PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Libye (comme Côte d'Ivoire): Les coulisses. Aux antipodes des versions des Médias

Superbe commentaire qu'on m'a envoyé

(qui résume tout): L'arière-plan des événements :

 

Prendre du recul, par rapport aux évènements immédiats, c’est percevoir nettement les deux politiques convergentes de la nomenklatura de l’Empire. Prenant en tenaille l’Humanité, avec le support de ses énormes moyens technologiques : militaires, instruments financiers et monétaires, propagande/NTIC (avec ses sous-produits : désinformation & abrutissement). Accentuées, dans une accélération vertigineuse, par l’absence d’un « Monde Multipolaire », depuis 1989…

 

L’une, celle de la prédation des richesses, ressources, patrimoines, des peuples et pays qu’il asservit dans un néocolonialisme implacable, assisté des régimes qu’il se choisit.

 

Dans la négation d’un Droit International privilégiant la négociation, la concertation, la coopération, la paix, en lieu et place de la violence du langage et de l’action : diabolisation - sanction – bombardement – destruction - pillage.

 

La France en donne le plus récent et cynique exemple en Côte d’Ivoire. Pillée depuis des décennies, sans discontinuer, quels que soient les partis au gouvernement français, jusqu’à ses services publics (entièrement privatisés pour le compte des groupes français), son transport maritime, son commerce extérieur, etc. A présent, précipitée dans la guerre civile parce que Gbagbo exprimait des velléités de changer de « parrain ».... (Note d'eva: Chinois, en remplacement. Exactement comme pour Gbabgo, voir précédent article)

 

L’autre, celle de la spoliation de ses propres concitoyens dans le détournement de la richesse nationale au seul profit de la caste au pouvoir.

 

Abyssale régression de l’Empire, tous pays occidentaux confondus, dans un régime archaïque, qui est celui de la Ploutocratie, le gouvernement des riches pour les riches (dont les revenus ont augmenté de 25 % en moyenne l’an passé), avec ses seconds couteaux, ses mandarins, ses courtisans et sa domesticité.

 

En interaction avec l’affaissement de la philosophie et de l’éthique (cf. les intellectuels réactionnaires), de la justice sociale et économique (démantèlement de tous les systèmes de redistribution de la richesse collective dans la solidarité), des libertés publiques (paranoïa sécuritaire).

 

Avec, en corollaire, le développement exponentiel de la corruption à haut niveau via les paradis fiscaux : poids déterminant, dans le formatage de nos législations (ou absence de législations…) y compris européennes, des lobbies de l’armement, de la finance, de la grande distribution, de l’industrie chimie-pharmacie, de l’industrie de l’addiction (alcool-tabac-jeu), etc.

 

Evidemment, par ses excès, ce système inique porte en lui-même son inéluctable destruction, ne serait-ce que par effet d’entropie. Le problème c’est qu’il est adossé à un complexe militaro-industriel démesuré, prêt à tous les extrêmes pour ne pas perdre son rôle dominateur… Comme dans un jeu de l’Oie mortifère, pourra-t-on éviter la case « Guerre Mondiale » avant la refondation de nos sytèmes de gestion collective fondés sur un Contrat Social entre citoyens, ou devra-t-on y passer ?...

 

Apparaît, en filigrane, l’incapacité de nos institutions à générer des gouvernements conscients de ces enjeux. Ne sont au pouvoir que des personnalités aux pathologies mégalomaniaques et paranoïaques évidentes. Se cooptant dans les chamailleries de leurs egos délirants, niant la réalité dans le mensonge et le cynisme, pour la satisfaction urgente de leur narcissisme...

 

Nous sommes encore dans la préhistoire de l’Humanité…

 

Ce qui ne doit pas pour autant nous empêcher, du haut de notre arbre, en bon bonobo de lutter pour un monde meilleur !...

 

Amitiés 

 

http://stanechy.over-blog.com/article-bellicisme-imperial-canonniere-mensonge-et-video-70426194-comments.html#anchorComment

 

 Début du texte commenté :

 

Dupés. Bernés. Floués.

 

Reconnaissons-le.

 

Encore une fois, l’opinion publique conditionnée, tétanisée, dans son écrasante majorité, a foncé tête baissée dans le panneau. Avec une remarquable maestria, une foudroyante réactivité, la propagande de l’Empire a su faire assimiler son agression coloniale en Libye à la “protection” d’une révolte populaire semblable à celles de la Tunisie ou de l’Egypte.

 

Car, il n’y a pas plus de volonté de protéger le peuple Libyen par les Occidentaux qu’il n’y a eu de massacres de population libyenne par son dictateur. Ainsi qu’en témoignaient les réactions des premiers “expatriés européens” à leur descente d’avion, devant micros et caméras. Témoignages rapidement occultés, par la suite…

 

Soulignant que jamais ne s’étaient produites des manifestations réunissant toutes les couches sociales, avec femmes et enfants, sur une place publique, face à une présence massive et violente de forces de répression, comme Egyptiens et Tunisiens en avaient longuement vécu l’expérience et partagé l’émotion.

 

La Libye reste avant tout une société tribale où chacun bénéficie de la protection de son clan.(..)

Par Eva R-sistons - Publié dans : Crises dûes à l'Occident


19/04/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres