions conduites au niveau départemental et municipal.

Rassemblements, réunions publiques et déplacements limités

Le plan prévoit toute une série de mesures barrières visant à freiner et à limiter l’extension de la pandémie. Est citée en priorité la fermeture des crèches, des établissements d’enseignement et de formation, des internats et des centres d’accueil de mineurs. Des mesures indispensables dont l’efficacité est démontrée pour limiter la contagion lors d’épidémies grippales, selon les rédacteurs du plan. L’interruption ou la réduction de certains transports locaux, lieux potentiels de transmission du virus, est également indiquée. Les spectacles, les rencontres sportives, les foires et salons ainsi que les rassemblements festifs pourraient eux aussi être suspendus. Ce type de décision s’inscrirait dans une vraie perspective de santé publique à la différence des récents reports de match de foot motivés avant tout par le fait que plusieurs footballeurs étaient infectés par le virus H1N1. Le plan envisage la suspension de la distribution de documents publicitaires par porteurs.

Visites et accès limités à certains lieux publics

Le plan évoque la possibilité de restreindre les visites et les accès aux établissements hospitaliers, aux maisons de retraite, aux prisons et aux établissements sociaux et médico-sociaux.

Mesures d’isolement et port de masques

Les opérations de vaccination des dernières semaines ont éclipsé plusieurs mesures d’hygiène qui avaient été abondamment évoquées au début de l’épidémie. Le passage au niveau 6 pourrait remettre à l’ordre du jour le port de protections respiratoires par les personnels de santé ou le port du masque chirurgical par les personnes indemnes dans les espaces publics qui pourrait être rendu obligatoire dans certains lieux.

Distribution de sacs plastiques à lien pour les déchets des malades

Le plan tient par certains côtés du catalogue à la Prévert. « Les Français ont l’habitude de construire des cathédrales technocratiques et d’essayer de faire rentrer la réalité des choses dans des mesures administratives », ironisait Roselyne Bachelot lundi sur RMC. Exemple, quelques lignes après avoir évoqué la mise en place du contrôle des prix qui pourrait être décidée sur proposition du ministre des Finances, le plan envisage de déroger aux prescriptions techniques applicables aux véhicules funéraires et, en cas de pénurie, de distribuer des sacs plastiques à lien pour les déchets des malades à domicile.







01/12/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres