PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Le vaccin contre la grippe A m'a rendu malade

Bélesta. "Le vaccin contre la grippe A m'a rendu malade"

Faites-vous vacciner, c'est pour votre bien disaient-ils !

Grippe A

Jean-Yves Labro veut dénoncer le vaccin de la grippe/ Photo DDM F.R.
Jean-Yves Labro veut dénoncer le vaccin de la grippe/ Photo DDM F.R.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout le monde a encore en mémoire les hésitations, les craintes suscitées par le vaccin contre la grippe A. et finalement son peu de succès. Mais aujourd'hui à l'hôpital Saint-Louis d'Ax-les-Thermes un sexagénaire de Bélesta, Jean-Yves Labro, retraité de la marine, se mord les doigts d'avoir cédé à la vaccination. Il se déplace en chaise roulante ; il est en rééducation. « J'ai eu le premier vaccin, sans adjuvants, en décembre et le second en janvier, toujours sans adjuvants. Mais déjà deux jours après le premier vaccin je me suis senti patraque. après le deuxième je n'avais plus de force, je vomissais, je ne tenais plus debout. J'étais par terre. au CHIVA on m'a dit : on vous garde !


Huit jours après un électromyogramme, des anomalies ont été constatées. Un autre électromyogramme a été pratiqué à Rangueil et là encore on a trouvé des anomalies. Un professeur de neurologie a diagnostiqué un syndrome de Guillain Barré. Cela fait maintenant deux mois et demi que je suis alité et je ne tiens toujours pas sur mes jambes.

J'ai d'abord reçu un traitement sévère de cinq jours à Rangueil. il s'agissait de perfusion de produits immuno- globulaires. Mon traitement tient en trois phases : progression, stabilisation et guérison. Je suis entré dans la phase de guérison. Cela fait quinze jours que je suis à Ax-les-Thermes où je fais de la rééducation avec une kinésithérapeute, j'ai également un traitement à base de vitamines.

Quand vais-je guérir vraiment et sortir de l'hôpital ? Mystère pour l'instant ! » Jean- Yves Labro veut aujourd'hui dénoncer le principe de ce vaccin : « Je ne comprends pas qu'on ait voulu me vacciner une deuxième fois. Il y a quelque chose qui n'est pas logique ! » De plus Jean-Yves Labro avaient de lourds antécédents pathologiques : diabète, problèmes cardiaques. Il se donne le temps de la réflexion, mais pourrait porter plainte si des réactions à son histoire se faisaient jour.

http://www.ladepeche.fr/article/2010/04/03/809633-...



17/04/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres