PerleDeDiamant

PerleDeDiamant

L'opération Wikileaks est-elle une opération Rothschild ?

Mercredi 29 Décembre 2010
26/07/1858
Lionel de Rothschild est le premier Juif à siéger aux Communes.
http://www.histoiredesjuifs.com/articles.php?lng=fr&pg=1357
.
Voici la preuve que l’avocat de Julian Assange de Wikileaks est lié à la branche anglaise des Rothschild.htmlA
 
L’avocat de Julian Assange, de Wikileaks, est Mark Stephens.
La preuve en est, par exemple, ce tout premier paragraphe d’une dépêche AFP datée du 15/12/2010 à 11:34, intitulée « WikiLeaks : l’avocat de Julian Assange se plaint de n’avoir pas accès à son client » et publiée notamment dans le point au lien suivant :
http://www.lepoint.fr/monde/wikilea…
Extrait :
« Mark Stephens, l’un des avocats du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, s’est plaint mercredi de n’avoir pas un accès suffisant à son client, emprisonné depuis plus d’une semaine dans l’attente d’une décision sur son éventuelle extradition vers la Suède. »
Or Mark Stephens est aussi un avocat au service des Rothschild.
En effet, le Waddesdon Manor appartient aux Rothschild. En voici la preuve :
http://fr.wikilingue.com/es/Waddesd…
 
 (Au passage, on remarquera que le Wiki-Lingue est vraiment beta !) Et l’un des cabinets d’avocats du Waddesdon Trust, dont l’un des buts est l’entretien du Waddesdon Manor, est Finers Stephens Innocent (FSI) :
http://www.charityperformance.com/c…
 
Voici maintenant le site internet du cabinet d’avocats Finers Stephens Innocent (FSI). Vous pourrez y voir défiler sur la gauche une série de photos dont celle de Mark Stephens et à droite une publicité pour le Julian Assange Defence Fund :
http://www.fsilaw.com
 
CQFD : l’avocat de Julian Assange est au service des Rothschild.
L’on a appris récemment que Julian Assange était en Angleterre depuis trois mois. C’est par conséquent depuis sa résidence anglaise qu’il a organisé les trois dernières séries de "fuites" de documents "secrets".
Si Julian Assange a organisé ces diverses séries de "fuites" depuis l’Angleterrre, c’est bien sûr pour être au plus prêt de ses maîtres, les Rothschild, propriétaires du Waddesdon Manor dont l’avocat est aussi celui de Wikileaks.
 
Les Rothschild sont les grands maîtres du sionisme

 http://mai68.org/spip/spip.php?article1865
Entourage social et entrepreneurial de Wikileaks
 

Wikileaks et The Economist ont conclu une relation très étrange. En effet, Julian Assange, le fondateur et rédacteur en chef de Wikileaks, a remporté en 2008 The Economist’s New Media Award.
The Economist est étroitement lié aux élites financières de Grande-Bretagne. Il s’agit d’un organe d’information qui a, tout compte fait, soutenu la participation de la Grande-Bretagne à la guerre en Irak. Le rédacteur en chef de The Economist, John Micklethwait, a aussi participé à la réunion du groupe Bilderberg en Juin 2010.

 

The Economist porte également la marque de la famille Rothschild. Sir Evelyn Robert Adrian de Rothschild a été président de The Economist de 1972 à 1989. Son épouse Lynn Forester de Rothschild siège actuellement au conseil d’administration de The Economist. La famille Rothschild détient également un grand nombre d’actions de The Economist. Ancien rédacteur en chef de The Economist (1974-86), Andrew Stephen Bower Knight est actuellement président de la J. Rothschild Capital Management Fund. On dit aussi de lui qu’il est membre du Comité de direction (1986) du Bilderberg.


La grande question est de savoir pourquoi Julian Assange reçoit le soutien d’un organe d’information anglais, The Economist, connu avant tout pour être toujours impliqué dans la désinformation ?
N’avons-nous pas affaire à un cas de « dissidence fabriquée », où l’action de soutenir et récompenser les efforts d’Assange pour Wikileaks, devient un moyen de contrôler et manipuler le projet Wikileaks ; et, du même coup, de l’intégrer aux médias traditionnels ?


Il convient également de mentionner un autre fait important : L’avocat de Julian Assange, Mark Stephens, du Finers Stephens Innocent (FSI), un important cabinet d’avocats de l’élite londonienne, se trouve être aussi le conseiller juridique du Rothschild Waddesdon Trust. Bien qu’en soi cela ne prouve rien, ce fait doit néanmoins être examiné dans le contexte plus large de l’entourage social et d’entreprise de Wikileaks : le New York Times, le CFR, The Economist, Time Magazine, Forbes, Finers Stephens Innocent (FSI), etc.

Mercredi 29 Décembre 2010


http://mai68.org/spip/spip.php?article1838 http://mai68.org/spip/spip.php?article1838




31/12/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres