PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

L’armée israélienne a jeté des cadavres à la mer

L’armée israélienne a jeté des cadavres à la mer

Publié le 4-06-2010


Le massacre opéré par les pirates israéliens à bord du Mavi Marmara a fait au moins 19 morts, et il est dorénavant certain que les tueurs ont jeté plusieurs cadavres à la mer, a indiqué jeudi, à son retour à Rome, l’ex-otage italien Manolo Luppichini.

Une vidéo (en langue italienne) des déclarations de Manolo, à son arrivée à l’aéroport de Ciampino (Rome) est visible sur http://www.youtube.com/watch ?v=gSNhVUz5H7I

Cette estimation d’un minimum de 19 tués est cohérente avec les premiers chiffres donnés, dès lundi, par une chaîne de télévision israélienne, citant des « sources militaires anonymes », puisqu’aussi bien, l’armée avait imposé la censure sur l’opération. Mais quelques heures après, au cours de cette même journée de lundi, les autorités israéliennes imposaient à la chaîne la publication d’un démenti, l’obligeaient à évoquer une « erreur » de sa propre rédaction, et à parler de « 9 ou 10 tués ».

« Non, il y a eu au moins 19 tués, et plusieurs cadavres ont été jetés à la mer. Je dispose des témoignages des infirmières à bord du Marmara, qui ont compté jusqu’à 170 blessés, dont plusieurs dans un état très grave », a indiqué Manolo Luppichini, avant de donner quelques détails sur les coups et mauvais traitements infligés, à terre, jusque sur le tarmac de l’aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv, aux otages internationaux.

Le gouvernement israélien, dont les médias occidentaux relaient avec complaisance la propagande pas seulement mensongère mais aussi carrément délirante (une vidéo officielle de l’armée « accuse » par exemple les passagers d’avoir jeté sur les soldats … une pile d’assiettes !), avait rendu, à la date de vendredi matin, les dépouilles mortelles de neuf des victimes de sa soldatesque.

Ces neuf martyrs sont tous de nationalité turque. Le plus jeune, Dogan Forkan, 19 ans, avait la doublé nationalité turque et états-unienne, ce qui n’a pas ému Obama et la clique de criminels au pouvoir à Washington. Les médecins légistes turcs qui ont procédé à l’autopsie des cadavres ont été formels : tous ont été tués par balles, dont un par des tirs à bout touchant.

Israël a aussi évoqué, jeudi soir, le cas de 7 blessés « intransportables » à l’étranger, en raison de leur état de santé.

On en sait également un peu plus, à travers les témoignages des 124 passagers ressortissants de pays arabes, relâchés par Israël à la frontière jordanienne.

Une militante algérienne, n’ayant accepté de s’exprimer publiquement que sous son prénom, Sabrina, a déclaré que les soldats israéliens avaient contraint le capitaine du Marmara à mettre les machines en panne en pointant leurs armes sur un bébé de un an, menaçant de le tuer si le bateau ne s’arrêtait pas.

"J’ai vu les soldats israéliens assassiner des militants de sang-froid, et piétiner ensuite leurs cadavres. Ils mitraillaient de manière déchaînée. On se serait cru dans un film américain sur la mafia à Chicago”, a déclaré de son côté le député égyptien d’opposition Hazem Farouq. Celui-ci confirme plusieurs autres témoignages sur le vol, par « l’armée la plus morale du monde », de tous ses effets personnels, ainsi que de l’argent qu’il avait sur lui en espèces, soit 3.500 dollars.

Mohamed Al Beltagui précise aussi la nature des papiers que les Israéliens ont cherché à faire signer, sans succès, à la plupart des otages : une reconnaissance, par le signataire, qu’il était “entré illégalement en Israël » !

Aussi délirante soit-elle, cette tentative israélienne avait un but précis : faire reconnaître aux intéressés qu’ils avaient commis une infraction, susceptible d’être légalement condamnée par un tribunal israélien. Une condamnation, aussi bénigne eût-elle été, aurait alors eu l’avantage de valider a posteriori leur capture préalable, et d’atténuer les conditions (sous forme de piraterie et crimes de guerre) dans lesquelles ils avaient été capturés. Telle était la stratégie préparée, à l’avance, par les fous au pouvoir en Israël pour « légaliser » leur forfait.

Finalement, les Israéliens ont renoncé à persévérer dans cette voie, et tous les passagers libérés l’ont été sans qu’aucun charge soit retenue contre elles, y compris les passagers de nationalité israélienne, comme la courageuse députée Hanin Zoabi ou le leader musulman israélien Cheikh Raed Salah.

Mais en renonçant à sa bouffonnerie sur « l’entrée illégale en Israël » (Manolo Luppichini ironise d’ailleurs sur ce fait, dans la vidéo proposée en tête de cet article, en rappelant qu’il est interdit de séjour depuis des années en Israël, et qu’il n’avait aucune envie d’y mettre les pieds), les dirigeants israéliens se privent d’un paravent : si les volontaires arrêtés en haute mer n’ont commis aucun acte répréhensible, l’intervention de l’armée israélienne est bien un massacre prémédité.

Barak, Netanyahou, Lieberman et toute votre clique, vous paierez pour vos crimes.

CAPJPO-EuroPalestine



05/06/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres