PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

L’Iran, Osama et la Russie : le front uni anglo-israëlien

L’Iran, Osama et la Russie : le front uni anglo-israëlien

Par JP, 4 mai 2010 14 h 28 min

L'art de relativiserOn peut toujours compter sur Fox News pour se faire la meneuse de claques de l’establishment pro-guerre au pays de l’Oncle Sam (et dans l’empire anglo-américain en général); cette dernière « nouvelle » de la chaîne médiatique de Rupert Murdoch rapporte que Osama bin Laden serait toujours vivant et se cacherait… en Iran! Un extrait (emphase rajoutée):

The idea that Bin Laden is in Iran got a strong boost recently with the premiere of a documentary called “Feathered Cocaine.”  In it, Alan Parrot, the film’s subject and one of the world’s foremost falconers, makes a case that Bin Laden, an avid falcon hunter, has been living comfortably in Iran since at least 2003 and continues to pursue the sport relatively freely. He is relaxed, healthy and, according to the film, very comfortable.
[...]
Parrot, who was once the chief falconer for the Shah of Iran and who has worked for the royal families of Saudi Arabia and the United Arab Emirates, still has extensive contacts in Iran and the falcon world. One of those contacts, described as a warlord from the north of Iran and disguised in a balaclava, reveals in the film that he has met Bin Laden six times on hunting trips inside Iran since March 2003.

The idea that Bin Laden is in Iran got a strong boost recently with the premiere of a documentary called “Feathered Cocaine.”  In it, Alan Parrot, the film’s subject and one of the world’s foremost falconers, makes a case that Bin Laden, an avid falcon hunter, has been living comfortably in Iran since at least 2003 and continues to pursue the sport relatively freely. He is relaxed, healthy and, according to the film, very comfortable.

[...]

Parrot, who was once the chief falconer for the Shah of Iran and who has worked for the royal families of Saudi Arabia and the United Arab Emirates, still has extensive contacts in Iran and the falcon world. One of those contacts, described as a warlord from the north of Iran and disguised in a balaclava, reveals in the film that he has met Bin Laden six times on hunting trips inside Iran since March 2003.

Donc, un rapport impossible à vérifier de manière indépendante par un fauconnier, obtenu de la bouche d’un contact anonyme, est assez pour faire vibrer les tambours de guerre de la chaîne du milliardaire Australien tout en présentant cette « nouvelle » sur la page frontispice de son site? Hmm, pas fort.

Osama bin Laden est presque assurément déjà mort; soit il a été tué par les bombardements américains à Tora Bora en décembre 2001, soit il a succombé à une maladie quelconque… soit il a été tué par Omar Sheikh (agent du MI6 et lié aux services de renseignement pakistanais), du moins selon les dires Benazir Bhutto, tels qu’entendus à l’émission de David Frost quelques semaines avant d’elle-même être tuée :

Qui a le plus à gagner dans cette propagande de guerre? L’empire mondial anglo-américain et son parasite israëlien, toujours dans une optique de guerre froide qui ne sait jamais réellement terminée (tel que mentionnée dans un article précédent). Un article sur mondialisation.ca démontre bien ce fait. Un extrait:

La secrétaire d’État, Hillary Clinton, affirmait mardi dernier que le gouvernement Obama pourrait réexaminer ses projets de système de défense antimissile en Europe si l’Iran mettait fin à ce que les officiels américains considèrent comme une volonté de d’acquérir des armes nucléaires.

Il s’agissait là d’un ultimatum adressé directement à la Russie : « Aidez-nous à intimider l’Iran ou nous installerons nos missiles à votre frontière. » Là encore, la vrai question est la suivante : « Si le système de défense antimissile européen vise à empêcher les ogives nucléaires iraniennes d’atteindre les États-Unis, pourquoi les place-t-on en Pologne plutôt qu’en Allemagne, au Royaume Uni ou en France ? Ou en Islande ? Ou encore au Canada ? De toute évidence, le système de défense antimissile européen en Pologne menace la Russie et c’est pourquoi il est devenu un jeton de négociation dans la joute géopolitique pour le Moyen-Orient et le Caucase. Hillary (qui possède vraisemblablement une expérience considérable en politique) l’a finalement admis.

Le roulement de tambours continue face à l’Iran, ce n’est qu’une question de temps avant le déclanchement des hostilités.



09/05/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres