PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

La chasse aux grippés A (H1N1) se poursuit

La chasse aux grippés A (H1N1) se poursuit


Hermann Broch a tenté de théoriser la folie collective. A l'ère des masses, c'est de folie des masses dont il fut question il y a 70 ans. A l'ère des médias de masse et des paniques sanitaires, une nouvelle folie semble s'emparer de nos sociétés. La chasse au grippés a commencé. Non pas comme une chasse au sorcière, avec les procès et les tribunaux de l'Inquisition, mais une chasse médiatique, doublée de mesures d'isolement telle qu'on se croirait revenu au Moyen Age, avec ses léproseries et ses pestiférés.

(Source : AgoraVox)

Notre pays montre des signes inquiétants. Une affaire toute récente révélée par le journal Sud Ouest fait état d'une vingtaine de jeunes détectés comme grippés, conduit aux urgences, puis rétablis sans même l'usage des antiviraux. Tous les étés il y a des cas de grippe. Mais cette année 2009, il suffit d'une dizaine de patients présentant des signes de grippe pour que toutes les machineries se mettent en branle. Le système sanitaire bien évidemment et c'est son rôle, même si la définition des mesures a été revue ( à la hausse comme du reste la menace qui fut rehaussée d'un cran dans l'échelle des alertes). Le fait de conduire des grippés aux urgences est une pratique assez nouvelle, pour ne pas dire surprenante. Avant, c'était le lit, trois jours de repos et un peu d'aspirine ou de paracétamol pour contenir la fièvre.

Mais ce n'est pas tout. Dans cette affaire de banales grippes, toutes les machines se mobilisent. La DASS, la préfecture, la mairie et surtout les médias. On peut se demander combien de temps cette comédie va durer. Ce qui est fort étonnant, c'est que maintenant, le grippé possède une « valeur médiatique » aussi prisée qu'une photo de Ségolène faisant son marché à Saint Trop ou alors une image faussement volée chez les Sarkozy, ou même une réaction de Martine après le pataquès d'un Valls. La traque des grippés ressemble à celle des vedettes serrées de près par les paparazzi. Dès qu'une rumeur de colonie grippée se dessine, les journaux dépêchent leurs employés, préposé à recueillir des informations aussi cruciales qu'un bon mot de George Clooney grappillé sur les marches du palais. Qu'une rumeur de la venue de Madonna se précise dans un village du Roussillon et c'est la horde de journalistes qui débarque. Un centre de vacances dans un patelin d'Ardèche et quatre cas de grippe, cela fait venir au moins quelques journalistes, voire même les radios et les télés. Le monde est devenu fou. Aussi étrange que cela puisse paraître, ce sont les enfants et les moniteurs grippés qu'il faut protéger contre la meute médiatique. Si, c'est exact, ce ne sont pas des bobards si l'on en croit ce billet de Sud Ouest.

Les moniteurs du centre de vacances ont dit aux journalistes de partir. Un homme qui semble jouer le rôle de vigile signale aux médias qu'il faut décamper, énervé par leur présence, indiquant que le lieu est interdit, pour finir par brandir des menaces en s'écriant, « laissez ces enfants tranquilles ». Et dieu sait s'il a raison. Ces enfants n'ont rien demandé, ni à être filmés, ni à être célèbres. Ce ne sont pas des stars qui, en tant que personnages publics et promotionnés, sont à la limite légitimement surveillés par les médias. De toute façon, ce monsieur avait déjà déminé le terrain en affirmant aux journalistes, « vous arrivez après la bataille ». Vocable sous-entend que cette comédie de cache-cache relève aussi d'une drôle de guerre civile. Quant au autorités, certains semble s'excuser et se justifier que l'affaire ne soit pas sortie plutôt, histoire de se dédouaner des critiques et de justifier leur intégrité en jurant qu'ils n'ont rien caché. Le maire n'a pas répondu non plus. Cette atmosphère est pesante. On dirait que chaque cas de grippe prend une importance démesurée, comme s'il s'agissait d'une fuite d'uranium dans une centrale nucléaire.

Nous avons en face de nous tous les signes d'une régression sociale sans précédent, certes signe d'une époque mais aussi d'un crépuscule de notre civilisation gagnée par les peurs virales comme en 1600, les populations craignaient les maléfices en s'abritant derrière les tribunaux de l'Inquisition censés purifier l'espace social des démones de la sorcellerie. Allez, on ne va pas s'affoler pour autant. Un bon Black Sabbath sur les platines, pour conjurer ce mouvement de panique médiatique !


La chasse aux grippés A (H1N1) se poursuit : LA SOLUTION26 août 2009, par Irlyam.
au Préfet du départeme
 Devant la menace de pandémie aviaire H1N1, les autorités sanitaires recommandent la vaccination pour tous. Avant d'accepter cette vaccination, je souhaite, dans le respect de la législation en vigueur, recevoir du corps médical une information claire, transparente et appropriée ainsi que l'assurance que le dit vaccin est sans danger conformément à l'obligation de prudence rappelée par la directive communautaire du droit de la consommation du 25 juillet 1985 qui «  dispose qu'un produit est défectueux lorsqu'il n'offre pas la sécurité à laquelle on peut légitimement s'attendre. ». J'entends donc recevoir l'assurance par le médecin que :
- la vaccination ne pourra en aucun cas activer des fonctions effectrices inappropriées,

- ce vaccin est totalement dépourvu d'ADN contaminant hétérogène,

- ce vaccin ne pourra entraîner ni altérations chromosomiques, ni mutations, ni retour du virus à la virulence,

- qu'aucun variant des virus vaccinaux à action pathogène ne pourra se produire par le phénomène de complémentation ou de recombinaison,

- que cette stimulation antigénique n'entraînera pas de perturbation de mon système immunitaire, notamment une modification, transitoire ou prolongée, du rapport T4/T8, comme cela a déjà été observé (cf., M. Eihl, J. Mannhalter, G. Zlabinger, New England Journal of Medecine, vol 310 de 1984),

- que la vaccination n'exercera aucune action pathogène sur l'équilibre endocrinien (notamment la survenue de diabète, comme c'est le cas avec le vaccin anti-hépatite B, cf, Pr. Barthelow Classen, New Zealand Medical Journal, 24 mai 1996), et le statut humoral,

- que l'éventuelle persistance virale ne pourra être la cause d'aucune maladie auto-immune, ni d'aucune altération du système nerveux central,

- qu'aucune réaction allergique aux divers adjuvants des vaccins ne pourra se produire,

- que je ne risque pas de présenter une myofasciite à macrophages, laquelle peut apparaître dans un délai de quelques semaines à plus de trente ans après toute vaccination faisant appel à l'hydroxyde d'aluminium, (cf., Gherardi et all.
"Macrophagic myofasciitis : a reaction to intramuscular injections of aluminium containing vaccines" in Journal of Neurology n° 246, 1999). Il en est de même pour le MF 59 utilisé par le laboratoire Novartis,

- que je ne présenterai aucun risque de développer ultérieurement une maladie d'Alzheimer ou un cancer au point d'injection de vaccins en rapport avec cet hydroxyde d'aluminium, lequel est responsable, chez les animaux domestiques, d'une véritable flambée de cancers : Selon une étude réalisée entre 1982 et 1993 dans 258 cliniques américaines, le nombre de cancers chez les animaux de compagnie a en effet été multiplié par 11. Cette évolution est d'autant plus inquiétante que le nombre de sarcomes cutanés au point d'injection vaccinale, faisant appel à l'hydroxyde d'aluminium, a été multiplié par 18,4, tandis que celui des sarcomes en dehors des points d'injection n'a été multiplié que par 5,7.
(Cf., Lester, S & al., Journal of the american animal hospital association, 1996).
 Dès que j'aurai obtenu toutes les réponses écrites de la part du médecin à mes interrogations légitimes, je serai suffisamment informé(e) pour vous apporter mon consentement ou mon refus éclairés conformément à la dernière loi sur les droits des malades (loi 2002-303, du 4 mars 2002, publiée au Journal Officiel du 5 mars, sur le consentement libre et éclairé).
 Le……………………. Signature ...................
N.B : Un double de ce certificat est adressé au préfet  ainsi qu'au maire de ma ville.



06/09/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres