PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

Le corps de Vittorio ne passera pas par Israël

Le corps de Vittorio ne passera pas par Israël

//www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0eFnPB9FPOk

mardi 19 avril 2011

 


La mère de la victime a refusé, comme l’aurait demandé son fils, que le corps de Vittorio transite par Israël. Il passera donc par la Porte de Rafah et l’Egypte avant d’arriver mercredi soir à Rome où de nombreux amis l’attendrons avec une fleur et un keffieh. A Paris aussi, un rassemblement est organisé demain soir, à 19 H, devant le consulat italien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 MERCREDI 20 AVRIL A 19 H

devant le consulat italien à Paris

5, Boulevard Emile Augier 75116

M° LA MUETTE (Ligne 9)

"HIER LE DEUIL, AUJOURD’HUI LA LUTTE : RESTONS HUMAINS !

Vittorio : ami, militant, journaliste, constructeur de paix, camarade. Le 14 avril, à Gaza, a été kidnappé et brutalement tué le bénévole italien du International Solidarité Movement, Vittorio Arrigoni.

 

Nous, loin des commémorations qui se déroulent ces derniers jours à Gaza et un peu partout en Italie, nous voudrions partager ce moment de recueil collectif et de reprise commune des luttes.

Nous, étudiants et chercheurs italiens à Paris, désirons nous faire porteurs de sa voix en rappelant la solidarité que lui-même portait jour après jour à la cause palestinienne.

Vittorio, militant et journaliste a été parmi les rares personnes qui entre 2008 et 2009 sont restées à Gaza, dénonçant les crimes commis par Israël envers la population palestinienne pendant l’opération « Plomb Durci ».

 

La mort ignoble qui a frappé le camarade Vittorio n’arrêtera pas la lutte collective vers la justice et la liberté d’un peuple, le peuple palestinien. Depuis trop longtemps les gouvernements Américain et Européens soutiennent la colonisation israélienne sans s’opposer ni dénoncer le caractère inhumain d’une guerre unilatérale qui semble avoir comme seul objectif la destruction d’un peuple.

On veut commémorer le souvenir de Vittorio, ici, aujourd’hui, parce que commémorer sa perte signifie mettre à nu les crimes contre l’humanité qu’Israël continue à perpétuer sur ce petit lambeaux de terre. Le commémorer signifie passer à l’action pour une information plus transparente qui ravive et libère la cause palestinienne !"

 

- UNE FLEUR ET UN KEFFIEH POUR VIK MERCREDI A 19 H L’AEROPORT DE FIUMICINO

AEROPORTO DI FIUMICINO - TERMINAL CARGO CITY

- Vendredi 22 Avril 2011 à Bruxelles

Rassemblement à la mémoire de Vittorio Arrigoni

de 21h00 à 22h00

sur les marches de la Bourse - Venez nombreux avec vos drapeaux palestiniens !

 

- Forum Palestina communique :

Vittorio a été tué pour laisser un message : “Tenez-vous loin de la bande de Gaza et la Palestine”

Les causes et la dynamique de l’enlèvement et l’assassinat de Vittorio Arrigoni, activiste et correspondant du Mouvement international de solidarité avec la Palestine dans la bande de Gaza, sont pour le moment en cours de reconstitution. Certaines informations et évaluations peuvent néanmoins être données, même maintenant.

 

Vittorio était sur le point de retourner en Italie pour collaborer avec la mission de la flottille de la liberté qui avait décidé de briser en mai le blocus contre les Palestiniens de Gaza, que Vittorio avait systématiquement dénoncé en fournissant une documentation depuis des années.

Vittorio a été découvert déjà mort quand la police palestinienne, aidée par la population locale, a été en mesure de trouver l’endroit où il avait été retenu en otage. L’ultimatum de 30 heures n’a été rien de plus qu’un prétexte. Les ravisseurs étaient très jeunes, y compris au moins l’un d’entre eux qui était un citoyen jordanien (et non palestinien).

 

Le groupe qui a enlevé et tué Vittorio appartient à cette pléiade de groupes islamistes salafistes, très différents de l’actuel Islam politique que le mouvement Hamas, qui gouverne la bande de Gaza, a comme référence. Ces groupes sont beaucoup plus actifs contre les autres courants islamiques corrompus et les régimes arabes – accusés d’apostasie – qu’ils ne sont opposés à l’occupation israélienne de la Palestine ou de la présence des États-Unis au Moyen-Orient.

 

Certains de ces groupes appartiennent au réseau de l’Islam politique qui a comme référence l’Arabie saoudite, est financé et armé par elle. Certains de ces groupes ont déjà provoqué des affrontements et des problèmes très graves dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban.

 

En ces semaines où les alliances au Moyen-Orient sont brusquement bousculées par les révoltes des peuples et les tensions qui sont présentes dans toute la région, la monarchie saoudienne a établi une alliance avec Israël pour marquer l’ennemi commun représenté par l’Iran et son influence dans la région du Golfe et du Moyen-Orient. Cette alliance a été renforcée par un récent sommet à Moscou auquel participaient à la fois Netanyahu et les dirigeants des services saoudiens.

 

Ces dernières semaines, les autorités israéliennes ont lancé une campagne d’intimidation contre les militants et les campagnes internationales de solidarité avec la Palestine, en particulier contre la flottille de la liberté qui appareillera en mai pour se diriger vers la bande de Gaza, et contre le mouvement de boycott, de désinvestissement et de sanctions contre Israël.

 

Les autorités israéliennes ont demandé aux gouvernements des pays qui ont des navires en partance de leurs côtes ou dans lesquels les campagnes BDS sont importantes, d’intervenir contre les activistes. Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi a déjà accepté la demande du gouvernement israélien. Les services secrets israéliens ont été activés pour utiliser tous les moyens nécessaires afin de maintenir les militants internationaux loin de Gaza et de la Palestine.

 

Nous n’avons pas tous les éléments de preuve, mais nous considérons que l’enlèvement et l’assassinat de Vittorio correspond peut-être au sale boulot effectué par les groupes islamistes liés au réseau d’Arabie Saoudite aujourd’hui alliée avec Israël. Le message aux militants internationaux est fort, clair et déconcertant : “Tenez vous loin de Gaza, tenez vous loin de Palestine”, “Aucune internationalisation de la question palestinienne ne sera tolérée par les autorités de Tel-Aviv et ses alliés”.

 

Nous tenons à adresser un message fort et clair à tous ceux qui en Israël ou dans le monde arabe, en Europe ou aux États-Unis entendent ​​resserrer l’étau de l’isolement et de la liquidation autour du droit à l’autodétermination des Palestiniens. Nous le devons à cette population qui se bat pour sa liberté depuis plus de soixante ans et maintenant nous le devons aussi à Vittorio.

 

(Traduit en français par Wassyla-Heyett).

Forum Palestina

Mail : forumpalestina@libero.it - Sito : //www.forumpalestina.org

- Message de Egidia Beretta Arrigoni, mère de Vittorio

Faut-il mourir pour devenir un héros, pour faire la une des journaux, pour avoir la télévision devant chez soi, faut-il mourir pour rester humains ?

Je repense à Vittorio à Noël, en 2005, détenu dans la prison de l’aéroport Ben Gourion, aux cicatrices des menottes qui lui ont scié les poignets, aux contacts refusés avec le consulat, au procès-farce. Et à Pâques, la même année, quand à la frontière jordanienne, peu après le pont de Allenby, la police israélienne l’a bloqué pour l’empêcher d’entrer en Israël. Ils l’ont fait monter dans un bus et à sept, il y avait une femme parmi eux, ils l’ont frappé “avec art”, sans laisser de signes extérieurs, en vrais professionnels qu’ils sont. Ils l’ont flanqué par terre, en lui lançant au visage, comme une dernière balafre, ses cheveux arrachés par leurs puissants rangers.

 

Vittorio était devenu indésirable en Israël. Trop subversif, coupable d’avoir manifesté une année auparavant contre le mur de la honte, aux côtés de son ami Gabriel, avec les femmes et les hommes du village de Budrus, en leur apprenant et en chantant en choeur notre plus beau chant partisan “Bella ciao”.

 

A l’époque, je n’ai vu aucune télévision, pas même lorsqu’en automne 2008, un commando attaqua le bateau de pêche dans les eaux palestiniennes au large de Rafah et Vittorio fut enfermé à Ramle, puis renvoyé chez lui en survêtement et pantoufles. Bien sûr, aujourd’hui, je ne peux que remercier la presse et la télévision qui se sont approchées de nous avec délicatesse, qui ont “occupé” notre maison avec respect, sans excès, et m’ont donné l’occasion de parler de Vittorio et de ses choix idéaux.

 

Ce fils perdu, mais tellement en vie, comme il ne l’a peut-être jamais été, que tout comme la graine qui dans la terre pourrit et meurt, il regorgera de fruits. Je le vois et le sens déjà à travers les mots de ses amis, surtout des jeunes, certains proches, d’autres venant de très loin, qui par Vittorio ont appris, davantage encore aujourd’hui, comment on peut donner un sens à l’“Utopie”, et compris que la soif de justice et de paix, la fraternité et la solidarité ont encore droit de cité, que, comme disait Vittorio, “la Palestine peut être aussi juste au-delà du seuil de nos portes”.

 

Nous étions loin, Vittorio et moi, mais à la fois plus proches que jamais. Comme en ce moment, avec sa présence vive qui grandit d’heure en heure, comme un vent qui depuis Gaza, depuis la Méditerranée qui lui était si chère, de son souffle impétueux, nous confie ses espoirs et son amour pour les personnes sans voix, pour les faibles, les opprimés, en nous passant le témoin. Restons humains.

- A Gaza, également tout le monde est persuadé qu’Israël a joué un role dans cet assassinat. Voir la vidéo :

 

CAPJPO-EuroPalestine



22/04/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres