PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Les deux Ouïgours remercient le Jura

Les deux Ouïgours remercient le Jura

04 octobre 2010 15:58

Les deux frères Ouïgours sont arrivés dans le Jura il y a 6 mois. [Keystone]
Les deux frères Ouïgours sont arrivés dans le Jura il y a 6 mois. [Keystone]
Six mois après leur arrivée dans le Jura, les deux Ouïgours auparavant détenus à Guantanamo s'acclimatent petit à petit à leur nouvelle vie. Les deux frères ont remercié très sincèrement les autorités suisses et jurassiennes de les avoir accueillis, lundi lors d'une conférence de presse à Delémont.

Selon un communiqué du canton, ils ont dit s'être bien habitués à leur environnement et sont reconnaissants à toutes les personnes qui leur apportent soutien, réconfort et assistance. L'encadrement des anciens détenus de Guantanamo a été confié à l'Association jurassienne d'accueil des migrants (AJAM). L'association les épaule notamment dans l'apprentissage du français et la recherche d'une profession correspondant à leurs connaissances et compétences.

Bons contacts avec la population

Pour le moment, les deux Ouïgours se consacrent avant tout à l'apprentissage du français, a expliqué lundi Pierre-Alain Berret, porte-parole du gouvernement jurassien. Un défi de taille pour les deux frères, qui parviennent maintenant à tenir une conversation simple.

Les contacts avec la population se passent très bien, révèle aussi le porte-parole. Les deux migrants ont souligné la gentillesse des habitants à leur égard.

Arrivés le 23 mars dans le Jura, les deux frères ont tout d'abord habité ensemble à Delémont. Après un mois, ils ont pris chacun un appartement, l'un à Delémont et l'autre à Courroux.

La Confédération prend à sa charge tous les frais liés à leur séjour jusqu'à leur indépendance financière. Bien que détenus à Guantanamo, les deux hommes n'ont été ni accusés, ni condamnés par les autorités américaines.



04/10/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres