PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

La dernière fois que les Hongrois se sont révoltés, des corps sans tête jonchaient les rues

Nouvelles prévisions catastrophiste de Gerald Celente.

Gerald Celente : Dans certains pays les fruits de la révolte seront constructifs, dans d'autres, par contre, le changement de régime sera violent et des extrémistes prendront le pouvoir.

Nikopol

Nouvelles prévisions catastrophiste de Gerald Celente.
Dans son dernier "Trends Journal", le futurologue Gérald Celente expose brièvement la « Grande Guerre » à venir, qui affectera tout les pays et les personnes de la Terre. Tandis que les économies d'Europe de l'Est, de l'Ouest, d'Amérique du Nord et d'Asie commencent à se résorber, des guerres civiles vont commencer à éclater partout autour du globe :
 
 « La Tragédie Grecque n'était que l'acte I de la "plus Grande Dépression », elle-même n'étant que le prologue de la première « Grande Guerre » du 21ème siècle.
 Dans les premières scènes, quand l'économie s'est effondrée, les manifestations sont devenues incontrôlables. Le mélange habituel de démagogues, d'agitateurs et d'agents provocateurs qui ont tenté d'infiltrer, de perturber et de radicaliser les manifestations avec la volonté de décrédibiliser les mouvements nés d'un mécontentement légitime.  
 Prêts à tout pour conserver le pouvoir, les gouvernements vont imposer des mesures drastiques, aboutissant à la loi martiale. Sous la pression de la « Plus Grande Dépression », des opérations seront mises en scène pour renverser les gouvernements. Dans certains pays les fruits de la révolte seront constructifs, dans d'autres, par contre, le changement de régime sera violent et des extrémistes prendront le pouvoir. Des gouvernements dictatoriaux soutenus par l'armée pourraient être promus comme une réponse simpliste à un problème complexe.
 Les nouveaux régimes, réussissant à attiser la ferveur patriotique mais incapables de tenir leurs promesses, devront trouver des boucs-émissaires à qui faire porter le chapeau. Comme toujours, le bouc-émissaire choisi deviendra une cible de choix dont l'élimination sera assimilée à la fin de la crise.
 La chasse au bouc émissaire _ qui est depuis des milliers d'années le sport favoris des généraux, présidents, premiers ministres, rois et reines_ lancera la première « Grande Guerre » du nouveau Millénaire. »
 
 Jusqu'à présent, nous avons vu des protestations et des émeutes seulement dans des pays comme la Grèce et la France. Mais le lait bout et ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne déborde.
 Si nous avions à deviner, nous suggérerions que l'un des premiers pays à connaitre la révolution sera Hongrie. Les Magyars ont une longue histoire de révolte contre des dirigeants oppressifs et voleurs, et si l'on peut tenir une chose pour certaine, c'est que la Hongrie est maintenant complètement ruinée pour les mêmes raisons que la Grèce. Les élus ont manipulé les chiffres de l'économie Hongroise depuis des années, volant leur part tout en continuant à enrichir les méga-banques sur le dos des citoyens les plus pauvres. Si vous n'avez jamais vu un Hongrois fou de colère, accrochez votre ceinture !  
 
 Soit la monnaie va connaitre une hyperinflation, soit le pays sera contraint à un défaut de la dette, détruisant le système monétaire, ça va devenir terrible. La dernière fois que les Hongrois se sont révoltés, des corps sans tête jonchaient les rues. Quand le peuple d'un pays occidental se sera révolté, cela pourrait vite conduire à une réaction en chaine à travers toute l'Europe, et peut-être même jusqu'en Amérique.
 
 Traduction Nikopol pour AuLapinBlanc@blogspot.com


28/07/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres