PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Les frontières d’Israël passent-elles par Roissy ?

les frontières d’Israël passent-elles par Roissy ?

 


article de la rubrique international > Palestine-Israel
date de publication : mardi 12 juillet 2011



Vendredi 8 juillet, des centaines de militants de la solidarité ont été empêchés d’embarquer par les compagnies aériennes sous pression du gouvernement israélien. Dans chacun des pays concernés et en particulier en France, les autorités nationales et les compagnies aériennes se sont pliées aux injonctions du gouvernement Israélien. Le blocus israélien s’est ainsi étendu aux ports et aéroports européens avec l’assistance active des autorités locales.

 

Le même jour, de nombreux personnes, venues de différents pays à l’invitation d’associations palestiniennes dans le cadre d’une initiative de solidarité intitulée « Bienvenue en Palestine », ont débarqué à l’aéroport de Tel Aviv. Elles avaient rendez vous à Bethleem où elles devaient séjourner une semaine.

 

Parmi elles, 124 militants pacifiques, dont deux Varois, Marie Thérèse Gory et Tawfik Ayad, ont été interdits d’accès à la Cisjordanie et jetés en prison. Nous demandons leur libération !

Nous protestons contre cette volonté d’étouffer ainsi toute velléité de solidarité internationale avec les Palestiniens qu’ils soient de Gaza, de Jérusalem ou de Cisjordanie. Nous dénonçons ces méthodes qui portent de graves atteintes au droit de circuler et à cette autre liberté fondamentale dans une démocratie qu’est la liberté de manifester.

 

 

Communiqué du Gisti

Les frontières d’Israël passent-elles par Roissy ?
Contre toutes les politiques de sous-traitance du contrôle des frontières

Jeudi et vendredi dernier, plusieurs dizaines de militantes et de militants de la cause palestinienne ont été retenus à l’aéroport de Roissy et empêchés de prendre un avion pour Tel Aviv. Alors qu’elles étaient en possession des réservations et documents de voyage nécessaires, ces personnes se sont vu opposer des refus d’enregistrement ou d’embarquement. Les mêmes scènes se sont produites dans d’autres aéroports européens, notamment à Genève, Bruxelles ou Budapest.

 

Beaucoup ont découvert à cette occasion que les compagnies d’aviation acceptaient de faire le travail de la police. Elles ont en effet cédé ici aux pressions du gouvernement israélien qui les menaçait de devoir rapatrier à leurs frais ces passagers « indésirables ».

 

Ces pratiques visant à empêcher des militants de manifester leur solidarité avec les habitants de Gaza et de Cisjordanie et les atteintes à la liberté de circulation qui en résultent méritent d’être vigoureusement dénoncées. Mais ces méthodes sont loin d’être exceptionnelles : elles sont utilisées partout, chaque jour, dans la plus grande indifférence et le plus grand silence médiatique. Or leurs conséquences sont dramatiques car elles dressent des obstacles permanents et quasi infranchissables sur la route des migrants à la recherche d’un refuge ou d’une vie meilleure.

 

Les pays du Nord pratiquent, en effet, cette « externalisation » des tâches de police en matière de contrôle des migrations au mépris, entre autres, du droit inaliénable, proclamé par tous les textes internationaux, de quitter son pays et de la Convention de Genève sur les réfugiés de 1951. Depuis des années, pour échapper aux amendes dont elles sont menacées, les compagnies aériennes acceptent d’opérer un tri parmi leurs passagers en écartant toutes celles et ceux qui, aux yeux des États de destination, présentent un « risque migratoire ». Ce faisant, elles contraignent des millions de personnes à utiliser des voies d’accès clandestines, toujours plus coûteuses et périlleuses.

 

Il faut dénoncer les mécanismes de la coopération inter-étatique et cette privatisation des contrôles qui ont abouti ces jours-ci à porter de graves atteintes au droit de circuler et à cette autre liberté fondamentale dans une démocratie qu’est la liberté de manifester. Mais il faut aussi et surtout faire en sorte que la publicité donnée à ces événements soit l’occasion d’une prise conscience des pratiques habituelles des États qui, sur fond de mondialisation, visent à assigner à résidence tous ceux dont les déplacements les inquiètent ou dérangent leurs intérêts.

Le 12 juillet 2011

 


Section de Toulon de la LDH





version pour l'impression print

RUBRIQUE : international > Palestine-Israel

LES ARTICLES DE LA RUBRIQUE

 

• les frontières d’Israël passent-elles par Roissy ?

•  flottille pour Gaza : laissez-la partir ! laissez-la passer !

• un appel à “une nouvelle politique de l’Union européenne au Proche-Orient”

• pas de poursuite contre les militants de la campagne BDS !

• le soutien de Jean-Pierre Dubois à Sakina Arnaud

• Gaza : aux citoyens de réagir, après l’échec des gouvernements (Stéphane Hessel)

• l’attaque israélienne de la flotille de Gaza doit faire l’objet d’une enquête indépendante et impartiale

• assaut injustifiable des forces israéliennes contre des bateaux qui tentaient de forcer le blocus de Gaza

• agir aujourd’hui contre la colonisation des “territoires occupés”

• Israel-Palestine : la paix ne peut être fondée que sur le droit international

• Gaza asphyxiée par le blocus israélien : un scandale !

• Gaza, un an après l’offensive israélienne...

• l’impunité des dirigeants israéliens, une des causes principales de la poursuite de la guerre

• une lettre de W.D., arabe-israélien, prisonnier depuis plus de 20 ans...

• « Etat juif ou société de tous ses citoyens ? » par Pierre Stambul

• le ministre français des Affaires étrangères ne doit pas recevoir son homologue israélien, Avigdor Lieberman

• janvier 2009 : manifestations à Toulon pour la paix à Gaza

• Avi Shlaïm : “ avec les implantations, Israël est devenu un Etat-apartheid ”

• “comment Israël a mené la bande de Gaza au bord d’une catastrophe humanitaire”, par Avi Shlaim

• Stéphane Hessel : « un véritable crime contre l’humanité » à Gaza

• Gaza : appel aux consciences

• “Molten Lead” – plomb fondu – sur Gaza, par Uri Avnery

• Toulon, samedi 3 janvier 2009 : forte mobilisation pour Gaza

• crimes de guerre à Gaza : assez de silence complice !

• la violence n’est pas une fatalité

• mort du poête Mahmoud Darwich

• le Tibet et la Palestine, par Uri Avnery

• le blocus de Gaza doit être levé

• le bilan désastreux d’un déni de démocratie, par Michel Tubiana de retour d’une mission à Gaza

• Israël et Palestine : des initiatives pour construire une paix juste et durable

• des ONG dénoncent une « destruction délibérée » du Liban

• Human Rights Watch : certaines attaques israéliennes équivalent à des crimes de guerre

• Israël : première manifestation contre la guerre

• NON aux crimes de guerre !

• Liban-Palestine : une déclaration du CE du Réseau euro-méditerranéen des droits de l’Homme

• la LDH appelle à « sanctionner en France » les crimes de guerre au Liban

• « assez ! » par le collectif Trop, c’est trop

• Israël/Liban : l’immobilisme coupable de la communauté internationale

• Israël/Territoires occupés/Liban : il faut des mesures d’urgence pour protéger les civils

• Cordelia Edvardson répond à Elie Wiesel

• enfin libres !” par Amos Oz

• les 99,5 % restants, par Amira Hass

• le drame et les dénis d’Israël par Pierre Vidal-Naquet

• une lettre de Théo Klein à Ariel Sharon

• après quatre ans d’Intifada

• Cette année, les Rois Mages ...

• victimes et assassins

• Le mur

• Antisémitisme - par Michel Warschawski

• Les bases d’une solution juste et durable, par Alain Gresh

• Pour faire la paix, par Michel Rocard



LA SECTION

 

 

 



28/07/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres