PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Les Occidentaux font la sourde oreille aux appels de pression contre "Israël"

Les Occidentaux font la sourde oreille aux appels de pression contre "Israël"

Leila Mazboudi
Vendredi 25 Décembre 2009

Les Occidentaux font la sourde oreille aux appels de pression contre "Israël"
 Rien n'y fait, les grandes puissances occidentales restent indifférentes face aux appels de sanctions ou au moins de pressions contre "Israël", pour l'amener à suspendre son blocus contre la Bande de Gaza.      
Quant bien même ces appels émanent d'acteur crédible, connu pour leur objectivité.
C'est encore le cas, une énième fois, face aux implorations du très obstiné rapporteur spécial de l'ONU sur les Droits de l'homme dans la Bande de Gaza, Richard Falk, lequel a insisté sur la nécessité que les pays occidentaux fassent pression, voire imposent des sanctions contre l'entité sioniste pour l'obliger à lever le blocus imposé contre cette région et qui selon ses termes "nuit à plus d'un million et demi de Palestiniens, dont la moitié sont des enfants".
Pourtant, ce professeur émérite de droit international à l'université de Princeton a lancé la sonnette d'alarme, en dressant un bilan affilgeant de la situation dans la Bande de Gaza un an après l'offensive meurtrière israélienne qui a fait 1400 martyrs  et 5000 blessés. Évoquant " une détérioration morale et physique des milliers de Palestiniens qui souffrent de graves pénuries en vivres et en médicaments".
Quoique Falk, en fonction de sa mission onusienne s'attelle à dévoiler les exactions israéliennes, mais il n'arrive pas à arracher une condamnation internationale officielle, ce dont il déplore, accusant  "  un échec  tragique des puissances occidentales et des Nations Unies d'assumer leurs responsabilités".

Appréhendant ce qu'il considère être des similitudes dans le comportement israélien avec "le nazisme qui punissait collectivement les Juifs", en allusion à leur enfermement dans des camps de concentration (qui ressemblent à la bande de Gaza, selon certains), il ne parvint toujours pas à trouver bon entendeur à sa cause au sein des gouvernements occidentaux.
Sur le terrain, c'est le contraire qui se prépare. Les puissances occidentales sont en train de coordonner étroitement leurs efforts pour durcir l'enfermement de la Bande de Gaza, en voulant rendre difficile la construction des tunnels creusés tout au long de la frontière avec l'Égypte. Américains et Français en particulier s'attellent à aider les Égyptiens à y dresser un mur d'acier.   
Quelques jours avant Falk, un collectif de 16 ONG avait accusé la Communauté internationale d'avoir trahi le peuple palestinien, en restant impassible face à ce qui se passe dans la bande de Gaza. À l'instar de Falk, il s'est lui aussi adressé aux pays occidentaux, leur demandant de dépêcher sur place leurs chefs de la diplomatie pour se rendre compte par eux-mêmes de l'impact du blocus". En vain.  
Les responsables occidentaux ne se dirigent nullement vers la bande de Gaza, sans obtenir de feu vert de la part des autorités israéliennes. Lesquelles ne l'accordent qu'au compte-goutte. Et  quand bien même ils s'y rendent, c'est pour exercer davantage de pressions sur eux et leur exiger davantage de concessions. Là aussi, en vain.
Malgré deux années et demi de blocus, et une guerre féroce de 22 jours, force est de constater que les Palestiniens de la bande de Gaza n'ont pas fléchi. Le détenu israélien n'a pas encore été relâché. Le Hamas est toujours au pouvoir.
Pour eux, la résistance est plus que jamais un choix essentiel. Elle l'est d'autant plus que la "Justice internationale" est impuissante à leur rendre justice!


//www.almanar.com.lb //www.almanar.com.lb



27/12/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres