PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Le jardin de Vieux Jade. Koidneuf ?

 //www.vieux-jade.com/article-koidneuf-66120353.html

 

Je m'imagine en tant que lecteur virtuel du JVJ, et me dis : y'en a marre qu'il nous décrive la forme, la couleur et les éventuelles projections de son slip, VJ, alors qu'il advient tant de miracles sur la Terre !

 

Mais, cher lecteur virtuel, sache que comme toi je suis attentif à ce qui advient. Mon slip n'est qu'un relais, une antenne.

 

Parfait ignorant, je ne fais aucun pronostic quant à la faculté du peuple tunisien à louvoyer entre les milliers d'écueils et de requins qui soudain s'annoncent, parce que je n'ai aucune information.

 

Que deviendront les peuples égyptiens, albanais, syriens, anglois, que Jehanne bouta hors du royaume de France, russes, et autres, dont les châtrons français ?

 

Je n'en sais rien. Je n'ai pas d'avis. Je n'ai pas le coeur politique.

 

Est-ce pour autant que je ne vaux rien ? Je ne le crois pas.

 

Car si des milliers de limiers reniflent les fèces encore fraîches de l"actualité", pour en livrer, moyennant phynances,  leurs ubuesques zanalyses, moi, perso, ne suis pas un chien.

 

Ne suis pas venu renifler les merdes humaines.

 

Le projet est bien au delà de l'analyse politique. Un monde s'écroule, un monde caractérisé par la domination des uns, et la soumission des autres.

 

Toutes les analyses politiques restent dans ce schéma. Si l'un tombe, c'est au profit d'un autre.

 

Excusez ma modestie, je me situe ailleurs. Comme beaucoup d'autres, dont personne ou presque ne parle, je suis de l'avenir.

 

D'un monde, d'un temps où nul ne règne sur personne. Ce n'est pas nouveau. Juste qu'on propose, moi ou d'autres, encore et encore, un scénario que personne n'a jamais voulu entendre. Utopie, crachent ceux qui savent. 

 

La justice est un merveilleux prétexte pour les tyrans. On a tant fait de mal au nom de la justice ! 

 

Mais la Justice n'a que faire des tyrans. On les voit en ce moment courir comme des pets sur une toile cirée, pour reprendre une expression entendue autrefois de la bouche d'un personnage socialement considérable, pour sauver leurs fortunes extorquées et leur peau, tout simplement. Aucun n'a envie d'être le prochain Ceaucescu. 

 

Tout le monde les lâche. Le minuscule gouvernement de la france, qui vit avec des couches, gouverne à vue, et ne voit pas grand-chose. On pouvait pas savoir, disent-ils. Hilarant, et pitoyable. On se range d'ores et déjà dans le camp du vainqueur, quitte à faire de plates excuses, et on est prêt à sucer tout ce qui passe. Des fois qu'on ait oublié de sucer le bon ?

 

Nous, la france, disent une dizaine de chimpanzés qui ont réussi à faire caca sur tous les autres, on ne veut pas de tyrans ici. Mais, sachez le, futurs sauveurs des peuples opprimés, on suce gratis.

 

Donc, pour revenir à mon sujet perdu de vue, si je ne parle pas dans ce gueblo des sujets affriolants, c'est parce que, d'une part, je n'ai aucune information des services secrets, et, d'autre part, que je crois que le problème se situe bien au delà.

 

Pour faire bref : un peuple d'esclaves peut expulser son dictateur, s'il conserve une mentalité d'esclaves, il ne fera que changer de maître.

 

Le Christ disait qu'expulser un démon, c'était le risque d'en voir revenir sept.

 

 

Si le temps est enfin venu pour que les peuples, c'est-à-dire chaque humain dans son propre coeur, décident d'être enfin libres, intimement et parfaitement libres, on foulera les dictateurs aux pieds, et le monde changera vraiment. C'est là que va mon propre coeur.

 

Tout le reste est du ressort de la branlette.   

 



03/02/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres