PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Le premier homme infecté par un virus informatique

Le premier homme infecté par un virus informatique

virologie | Il est Britannique, chercheur à l'Université de Reading, et il s'est inoculé lui-même un virus dans une puce implantée dans sa main.

© Keystone-a | Cette puce implantable américaine fait office de dossier médical.

N.B. | 27.05.2010 | 09:44

L'histoire sonne comme l'argument d'un film de science-fiction. Il n'en est rien: si le Dr. Mark Gasson s'est inoculé lui-même un virus informatique, c'est pour attirer l'attention sur les enjeux, et les risques, des implants.

Une fois la puce informatique implantée dans sa main infectée, le chercheur de l'Université de Reading a pu transmettre le virus à un PC: on savait déjà qu'un virus pouvait se transmettre d'un animal à un homme, c'est la première fois que le saut se fait d'un homme à une machine...

Certes, cela reste encore théorique, une démonstration qui tient de l'"art pour l'art". Mais les implications sont réelles, souligne Gasson à la BBC, particulièrement si l'usage des puces implantées sous la peau se généralise dans le futur. Des virus pourraient se transmettre de personne à personne, ou de puce en puce chez ceux qui comptent plusieurs implants.

Mark Gasson lui-même utilise la puce implantée dans sa main pour accéder à son labo et activer son téléphone portable; en cas d'infection, il risque donc de trouver portes closes et de se retrouver aux abonnés absents. Mais potentiellement, les conséquences pourraient être plus néfastes: les virus pourraient toucher les pacemakers ou autres implants médicaux, qui comportent toujours plus de technologie embarquée.

"Avec les bénéfices de ce type de technologie viennent aussi les risques", assène Gasson.



27/05/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres