PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Le Hezbollah a découvert les méthodes israéliennes de jumelage des portables

Le Hezbollah a découvert les méthodes israéliennes de jumelage des portables

mardi 23 novembre 2010 - 19h:25

 

Al-Manar

 

 

 

 


Le Liban est sur le point de porter plainte contre l’entité sioniste pour espionnage et piratage du réseau de télécommunications libanais.

 

(JPG) C’est ce qu’a déclaré le chef de la commission parlementaire des télécommunications, le député du Hezbollah Hassan Fadlallah, lors d’une conférence de presse organisée par le ministre des Télécommunications, Charbel Nahhas, pour révéler au grand public les moyens par lesquels Israël espionne, pirate et manipule ce réseau de téléphonie mobile et fixe.

 

Fadlallah a également révélé que les experts techniques du Hezbollah ont découvert que les Israéliens parvenaient à planter «  des téléphones dans les portables », ce qui leur permet non seulement d’espionner leur propriétaire, mais de manipuler leurs données.

 

« Les experts de la résistance s’étaient penchés sur le cas de trois résistants soupçonnés de contacter par téléphonie mobile l’entité sioniste, à la base de mises en garde exprimées par le département des renseignements des Forces de sécurité intérieur ( FSI) qui se sont étonnés du fait que chacun d’entre eux possédaient deux lignes téléphoniques », a précisé le député du Hezbollah.

 

Il a ajouté que le Hezbollah a alors mené une enquête minutieuse, en collaboration avec les services de renseignements militaires et le ministère des Télécommunications, ce qui lui a permis de découvrir que leurs appareils portables avaient été jumelés d’une deuxième ligne téléphonique, via le collaborateur libanais pour la solde d’Israël, le colonel Adib Alam. « Ce qui permet aux Israéliens non seulement de les mettre sur écoute, mais aussi de savoir tout ce qu’ils faisaient et chez qui ils se rendaient, même s’ils se rendaient à leur chambre de coucher », a-t-il affirmé.

 

Pour sa part, le ministre Nahhas a affirmé qu’Israël et grâce à l’infrastructure de télécommunications qu’il déploie tout au long de la frontière avec le Liban, en plus de celle mise en place au Liban, sans oublier le rôle joué par ses collaborateurs, peut non seulement mettre tous les Libanais sur écoute, même dans la capitale et ses banlieues, mais il peut également consulter leurs messageries, leurs datas, et toutes les informations. Plus encore, il peut aussi manipuler les données, les éliminer ou en introduire de nouvelles.

 

Selon l’expert libanais en télécommunications, D. Imad Houbballah, tous les appareils d’espionnage et de piratage sont disponibles dans le marché mondial : « même les systèmes de protection installés facilitent à l’entité sioniste d’interférer dans le réseau de télécommunication libanais, via le Back Door », a-t-il affirmé. Révélant la présence des appareils de deux sociétés israéliennes expertes en la matière au Liban, dont la Checkpoint.

 

A cet égard, Fadlallah a rappelé les aveux du collaborateur libanais, Tarek Rabaa, qui a reconnu avoir livré tout ce qui a trait à la société Alfa dont, entre autre, les nouveaux systèmes qu’elle voulait installer, suite à la destruction de l’ancien durant la guerre. Houbballah a assuré que les violations israéliennes de ce réseau avaient atteint leur apogée durant la guerre 2006, lorsqu’ils tentèrent de s’immiscer dans ce réseau, via ses centrales et d’y introduire de nouveaux ordres. Des appareils avaient même été utilisés pour bombarder certaines maisons.

 

 23 novembre 2010 - Al-Manar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



25/11/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres