PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

«Les Etats-Unis exécutent leur plan contre Damas»

«Les Etats-Unis exécutent leur plan contre Damas» (Général russe)  01/08/2011


Selon le général Leonid Ivashov, président de l'Académie russe des sciences géopolitiques, la Syrie est confrontée à une campagne forte et vaste exécutée par le Mossad et les pays d'Occident, en particulier les Etats-Unis et la France, dans le but de la démembrer en raison de sa politique indépendante, de son soutien à la résistance contre Israël et de ses relations étroites avec l'Iran.

La Syrie reste, selon lui, le seul pays arabe qui a échappé au pouvoir des régimes américain et israélien. Tous les pays de la région du Moyen Orient sont, ajoute-t-il, sous la main des Etats-Unis d'Amérique et de son allié israélien, à l'exception de la Syrie.

//www.letempsdz.com//content/view/60658/1/

Syrie: La guerre des chiffres bat son plein  01/08/2011



Les bilans donnés hier par les agences de presse et les journaux occidentaux sur le nombre de victimes en Syrie, notamment dans la région de Hama, sont totalement contradictoires.

L'AFP a donné le bilan de 95 morts hier lors d'une attaque de l'armée syrienne, alors que l'agence Reuters a livré le chiffre de 45 victimes civiles.

L'agence Chine nouvelle et la télévision Euronews ont donné un bilan de 24 morts. Les chars de l'armée syrienne sont entrés dans la nuit de samedi à dimanche dans Hama, un des principaux foyers du mouvement de contestation contre le régime du président Bachar al Assad, ont indiqué des habitants et des militants des droits de l'homme cités par les agences occidentales.

Citant des responsables d'hôpitaux, l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme fait état de dizaines de personnes grièvement blessées et prévient que le bilan pourrait encore s'alourdir.

Un médecin, qui a souhaité préserver son anonymat par crainte de représailles, a fait savoir que la majorité des corps avaient été transportés à Badr, Horani et Hikmeh, les trois hôpitaux de la ville, ajoutant que les poches de sang pour des transfusions venaient à manquer dans ces établissements.

Située dans le centre du pays, Hama a été le théâtre de certaines des plus grandes manifestations de la contestation qui a débuté à la mi-mars. L'agence de presse syrienne a indiqué de son côté que deux éléments des forces de l'ordre sont tombés en martyrs hier par le feu des groupes armés à Hama, qui avaient mis le feu dans les centres policiers, agressé des propriétés publiques et privées, et établi des barricades dans les entrées et les rues de la ville.

Les unités de l'armée œuvrent pour éliminer les barricades établies par les groupes armés. L'agence Sana a constaté de certains citoyens de la ville que des groupes armés sont postés sur les principaux bâtiments de la ville, et qu'ils portent des armes automatiques et sophistiquées et ouvrent le feu pour terroriser les citoyens.

Damas a attribué ces violences à des «gangs armés soutenus par des puissances étrangères» voulant déstabiliser la Syrie. Le président syrien Bachar al-Assad avait annoncé d'importantes réformes, dont notamment la levée de l'état d'urgence, l'amnistie générale, ainsi que l'ouverture d'un dialogue national afin d'apaiser la tension dans le pays, mais les troubles persistent.

«Les Etats-Unis exécutent leur plan contre Damas»

Hier, plus de 356 citoyens sont retournés ces deux derniers jours à Jisr al-Choughour à travers le portail de Hassaniyyeh.

Les citoyens, qui avaient été obligés par les groupes terroristes armés de quitter leur maison, ont affirmé qu'ils étaient la cible de rumeurs mensongères sur l'absence de la sécurité dans la ville et ses alentours.

Selon le général Leonid Ivashov, président de l'Académie russe des sciences géopolitiques, la Syrie est confrontée à une campagne forte et vaste exécutée par le Mossad et les pays d'Occident, en particulier les Etats-Unis et la France, dans le but de la démembrer en raison de sa politique indépendante, de son soutien à la résistance contre Israël et de ses relations étroites avec l'Iran.

La Syrie reste, selon lui, le seul pays arabe qui a échappé au pouvoir des régimes américain et israélien. Tous les pays de la région du Moyen Orient sont, ajoute-t-il, sous la main des Etats-Unis d'Amérique et de son allié israélien, à l'exception de la Syrie.

R. I.
//www.letempsdz.com//content/view/60658/1/
 

 



01/08/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres