PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

La RDC terrain de combat entre l’occident et la Chine

La RDC terrain de combat entre l’occident et la Chine

9 juillet 2009 par Cédric Kalonji Lu 286 fois 11 commentaires Envoyer par E-mail

La RDC terrain de combat entre l’occident et la Chine

Les dirigeants congolais se retrouvent entre le marteau et l’enclume. Entre le d’une part le FMI qui exige carrément la révision, si pas l’annulation pure et simple du contrat de 9 milliards de dollars conclu avec la chine et d’autre part la population qui attend la matérialisation des promesses électorales avec les fameux 5 chantiers.

Une guerre des puissances est bien lancée pour la possession des ressources de la RDC. La question qui se pose est celle de savoir qui sera le vainqueur, entre une chine de plus en plus avide de matières premières et des « partenaires traditionnels » de la RDC qui tiennent visiblement à garder une mainmise sur les ressources congolaises et qui ne veulent surtout pas les partager avec le dragon.

La confrontation se déroule sur fond économique mais rappelle bizarrement les années 1960, aux temps de la guerre froide. Cette fois, de nouveaux acteurs entrent en jeu en plus de l’occident. La Chine figure en tête de liste de ces nouveaux pays consommateurs de minerais mais derrière, s’alignent certains pays de l’Europe orientale comme la Russie qui a de plus en plus du mal à cacher ses vues sur les minerais dont regorge le sous-sol congolais. Il faut ajouter à cette liste les pays émergents comme l’Inde et le Brésil.

La RDC terrain de combat entre l’occident et la Chine

Avec ses importantes réserves de minerais (cuivre, d’Uranium, de Coltan, Etain…) La RDC se retrouve dans le collimateur des chasseurs des minerais prêts à tout pour défendre les intérêts économiques de leurs pays. Face à ces prédateurs sans scrupules, une Etat congolais faible et une classe politique qui a l’air de ne pas avoir conscience de la position géostratégique du pays.

L’instabilité politique et les mouvements rebelles qui naissent tous les jours favorisent une exploitation illicite des ressources minières qui coûte moins cher aux exploitants mais très cher aux nombreuses familles victimes de cette guerre dont elles comprennent à peine les enjeux.  Comme dit un célèbre proverbe africain : « lorsque deux éléphants se battent, c’est l’herbe qui en pâtit ».



10/07/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres