PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Les avoirs Mobutu en Suisse reviendront finalement à sa famille

Les avoirs Mobutu en Suisse reviendront finalement à sa famille

15 juillet 2009 par Cédric Kalonji Lu 185 fois 11 commentaires Envoyer par E-mail

Les avoirs Mobutu en Suisse reviennent finalement à sa famille

C’est officiel, les avoir du « roi du Zaïre » qui trainaient en Suisse seront remis à ses héritiers et non pas à la république démocratique du Congo. Ce sont 7,7 millions de francs suisses (près de 5,2 millions d’euros) qui ne bénéficieront pas à la population congolaise mais bien à la famille de celui aura été aux commandes du pays 32 ans durant et qui l’aura conduit droit au mur.

Je m’interroge aujourd’hui sur la valeur symbolique de la décision du ministère public de la confédération Suisse de ne pas remettre ces millions à l’état congolais. En essayant de me renseigner, je ne vois nulle-part mentionné le montant exact du salaire de Mobutu. Difficile donc de calculer en combien de temps il aurait pu réunir une telle somme en économisant une partie de son salaire « officiel » de dictateur.

Cet argent, n’est-il pas le fruit de détournements massifs et d’une gestion honteuse et catastrophique de l’ancien Zaïre ? N’est-ce pas là le gain provenant d’une confusion entre le bien personnel et le bien public ? Ne parlons-nous pas dans cette affaire de millions qui auraient échappé à tous ces congolais qui, sous le règne du maréchal et de son clan, n’auront pas eu droit à une vie décente, à l’éducation et à un accès à la santé ?

Les commentaires sont nombreux par rapport à cette affaire mais nulle-part je ne vois mentionné le fait que ce soit à la république démocratique du Congo qui voit échapper cet argent de payer des dettes contractées par le régime zaïrois. L’homme fort du Zaïre et son entourage auront empoché des milliards détournés ou empruntés au nom de la population congolaise. Ses héritiers profiteront de ce qu’il n’a pas pu dépenser de son vivant et ce sont les congolais des générations à venir qui devront payer les dettes de la banque mondiale.

Le Congo est loin de faire exception, même si sa situation de pays au sol et au sous-sol riches et aux habitants pauvres compte parmi les plus spectaculaires. L’histoire a plutôt tendance à se répéter sur le continent africain depuis les « indépendances ». Encore et toujours le même scenario. Les dettes contractées par les colons noirs et qui retournent dans les banques des pays dits « démocratiques » et donneurs de leçons de démocratie aux africains deviendront le fardeau des citoyens lambdas, qui devront payer de leur sueur et de leur sang pour des accords conclus entre hommes forts.

« Car celui qui a recevra encore, et il sera dans l’abondance. Mais celui qui n’a rien se fera enlever même le peu qu’il a. » Ce n’est pas moi qui le dis mais la bible, livre préféré des congolais (Matthieu chapitre 25, 14-30).



16/07/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres