PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Les tirs et les larmes

Les tirs et les larmes

Gilad ATZMON

Ecoutez ça. Ce n’est pas une blague, et pas une satire non plus. C’est authentique presque autant que pitoyable. Le site israélien Ynet vient d’annoncer que les images des commandos israéliens capturés qui ont été publiées dans les journaux turcs avaient rouvert « des plaies anciennes parmi ces commandos israéliens qui avaient vécu des circonstances similaires. Jusqu’à présent, au moins quatre membres de commandos ont fait état d’une dégradation de leur santé (mentale) ».

Alors que le reste du monde est scandalisé et furieux devant les images de ces commandos de la marine israélienne en train d’exécuter des militants pacifistes de sang froid, les Israéliens, eux, se plaignent, semble-t-il, de leur nouveau traumatisme imaginaire.

Ynet explique : « les images insoutenables de commandos israéliens ligotés et ensanglantés sur le pont du Marmara ont laissé des séquelles graves aux soldats qui ne sont pas retournés au combat depuis plus d’un an. » Apparemment, ces traumatisés sont des soldats qui n’ont même pas participé à l’attaque.

D’abord, permettez-moi de proposer un petit remède à ces « victimes » des commandos israéliens. Sur l’image suivante, ils peuvent voir que l’équipe médicale turque était occupée à soigner, sur le pont inférieur, les soldats qui avaient été légèrement blessés au moment même où leurs camarades exécutaient des militants pour la paix sur les ponts supérieurs. Je veux croire que une fois que les Israéliens auront réalisé que la compassion existe en dehors de leur ghetto hébraïque, ils pourront peut-être même se mettre à ressentir de l’empathie. Mais, là, je suis peut-être un peu trop optimiste.

Ynet a appris qu’au moins quatre commandos d’élite de la marine avaient récemment contacté le Ministère de la Défense pour signaler que les images des soldats blessés qui avaient été diffusées dans les médias avaient engendré une dégradation de leur santé mentale et psychologique. Pas étonnant qu’Israël ait besoin d’autant de bombes atomiques. A voir la façon dont réagissent leurs soldats les plus aguerris devant des images de blessés légers, Israël ferait tout aussi bien d’utiliser son arme suprême contre la prochaine flottille humanitaire pour Gaza.

Un des « membres des commandos souffrants » qui avait été enrôlé dans l’armée l’année dernière et n’avait pas participé à l’assassinat de sang-froid sur le Mavi Marmara raconte qu’il « n’avait pas reçu de formation sur la façon de se comporter dans une situation pareille, ni informé des répercussions possibles », comme par exemple, la perte de sommeil. Le guerrier kasher n’arrive pas à fermer l’œil la nuit. Pas si dramatique, je suppose, à côté des cinq militants pour la paix qui ne verront plus la lumière du jour.

C’est drôle, mais Ynet n’a toujours pas parlé des commandos israéliens traumatisés par le massacre qu’ils ont commis quand ils ont exécuté les militants pour la paix dans les eaux internationales.

Ynet, n’a toujours pas non plus dit si un responsable de la hasbara s’était suicidé après avoir été dénoncé pour avoir truqué et mis en scène les vidéos sur les violences commises sur le Mavi Marmara.

Les Israéliens ne sont peut-être finalement pas si fragiles que ça.

Gilad Atzmon

ORIGINAL
//www.gilad.co.uk/writings/sho...

Taduction : des bassines et du zèle //blog.emceebeulogue.fr/ pour Le Grand Soir



20/06/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres