PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

La Françafrique exemple de l’impérialisme occidental.

La Françafrique exemple de l’impérialisme occidental.

Publié le 07/01/2011 par asse42  http://lesouffledivin.wordpress.com/2011/01/07/la-francafrique-exemple-de-lmperialisme-occidental/

 

L'exemple du NOM au service de l'impérialisme occidental.

Prenons de la hauteur, visualisons le passé sans émettre de jugement pour comprendre la situation présente. Nous sommes dans un univers capitaliste concurrentiel où pour exister internationalement les états nations ont besoin de montrer qu’ils sont indépendants énergétiquement et qu’ainsi ils ne dépendent de personne. C’est la véritable puissance. C’est donc fort logiquement que les puissances occidentales industrialisées ont sillonnées le monde pour s’accaparer les richesses planétaires nécessaires à leur développement. Accompagnées par le dogme religieux catholique ils ont pris possession des territoires et nommées à leur tête des dirigeants entièrement dévoués à leur cause. C’est cela l’histoire du siècle passé et de celui qui s’ouvre. L’histoire est liée à notre impérialisme triomphant.

 

La Françafrique a été mise en place par De Gaulle lors de la période d’indépendance massive de nos anciennes colonies, pour garantir à la France de conserver ses approvisionnements en besoins énergétiques et minières de toute sorte. Pour cela la France a du agir pour garantir la stabilité des états nouvellement indépendants quitte à préférer un bon dictateur à poigne qu’un régime démocratique soumis aux coups d’états. La France s’est donc contentée d’asseoir la sécurité de son approvisionnement énergétique en finançant des chefs d’état, peu importait la développement du pays et du peuple. C’est là tout le malheur.

 

On pointe du doigt l’Afrique en demandant comment un continent contenant autant de richesses peut-il être aussi pauvre et on oublie de dire que c’est notre action impérialiste qui a tout mis en place pour éviter justement le développement des pays par crainte d’instabilité. Ce qui est légitime dans des pays européens ne l’est pas pour les pays africains qui doivent absolument garantir la stabilité pour que les grandes compagnies puissent exploiter les richesses. Notre impérialisme ne s’est pas accompagné d’une volonté de développement ni même d’une quelconque obligation. Peu nous importe le sort de ces populations voilà le visage de notre impérialisme.

 

Aujourd’hui nous sommes rentrés dans un autre jeu puisque les chefs d’état africains ont le pouvoir de faire jouer la concurrence quant à l’exploitation de leurs richesses. Si la France n’est pas assez gentille alors on va chercher l’américain ou le chinois. Voilà comment fonctionne dorénavant la Françafrique. A un point que Omar Bongo pouvait faire la pluie et le beau temps en politique française tout en sachant qu’il avait la possibilité d’user de son argent pour financer celui qui lui garantira le meilleur.

 

On comprend dès lors que les entreprises françaises impliquées en Afrique, notamment Bouygues et Bolloré, ont besoin que l’état français soit entièrement à leur service, donc aux petits soins pour les dictateurs, pour leur garantir la pérennité de leurs affaires sur le continent noir. Aidé en cela par les réseaux maçonniques dont les présidents et dictateurs africains sont tous membres, qui sont chargés de garder les liens intangibles entre la GLNF ( Grande Logne Nationale de France) et les loges d’état locales. Ainsi la Françafrique pour garder ses prérogatives et la sécurité de son approvisionnement a fusionné les élites des pays concernés avec la France pour garder la main. Ou du moins pour tenter de le faire puisque la maçonnerie est internationale et qu’elle doit faire face aussi aux évangélistes, secte américaine protestante très puissante, dont Gbagbo est un converti par exemple après avoir quitté la maçonnerie.

 

On voit donc bien la lutte d’influence qui se joue avec l’exemple de la côte d’ivoire. Ouattara est un grand maître maçonnique et a donc toute la confiance des élites françaises. Gbagbo aurait plutôt tendance à s’ouvrir au monde pour garantir l’indépendance de son pays et faire jouer la concurrence. C’est dangereux pour l’avenir de la Françafrique en côte d’ivoire…

 

En regardant de près l’histoire de la Françafrique depuis la vague d’indépendance africaine, on ne peut qu’être frappé par la corruption qu’elle a entrainé ainsi que par le non-développement des pays. Le progrès n’a pas suivi la courbe mondiale de développement et l’Afrique est toujours à la remorque du monde. Tenue sous la coupe de la communauté internationale, qui n’est autre que la face démocratique de l’impérialisme occidentale via l’ONU, le FMI, l’OMC, etc, le continent africain est l’enjeu d’une guerre impérialiste à grande échelle sans espoir de développement pour son peuple. Comment voulons-nous continuer à nous voiler la face sur le ressenti que peuvent ressentir les populations issues de cette colonisation rampante et qui sont obligées de s’expatrier pour survivre?! C’est le système que nous avons mis en place qui est vicieux et non vertueux. Il ne profite qu’à l’oligarchie mondiale et non aux peuples encore une fois. L’image de la Françafrique en est l’exemple le plus parlant pour nous français.

 

Alors quelle solution pour l’avenir? Devrait-on exiger que l’argent fourni aux dictateurs africains servent au développement de leur pays plutôt que d’engraisser les banquiers suisses et d’acheter des armes? Et comment? Comment en sortir par le haut et permettre à tous les peuples du monde d’avoir la possibilité d’accéder au développement naturel? Je ne vois pas comment dans un système capitaliste où la société humaine est dominée par l’avidité et la possession de richesses, nous pourrions nous en sortir. N’est-il pas temps, enfin, de comprendre le monde non pas en tant que concurrence mais en tant que partenariat?

 

A qui profite la concurrence si ce n’est au plus fort ou au plus tordu? Il serait temps de comprendre que les ressources planétaires n’appartiennent à personne en particulier et qu’elles doivent profiter à tout le monde. tout comme le développement matériel et technologique. Mais évidemment cela demande l’abandon du capitalisme et l’avènement du socialisme mondial, socialisme dans le sens partage des richesses équitablement pour tous.

 

Mettre à la disposition de tous la garantie de vivre dignement et d’envisager un développement. On en est loin. Peut-être ce monde aurait besoin d’une figure populaire forte pour faire basculer la conscience humaine vers ce versant du futur et ainsi nous faire faire un saut qualitatif de conscience universelle. Un, ou une, Ghandi par exemple et si possible dans un pays suffisamment puissant internationalement pour peser sur les institutions mondiales. Je rêverai de le (la) trouver en France…

 

Voici en vidéo un superbe reportage sur la Françafrique diffusé sur France2. Tout y est. Des réseaux Foccart à l’affaire ELF. Vous comprendrez ainsi comment notre impérialisme a pu déstabiliser des pays, empêcher la démocratie, la liberté et le développement, pour nous garantir notre seul intérêt. Ce n’est plus acceptable dans un monde dont les peuples s’éveillent à leur propre conscience d’eux-mêmes et demandent le respect et la dignité au minimum.

 

A lire en Play-list.

 http://www.dailymotion.com/video/xgfapo_francafrique-la-raison-dyetat-1-5_news#from=embed

 

PS: Soyons au côté des peuples du monde qui demandent le respect de leur dignité. Soyons ici au côté du peuple ivoirien qui demandent le respect de son intégrité: A lire Ici.

 

A lire aussi le site: Stop Françafrique.



07/01/2011

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres