PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Le soldat est un être humain, n’est-ce pas ? 30.000 bombes, 60.000 morts : une sacrée mission humanitaire

Le soldat est un être humain n’est-ce pas ? (Mahsanmilim)
Aya Kaniuk & Tamar Goldschmidt
 
Lundi 1er août 2011, au lever du soleil, les soldats d'occupation ont assassiné Mu'tasem Udwan et Ali Khalifa et gravement blessé Ma’amun Awad. C'était le premier jour du Ramadan. Le meurtre est toujours choquant. Parce qu'ensuite il n'y a plus rien. Mais ce qui m'a le plus choquée c'est que sa mère l'ait vu peu après le meurtre par terre près de la porte de sa maison, sa cervelle répandue sur le sol. C'est comme ça qu'elle l'a trouvé, son fils et quelque part c'est ce qui m'a le plus retournée. Parce que lui est mort, il est déjà parti et j'ai pensé aux trous qu'il laissait derrière lui. Mais ce trou particulier, celui de la mère de Mu'tasem, est ce qui m'a totalement bouleversée. D'un côté, ce qui est arrivé ce matin-là au camp de réfugiés de Qalandiya n'est pas extraordinaire. Les soldats d'occupation envahissent un village palestinien ou un autre, surtout la nuit, sous un prétexte ou un autre, puis ils enfoncent les portes et après avoir enfoncé les portes ils cassent tout dans la maison, les (...) Lire la suite »
 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------
30.000 bombes, 60.000 morts : une sacrée mission humanitaire (Counterpunch)
Thomas C. MOUNTAIN
 
Après environ 8.000 raids aériens, et une estimation de 4 bombes lancées par attaque, l'OTAN a déjà largué plus de 30.000 bombes sur la Libye. Ca fait pratiquement 200 bombes par jour pendant 6 mois, soit des dizaines de milliers de tonnes d'explosifs puissants. Avec une estimation de 2 Libyens tués par bombe et aucune victime du côté de l'OTAN, les régimes occidentaux ont massacré environ 60.000 Libyens au cours des six derniers mois alors que les rebelles eux-mêmes annoncent 50.000 morts. Une sacrée mission humanitaire, n'est-ce pas ? Le déroulement de la « guerre civile » en Libye peut être mieux décrit par les événements du 21 août. Ce dimanche après-midi, une équipe de télévision de la BBC a montré une colonne rebelle en train de s'enfuir de Zawiya, dans les environs de Tripoli. Battant pitoyablement en retraite, jetant des regards effrayés par dessus l'épaule et fuyant à toutes jambes sur la route par laquelle ils étaient arrivés – même la « presstituée » de la BBC qui était sur place n'a pas pu se (...) Lire la suite »
 


04/09/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres