PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Les tempêtes solaires prévues pour 2012-2013 sont au coeur des préoccupations de la communauté scientique

Les tempêtes solaires prévues pour 2012-2013 sont au coeur des préoccupations de la communauté scientique

 

Les astronomes prédisent qu'une tempête solaire massive va frapper notre planète en 2012, avec une force de 100 millions de bombes à hydrogène!

 

Plusieurs médias américains ont rapporté que la mise en garde de l'éruption solaire de ce mois-ci n'est qu'un prélude à une tempête solaire beaucoup plus importante capable d'anéantir le réseau électrique de toute la planète.

 

La NASA guette cette tempête depuis 2006 et les rapports de cette semaine, aux États-Unis, annoncent que les tempêtes pourraient frapper en 2012.

 

Des tempêtes similaires ont eu lieu en 1859 et 1921 et ont causé un chaos en détruisant les fils télégraphiques et ce, sur une échelle mondiale.  La tempête de 2012 a le potentiel d'être encore plus destructrice.

 

Le consensus général parmi les astronomes est que le pic maximum solaire à venir (entre 2012 et 2013) sera plus violent que dans les 100 dernières années, a déclaré Dave Reneke, professeur d'astronomie et chroniqueur.

 

Une déclaration audacieuse qui doit être prise au sérieux par les compagnies aériennes, les sociétés de communication et tous ceux qui travaillent avec les systèmes de GPS.  Ces tempêtes peuvent même déclencher les disjoncteurs et mettre hors fonction les satellites en orbite, comme cela a déjà été fait cette année, a ajouté Reneke.  " Personne ne sait vraiment quels seront les effets du "solar max" sur la société numérique dont nous dépendons aujourd'hui", a-t-il rajouté.

 

Dr. Richard Fisher, directeur de la division héliophysique de la NASA, a dit à Reneke que la tempête 2012-2013 sera comme un "coup de foudre" entraînant des conséquences catastrophiques pour la santé des populations si des précautions ne sont pas prises maintenant par les services d'urgence et la Sécurité Nationale. 

 

La NASA a déclaré que le récent rapport de l'Académie nationale des sciences a conclu que si une tempête semblable avait  lieu aujourd'hui, elle pourrait causer de 1 à 2 milliards de dollars de dommages à l'infrastructure de haute technologie et exiger de 4 à 10 ans pour la rétablir. 

 

La préoccupation tient au fait que le soleil entre dans une phase du "cycle solaire 24".

 

Les résultats de cette mobilisation scientifique concernant l'imminent danger de tempêtes solaires massives, sont publiés dans la revue "Australasian Science".

 

D'autres sources scientiques sur les tempêtes solaires à venir:

 

Site de la NASA:

http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2006/10mar_stormwarning/



28/08/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres